L'AFD dans la presse

Stratégie et priorités sectorielles

1. La gestion durable de l’environnement et des ressources en eau

  • Le secteur de l’eau

    La Jordanie est l’un des pays les plus mal dotés en ressources en eau dans la région et toutes les ressources renouvelables sont déjà mobilisées. Le secteur est hautement stratégique, en particulier la préservation des ressources renouvelables, les économies d’eau dans l’agriculture, l’amélioration du rendement des réseaux de distribution d’eau potable et la valorisation des eaux usées retraitées.

    Compte tenu du caractère prioritaire du secteur de l’eau sous ses divers aspects pour le groupe de l’AFD et de l’importance de la gestion des ressources en eau en Jordanie, ce secteur a été retenu comme axe d’intervention prioritaire dès que l’AFD a été autorisée à intervenir en Jordanie et a donné lieu à un important travail de prospection.

  • Le secteur de l’environnement

    Comme pays à revenu intermédiaire, la Jordanie doit déjà faire face aux pollutions induites par l’activité industrielle et par les industries extractives. Le problème est rendu particulièrement urgent par la concentration des activités économiques et de la population dans une zone limitée. L’AFD envisage de financer des projets de dépollution industrielle (rejets industriels et émissions aériennes).  

  • Le secteur de l’énergie

    La Jordanie, marginalement productrice de gaz naturel et sans ressources pétrolières, est confrontée aujourd’hui à une facture pétrolière insoutenable en raison de l’envolée des prix des hydrocarbures et de l’arrêt des livraisons à conditions préférentielles de l’Irak et de l’Arabie Saoudite.

    Pour amortir l’impact de cette hausse sur les entreprises et les ménages, le gouvernement jordanien souhaite mettre en œuvre une politique d’efficacité énergétique, parallèlement à la conversion au gaz naturel, livré par l’Égypte à des conditions préférentielles.

2. L’amélioration des conditions de vie de la population, la cohésion sociale et la réduction des inégalités

  • Le développement régional et local

    En dépit d’un taux de croissance élevé et soutenu depuis quelques années, la Jordanie doit faire face à un accroissement des inégalités régionales et municipales.

    Afin de réduire les disparités économiques sur son territoire, le gouvernement jordanien souhaite mener une politique de développement local, qui passe par le renforcement du système municipal.

  • Le secteur de la microfinance

    La micro-finance fait l’objet d’une priorité politique en Jordanie pour réduire la pauvreté et le sous-emploi. Elle fait notamment l’objet d’une grande attention du MoPIC et d’une implication directe de la Reine.

    En réponse à cette requête, l’AFD finance une ligne de crédit bancaire destinée au refinancement d’institutions de microfinance. Une convention d’ouverture de crédit d’un montant de 3 millions d’euros a été signée avec la banque participante début juin 2008.

  • L’appui au secteur privé

    L’octroi d’une subvention d’un million d’euros au titre du Programme de renforcement des capacités commerciales (PRCC), concernant la création d’indications géographiques protégées pour l’huile d’olive jordanienne, est actuellement en discussion avec les autorités.

    Une mission tenue mi-janvier 2009 a permis de redéfinir les grandes lignes du projet : renforcement des capacités de production, mise en place d’une procédure de certification de la qualité et appui à la définition d’une stratégie de commercialisation à l’exportation.

     
Mise à jour en décembre 2016

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus