L'AFD dans les Territoires palestiniens

Depuis 1998, l’intervention de l’AFD s’inscrit dans le dispositif de la coopération française d’appui à la mise en place des fondements d’un futur État palestinien. Dans cette perspective, la première finalité de l’AFD est le renforcement du cadre institutionnel des Territoires palestiniens pour assurer un développement pérenne et faciliter la mise en place d’un futur Etat palestinien.
 

A cet égard, l’AFD apporte un soutien explicite à l’Autorité palestinienne, prémisse du futur État palestinien, et renforce son appui à la structuration et au renforcement des capacités des institutions pourvoyeuses de services à la population. Dans un contexte de fragmentations géographiques et sociales accrues, l’intervention de l'AFD a, par ailleurs, pour objectif de promouvoir la cohésion sociale.

Les objectifs globaux de l'intervention de l'AFD dans les Territoires Palestiniens sont : 

  • Renforcer le cadre institutionnel pour favoriser un développement pérenne et faciliter la mise en place d'un futur Etat Palestinien
  • Préserver la cohésion et la paix sociale

Bilan chiffre des interventions de l'AFD [+]

Depuis 1998, l’AFD a octroyé en Palestine 43 concours représentant 222 M€ d’engagements (environ 16 M€ par an). Les engagements pris par la France dans le cadre de la conférence de Paris de 2007 (100 MUSD soit environ 68 M€ par an sur 2008-2010) se sont traduits par une augmentation du volume d’activités de l’AFD avec un  montant d’engagement moyen annuel de 21M sur la période 2008-2012.

 

La répartition des projets octroyés depuis 1998 reflète les axes de concentration de l’Agence, avec une prévalence des secteurs eau et assainissement (43%) et développement local (29%) ; la faible part consacré au développement du secteur privé (9%) s’explique par l’entrée récente de cette thématique dans la stratégie d’intervention de l’AFD.

 

 

 

► Secteur de l'eau et de l'assainissement [+]


Dans un contexte de raréfaction des ressources hydriques, l’amélioration de l’accessibilité et de la qualité des services à la population nécessite qu’une attention particulière soit accordée aux services d’eau et d’assainissement.

Ainsi, l’intervention de l’AFD vise à améliorer le service public de l’eau et de l’assainissement. Il s’agit de protéger et de développer les ressources en eau disponibles pour la population, et de renforcer les institutions en charge de la gestion de ce service.

Notre partenaire dans le secteur de l'Eau et de l'assainissement :

  • Palestinian Water Authority (PWA) / Autorité palestinienne de l’Eau : www.pwa.ps  

► Secteur du développement municipal et local (dont appui aux ONG palestiniennes) [+]


L’objectif poursuivi par les interventions de l’AFD est donc d’améliorer l’accessibilité et la qualité des services à la population, car l’existence de services de qualité est un facteur de cohésion sociale et renforce le rôle de l’Autorité palestinienne. Sur la période 2011-2013, les activités de l’AFD seront ciblées sur l’appui aux structures de financement des municipalités (MDLF) et des ONG locales afin de développer les infrastructures urbaines, les services sociaux et de renforcer ces opérateurs de services.

Nos principaux partenaires dans le secteur de développemnt municipal et local sont :

  • Muncipal Developemnt and Lending Fund (MDLF), fonds palestinien de dévelopment municipal, www.mdlf.org.ps
  • NGO Development Center - NDC, www.ndc.ps

► Appui au secteur privé [+]


La faiblesse du secteur privé palestinien pèse sur les dépenses de l’Autorité palestinienne qui n’a pas les moyens de soutenir à elle seule l’emploi et la croissance. L’AFD s’engage donc à appuyer la structuration du secteur privé afin de garantir les conditions d’un développement institutionnel et économique pérenne à travers deux axes d’intervention : l’appui à la structuration et au renforcement des capacités des acteurs de filières porteuses (approche cluster) et l’accroissement de l’investissement privé en facilitant l’accès aux financements bancaires pour les PME à travers les garanties ARIZ et un prêt non souverain.

Nos principaux partenaires dans l'appui au secteur privé sont :

  • Palestinian Energy Authority (PEA), Autorité nationale de l’énergie, pea-pal.tripod.com
  • Arab Center For Agricultural Development ­(ACAD), ONG spécialisée dans la micro-finance rurale, www.acad.ps   
  • Palestinian Industrial Estate and Free Zone Authority (PIEFZA), Entité gouvernementale spécialisée dans la création de zones industrielles, www.piefza.org
  • Palestinian IT Association of Companies  - PITA, Association professionnelle du secteur des nouvelles technologies, www.pita.ps
  • Palestine Trade Center (Paltrade), Entité semi-publique en charge du développement du commerce extérieur palestinien, www.paltrade.org

► Secteur de la santé [+]


Les interventions dans le domaine de la santé se structurent autour du renforcement des infrastructures, des capacités du personnel du secteur de la santé mentale et de la réforme de la politique du médicament.

Nos principaux partenaires dans le secteur de la santé sont :

  • Ministry of Health (MoH), ministère palestinien de la Santé, www.moh.ps
  • Palestinian Economic Council for Development and Reconstruction (PECDAR), Conseil économique palestinien pour la Reconstruction et le développement, www.pecdar.ps  
  • Palestine Red Crescent Society – PRCS, Comité Palestinien du Croissant Rouge, http://www.palestinercs.net/en

► Nos modalités d'intervention [+]

Une répartition équilibrée de l’aide entre les zones A/B et les zones dites « sensibles » (Jérusalem-Est, bande de Gaza et zones C) est une demande forte et répétée de l’Autorité palestinienne, et un enjeu d’intervention dans le contexte de fragmentation géographique et social des Territoires palestiniens pour ne pas exacerber les tensions et inégalités existantes. Ainsi, les projets pouvant être mis en œuvre à l’échelle du territoire seront privilégiés.

Le maintien d’un volume significatif de financements à destination de la bande de Gaza, très affectée par l’évolution défavorable du contexte politique de ces dernières années, demeure une préoccupation constante.
L’Agence cherche à se positionner sur des niches sous-sectorielles, niches pertinentes à caractère « emblématique » pour améliorer les impacts de ses actions.

Par ailleurs, il est important qu’une attention particulière soit accordée au renforcement des capacités des maîtrises d’ouvrage, par l’inclusion, plus systématique, de composantes d’assistance technique dans les projets financés et la mobilisation d’expertise technique via le Fonds d’Etudes et de Renforcement des Capacités (FERC) mis en place auprès du ministère du Plan (MOPAD).

En parallèle, l’AFD souhaite poursuivre ses efforts pour promouvoir les opportunités de collaboration avec les collectivités locales et les ONG françaises afin de valoriser leur expertise technique dans nos secteurs d’intervention.

► Les outils d’intervention : principalement des subventions [+]

L’AFD intervient quasi-exclusivement en subvention dans les Territoires palestiniens. Néanmoins l’AFD poursuit sur la période 2011-2013 ses efforts pour diversifier les outils financiers mis en œuvre dans les Territoires palestiniens :

  • Garantie ARIZ : vise à faciliter l’accès au crédit des entreprises et des institutions de micro-finance ; l’objectif est d’atteindre, au bout de trois ans, un rythme moyen de 5 M€ par an. ( Pour plus d'info sur la Garantie ARIZ )

 

  • Prêt non souverain : prêt à un acteur (entreprise, organisme privé ou public) ne bénéficiant pas de la garantie de l’Etat : sur trois ans, l’agence prévoit d’octroyer 1 ou 2 prêts non souverain PROPARCO : filiale de l’AFD dont la mission est de favoriser les investissements privés dans les pays émergents et en développement en faveur de la croissance, du développement durable et de l’atteinte des Objectifs du Millénaire (OMD). (Pour plus d'info sur PROPARCO: www.proparco.fr )

► Les impacts [+]

Les engagements de l’AFD effectués depuis 1999 ont permis de :

  • Apporter ou améliorer l’accès à l’eau potable à plus de 800 000 personnes
  • Créer directement plus d’un million de jours/homme de travail
  • Mettre en place plus de 1 100 micro-crédits à des femmes ou des coopératives agricoles
  • Raccorder 60 000 personnes au réseau électrique
  • Améliorer les conditions d’étude de 5 800 étudiants.

Et de :

  • Réaliser ou réhabiliter plus de 400 km de tuyaux de distribution/transmission d’eau potable
  • Appuyer le plan d’investissement de 20 municipalités
  • Réaliser 50 km de routes en milieu urbain
  • Electrifier 28 villages
  • Installer 185 000 compteurs à pré-paiement pour l’amélioration des taux de recouvrement
  • Financer plus de 500 microprojets en Cisjordanie et Gaza
  • Construire 145 nouvelles salles de classes
Mise à jour en septembre 2013

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus