Le Fonds Français pour l'Environnement Mondial (FFEM)

► Qu'est-ce que le FFEM ? [+]

Le FFEM est un fonds public bilatéral crée par la France à la suite du Sommet de Rio et en parallèle au Fonds pour l’Environnement Mondial. Son objectif est de favoriser la protection de l’environnement mondial dans les pays en développement avec une priorité pour l’Afrique et la Méditerranée.  Depuis 15 ans, le FFEM a permis de promouvoir des actions pilotes innovantes, répliquées à plus grande échelle par l’AFD dans les domaines du changement climatique de la biodiversité, des eaux internationales, de la désertification, des polluants organiques persistants et de la couche d’ozone stratosphérique.

Le FFEM contribue dans les enjeux d’environnement mondial, de biodiversité, de climat, de polluants organiques persistants (POP) et soutient les projets environnementaux avec un objectif premier de préservation de l’environnement mondial, tout en créant une dynamique sociale et économique de responsabilisation directe des acteurs locaux dans la préservation des ressources naturelles.

► Pour en savoir plus sur le FFEM

► Le FFEM en Algérie [+]

Le FFEM a lancé un programme de petites initiatives. En Algérie, il soutient ce programme à travers des subventions au financement de projets de développement ayant un impact significatif et durable sur l’une ou l’autre des trois composantes de l’environnement mondial : la biodiversité, l’effet de serre et les eaux internationales.

  • La première intervention du FFEM en Algérie a porté sur une étude de pré-investissement pour réduire la pollution du littoral à proximité de Ghazaouet qui entre dans le cadre de la mise en œuvre du Projet GEF/FFEM "Détermination d'actions prioritaires pour l'élaboration et l'exécution du Programme d'Action Stratégique pour la Méditerranée" géré par l'unité de coordination du Plan d'Action pour la Méditerranée (PAM).
    ► Pour en savoir plus

 

  • La deuxième intervention en cours d’exécution, porte sur un appui au Commissariat National du Littoral comprenant l’aménagement et la gestion de deux sites pilotes : les îles Habibas et l’ensemble des sites naturels de Tipasa. La finalité du Projet est de contribuer au développement durable de l’Algérie par la préservation de ses ressources naturelles et de sa biodiversité marine et côtière et aider le MATEV et le CNL à se doter des instruments juridiques, des méthodes et des savoir-faire leur permettant de jouer pleinement leur rôle de protection et de valorisation durable des écosystèmes terrestres et marins du littoral national.
    ► Pour en savoir plus

 

  • La troisième intervention porte sur le projet de réserve forestière en zone steppique de Djelfa à travers une subvention accordée à une association algérienne. Ce projet avait pour objectif la préservation de la biodiversité de la région, la lutte contre la dégradation des sols et la désertification (l’avancée du désert, l’utilisation à des fins agricoles et pastorales des terres, la coupe illicite du bois de la forêt, la pollution humaine).
    ► Pour en savoir plus

 

  • Le FFEM cofinance également avec d’autres bailleurs, le projet Ecosystème Boisés Méditerranée, qui a pour objectif, d’inciter les acteurs de ces pays à gérer et/ou restaurer les espaces boisés méditerranéens avec une perspective de fourniture durable des biens et services environnementaux. Concernant l’Algérie, le choix des sites s’est porté sur la forêt de Senelba à Djelfa et Chréa à Blida.
    ► Pour en savoir plus
Mise à jour en décembre 2012

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus