stratégie

La stratégie de l'AFD dans les Territoires Palestiniens vise à renforcer le cadre institutionnel pour favoriser un développement pérenne, et préserver la cohésion et la paix sociale.

En savoir plus

Stratégie

À la une

Publication du rapport annuel de l'AFD 2010

12/05/2011

Dov Zerah, Directeur général de l’AFD a présenté, le 12 mai 2011, le bilan 2010 de l’agence. Avec 6,8 milliards d’euros d’autorisations d’engagement, l’activité de l’AFD a continué de croître en 2010. L'agence a renforcé sa présence auprès de ses partenaires du Sud et entamé la consolidation de son modèle économique.

►Télécharger le rapport annuel 2010 (PDF)

2010 : une nouvelle année de croissance au service du développement

Avec 832 millions d’euros de ressources budgétaires allouées par l’Etat, l’AFD a financé des projets à hauteur de 6,8 milliards d’euros en 2010, soit une progression de 11% par rapport à 2009. Son activité a représenté 28% de l’aide publique au développement française. L’Agence a par ailleurs reversé 104 millions d’euros de dividendes à l’Etat.

L’Afrique reste la priorité avec 2,1 milliards de financements en 2010.

Les deux tiers des financements se répartissent entre les infrastructures, le développement urbain, le secteur productif et l’agriculture

 

En 2010, les financements de l’AFD contribueront à :

  • L’amélioration du système d’alimentation en eau potable pour 33 millions de personnes
  • La scolarisation de 13,4 millions d’enfants au niveau primaire
  • La réhabilitation ou la construction de pôles de transport qui seront empruntés par 85,8 millions d’usagers par an
  • L’efficacité énergétique à travers l’économie de 5 millions de tonnes de CO2 par an
  • L’accès à l’électrification pour 3 millions de personnes
  • L’octroi de microcrédits bénéficiant à un peu plus de 700 000 personnes
  • Le soutien de projets agricoles ou d’irrigation qui bénéficieront à 1,4 millions de personnes

 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

2011 : la consolidation du modèle économique

« Au cours de ces dernières années, l’AFD a connu une véritable révolution. L’Agence est devenue un acteur incontournable du développement avec une activité qui a triplé en cinq ans. Aujourd’hui une nouvelle phase s’amorce, celle de la consolidation de notre modèle. » a précisé Dov Zerah.

Dans les années à venir, l’Agence concentrera son activité dans trois zones prioritaires :

  • L’Afrique sub-saharienne : 60% des ressources allouées à l’AFD par l’Etat iront à cette région, en particulier dans les secteurs de l’agriculture et des agro industries, des infrastructures, de l’éducation et de la santé.
  • Méditerranée : afin d’accompagner les évolutions récentes de la région, l’Agence renforcera ses interventions dans les pays du Bassin méditerranéen, en particulier dans le secteur productif et la formation professionnelle.
  • Pays émergents : pour inciter ces pays à s’engager vers une croissance plus respectueuse de l’environnement et plus inclusive, l’Agence les appuiera à travers des prêts très peu concessionnels.

La consolidation du modèle passe par une stabilisation du niveau d’activité de l’Agence qui devrait atteindre 8 milliards d’euros en 2013. Pour une meilleure maîtrise des risques, l’AFD s’est dotée en 2011 d’une direction des risques. Elle a par ailleurs renforcé son capital humain avec 125 recrutements en 2010.

 

"Au-delà des financements, c’est notre expertise que recherchent nos partenaires"

A travers sa production intellectuelle, l’Agence continuera aussi à peser dans les débats internationaux. Parallèlement, nous engageons un nombre croissant de partenariats avec d’autres acteurs du développement comme les ONG, les collectivités locales, les fondations privées ou encore les banques multilatérales. Ils viennent renforcer l’ampleur et l’efficacité de nos actions. Dans un monde globalisé, seules les stratégies de coopération sont gagnantes. » a précisé le Directeur général.

 

Une exposition photo à travers la France : Objectif Développement

En 2011, l’Agence célèbrera le 70e anniversaire de sa création par le général de Gaulle en 1941. A cette occasion, Une exposition itinérante et en plein air appelée Objectif Développement réalisée en partenariat avec Magnum Photos sera lancée le 21 mai prochain à Bordeaux et se déplacera durant l’année dans les grandes villes de France. Une occasion de sensibiliser les visiteurs aux enjeux Nord-Sud, de rappeler pourquoi la France s’engage en faveur du développement et de mieux faire connaître les résultats du développement.

 



L’AFD s’expose et débat au CCF de Naplouse

16/04/2011

Dans le cadre de l’exposition photos sur « les 10 ans d’activité de l’AFD dans les Territoires palestiniennes » au CCF de Naplouse du 16 au 30 avril, l’agence AFD de Jérusalem a présenté le mercredi 20 avril ses activités dans les Territoires palestiniens au CCF de Naplouse.

Après la projection d’un film donnant la parole aux partenaires de l’AFD, Hervé Conan, directeur de l’agence, a effectué une présentation générale des activités de l’Agence, suivie par des présentations par le ministère de la santé et la municipalité de Naplouse sur deux projets financés par l’AFD à Naplouse.

Ces présentations suivies d’un débat était ouverte à tout public. Une trentaine de personnes - dont des universitaires, des acteurs de la société civile ou encore des représentants de comités populaires des camps de réfugiés - sont venus pour mieux comprendre les enjeux de l’action de l’AFD et débattre de son intervention dans les Territoires palestiniens.



Lilian Thuram : champion de foot et de … développement municipal !

15/04/2011

C’est Lilian Thuram en personne qui a inauguré le stade d’Al-Bireh, en Cisjordanie, le 14 avril dernier. Un geste fort pour cette réalisation exemplaire du Fonds de développement municipal (MDLF), outil de référence dans ce secteur pour l’Autorité Palestinienne, soutenu par l’AFD.

Lilian Thuram, champion du monde de football avec l’équipe de France en 1998, et fondateur de la Fondation Lilian Thuram « Education contre le racisme », a inauguré, le 14 avril 2011, le stade international d’Al-Bireh dans les Territoires palestiniens.

Pour le champion du monde, ce stade a un objectif très fort : il permet de prendre en compte le sport dans la réflexion autour du développement. « Le sport, à côté des indispensables hôpitaux, écoles, infrastructures, a un effet puissant : il apporte du bonheur aux gens. Et le bonheur n’a pas de prix. En plus, il peut créer une dynamique et un sentiment de fierté dans une ville, une région ou un pays »
  
L’AFD, principal contributeur 
Construit selon les normes de la FIFA, ce stade situé dans l’agglomération de Ramallah est capable d’accueillir des évènements sportifs internationaux.
Le financement de ce stade, dont le coût total s’est élevé à un peu plus d’un million d’euros, est un exemple réussi de coordination entre bailleurs de fonds et institutions locales en faveur du développement des collectivités locales dans les Territoires palestiniens.
L’AFD a été le contributeur le plus important avec un financement de 720 000 €. L’Allemagne et la Fédération internationale de football (FIFA) ont également contribué au projet, ainsi que la mairie d’Al-Bireh.
L’AFD a financé ce projet à travers le Fonds de Développement Municipal Palestinien (MDLF ou Municipal Development and Lending Fund).
  
Une formule innovante d’appui des collectivités locales
Ce Fonds est une institution de l’Autorité Palestinienne qui présente la particularité d’accompagner, selon un processus dynamique, le renforcement des capacités des municipalités en parallèle du financement de projets d’infrastructures.  
Pour atteindre cet objectif, le MDLF utilise une formule d’allocation innovante aux collectivités locales, incluant un critère de performance, pour distribuer des fonds aux 134 municipalités de Cisjordanie et de Gaza..
Le MDLF est soutenu par cinq pays européens (Allemagne, Belgique, Danemark, France et Suède) ainsi que par la Banque Mondiale et peut ainsi fournir les fonds nécessaires aux projets sélectionnés.
Le projet de stade était prioritaire pour la Mairie d’Al-Bireh pour plusieurs raisons : capable d’accueillir près de 8000 personnes, il s’inscrit dans un complexe sportif plus large ayant vocation à devenir un lieu d’activité sociale et de divertissement majeur dans la région de Ramallah-Al Bireh pour une population majoritairement jeune.
Par ailleurs,, ce complexe sportif générera des revenus et pourra, à terme, devenir autonome financièrement.
Enfin, le stade a été construit à l’extrémité Est de la ville et permet donc de décongestionner le centre ville pendant les week-ends où se tiennent actuellement les matchs dans des petits stades.
La traditionnelle coupure du ruban a été effectuée par Lilian Thuram, en compagnie de l’adjoint du Consul Général de France à Jérusalem et des représentants de l’Allemagne et de l’Autorité palestinienne.
Enfin, un très attendu match national palestinien de première division a eu lieu entre les équipes d’Al-Bireh et de Wadi Al-Nees.
 
Le coup d'envoi du match fut donné par ....Lilian Thuram lui-même, qui a assiSté au match et répondu avec gentillesse aux très nombreuses demandes d'interviews, de photos et de dédicaces !


Cisjordanie : l’AFD sur tous les fronts à Qalqilya. Une double inauguration de projets de l’AFD en présence de plusieurs personnalités

30/03/2011

Le 3 mars 2011 fut une journée de célébration de l’AFD à Qalqilya, un gouvernorat agricole de l’est de la Cisjordanie où le Consul Général de France à Jérusalem, Frédéric Desagneaux, s’est rendu pour effectuer une visite de terrain des projets financés par l’AFD et en inaugurer deux.

Tout d’abord, le Consul Général a inauguré à Nabi Elias, un village à quelques kilomètres de Qalqilya, en compagnie du Premier ministre Salam Fayyad, un centre de formation professionnelle pour malentendants mis en place par l’ONG Al Amal et financé par l’AFD à travers le NDC (NGO Development Center), à hauteur de 85 000 euros. Ce centre vise à améliorer l’insertion des malentendants dans la société palestinienne. Le NDC gère actuellement un financement de l’AFD de 5 M€ de soutien aux ONGs palestiniennes. Ainsi, NDC constitue un mécanisme à travers lequel l’AFD finance des dizaines d’ONGs palestiniennes travaillant dans la fourniture des services sociaux à la population. 
 
 
Le Consul général a également inauguré à Al Funduq, en présence du ministre du Gouvernement local Khaled Qawasmeh et du Gouverneur de Qalqilya un bâtiment administratif de trois étages destiné au Conseil conjoint de services Al Awal qui dessert neufs villages autour de Qalqilya. La construction de ce bâtiment a été financée par l’AFD à travers le Municipal Development and Lending Fund (MDLF) à hauteur de 320 000 euros. De même, le Consul Général a visité dans la ville de Qalqilya plusieurs projets financés par la France dans le domaine de l’eau et de la production oléicole dans le gouvernorat de Qalqilya.
En plus de la grande visibilité dégagée par cette journée dans la presse locale, cette visite constitue une illustration de l’efficacité géographique et opérationnelle des mécanismes que sont le NDC et le MDLF qui permettent à l’AFD d’atteindre l’ensemble des municipalités palestiniennes ainsi que les ONGs travaillant dans le domaine des services sociaux.
 

 



L’AFD finance 8 projets d’ONGs palestiniennes pour 1 million d’Euros

24/03/2011

Le 24 mars 2011, dans le cadre du programme de soutien de l’AFD aux ONGs palestiniennes,  le NGO Development Center (NDC) a signé 8 accords de financement avec des ONGs palestiniennes travaillant dans la fourniture de services sociaux dans la bande de Gaza et dans les zones marginalisées de la Cisjordanie. Ces services sociaux sont délivrés de façon complémentaire à ceux de l’Autorité palestinienne.

 

Avec un budget total de près d’un million d’Euros, les projets signés concernent des domaines aussi variés que la Santé, l’Education, la protection de l’enfance ainsi que les activités culturelles, musicales et de divertissement pour les écoliers.

Le programme d’appui aux ONGs palestiniennes de l’AFD dont le NDC est maître d’œuvre, constitue un mécanisme qui permet à l’AFD d’atteindre efficacement des ONGs qui mettent en œuvre des projets pour des montants moyens de l’ordre de 100 000 €.

Les projets signés font partie de la composante « Empowerment » du programme d’appui qui vise, à travers un processus d’appel d’offre, à soutenir les ONGs qui ont l’expérience et les compétences nécessaires pour mener à bien des projets avec impact tangible et réel sur la société et qui desservent les régions marginalisées et les groupes de population les plus pauvres.

Le programme d’appui contient plusieurs autres composantes : l’une d’elle vise à créer des liens et des échanges d’expertise et de savoir-faire entre les ONGs les plus professionnelles dans les Territoires palestiniens qui agissent en mentors et les petites associations communautaires travaillant dans le même domaine afin que ces dernières puissent profiter du professionnalisme et de l’expérience du mentor.

Une autre composante vise à renforcer le secteur des ONGs en améliorant la coordination avec le secteur public afin de créer des synergies et des complémentarités. Ainsi, des projets pilotes sont en cours d’études pour explorer les possibilités de partenariat entre des ONGs et des municipalités ou des ONGs et des ministères spécialisés comme celui de la Santé ou des Affaires sociales.



L'AFD soutient la Journée de l'Eau à Ramallah

22/03/2011

La France s’est associée à la Journée Mondiale de l’Eau organisée le 22 mars dernier par l’Autorité Palestinienne de l’Eau (PWA) à Ramallah, et qui était dédiée cette année aux enjeux de l’eau et de l’assainissement en milieu urbain.

Cet événement sponsorisé par l’AFD (Agence française de développement), la coopération allemande et l’UNICEF a permis de présenter les réformes en cours dans le secteur et des ateliers thématiques ont été organisés l’après-midi pour informer les acteurs du secteurs mais surtout sensibiliser le grand public sur les actions à mener pour préserver une ressource rare et l’environnement. Dans ce sens, des activités de sensibilisation avaient été menées tout au long du mois de mars et la cérémonie a été l’occasion de récompenser de jeunes palestiniens pour les concours de peinture et de poésie, mais aussi des professionnels intervenant tant sur le terrain que dans le secteur de la recherche.

La journée a été clôturée par la projection du film « Notre Eau, Leur Eau » produit avec l’appui de la France, en présence du Premier Ministre Salam Fayyad devant un public de près de 200 personnes.
La France via l’Agence française de développement est très active dans le secteur de l’eau qui est son premier secteur d’intervention avec plus de 80 millions d’euros engagés ces 10 dernières années. Ces projets visent à donner ou améliorer l’accès à l’eau à près de 800 000 personnes dans les Territoires Palestiniens. Aujourd’hui des projets sont en cours dans les Gouvernorats de Jénine et Tubas visant à donner l’accès à l’eau à 70 000 personnes et à améliorer le service de l’eau à 80 000 autres habitants, des projets vont démarrer à Bethléem pour la réhabilitation du réseau d’eau  à l’échelle de la ville, et l’AFD est associée fortement au projet de station d’épuration du Nord Gaza. De nouveaux projets sont à l’étude dans le Nord de la Cisjordanie (production d’eau) et dans la Sud avec le projet de station d’épuration de la Ville d’Hébron.
Le savoir-faire français dans le domaine de l’eau et l’assainissement est valorisé et un projet de Centre de Formation aux Métiers de l’Eau est actuellement à l’étude avec l’Office International de l’Eau pour renforcer en particulier les compétences des gestionnaires des réseaux d’eau et stations d’épuration.
Nulle doute que ces initiatives seront mises en avant lors du prochain Forum Mondial de l’Eau qui se déroulera à Marseille en mars 2012.

 



 
   
 ...  16  17 
18 
19  20   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus