stratégie

La stratégie de l'AFD dans les Territoires Palestiniens vise à renforcer le cadre institutionnel pour favoriser un développement pérenne, et préserver la cohésion et la paix sociale.

En savoir plus

Stratégie

À la une

Appui au développement rural dans la vallée du Jourdain

14/03/2016

Afin de favoriser l'amélioration des conditions de vie d'une population rurale 10 000 personnes en situation de forte vulnérabilité sur les plans social, économique et psycho-social, l'AFD apporte un soutien en matière d'accès aux services essentiels et de renforcement de capacités.

Sous-développement et destructions récurrentes

La vallée du Jourdain est située en Zone C* de Cisjordanie et représente 60% de la surface du territoire. Il s’agit d’un espace rural contrasté caractérisé notamment par le sous-développement des communautés palestiniennes.

Dans ce contexte, le projet cible six communautés villageoises et une population d’environ 10 000 personnes en situation de forte vulnérabilité sur le plan social et économique. La vie de ces communautés est perturbée par les tensions liées à l’occupation et à la colonisation, se traduisant par des démolitions régulières d’ouvrages de toute sorte, avec des conséquences sur l’état psychosocial des individus.

Un système patriarcal à l'origine de stress et de violences faites aux femmes

L’équilibre hommes-femmes est particulièrement en défaveur de ces dernières, dans un contexte culturel patriarcal, exacerbé par les facteurs de stress et de violence.

Les objectifs spécifiques du projet sont :

  • l’amélioration des capacités des communautés à identifier et répondre à leurs propres besoins, à travers la planification communautaire ;
  • l’amélioration de l’accès aux services de base, sur le plan social et économique ;
  • le renforcement du ministère palestinien des Gouvernements locaux dans sa capacité à appuyer les communautés en Zone C.

Le ministre palestinien des Finances et de la Planification, le consul général de France à Jérusalem, et le directeur de l’agence à Jérusalem, ont signé le 14 mars un accord de financement de 5 millions d’euros.

La composante ‘infrastructures’ du projet sera mise en œuvre par le biais d’une délégation de 1 million d'euros à la Commission européenne qui pilote, en partenariat avec plusieurs Etats-membres de l'UE, un programme spécifique d’accès aux infrastructures publiques en zone C.

 

* La zone C est sous contrôle total d’Israël pour la sécurité et l’administration. Elle contient l’intégralité des routes menant aux colonies israéliennes.



Coopération : la consultation annuelle entre l’AFD et les autorités palestiniennes a eu lieu

28/10/2015

La consultation annuelle entre l’AFD et les autorités palestiniennes est une occasion pour les deux partenaires de faire le point sur la coopération et d’échanger sur les futurs secteurs d’orientation.

L’eau, 1er secteur d’intervention de l’AFD dans les territoires palestiniens

Le secteur de l’eau et de l’assainissement représente 50% des engagements de l’Agence en Palestine. Les discussions ont ainsi abordé l’état d’avancement des projets de l’AFD dans ce secteur.

Les participants des différents ministères techniques ont évoqué les difficultés rencontrées sur le terrain ainsi que leurs souhaits pour l’orientation de l’aide au développement dans les années à venir. Les défis et opportunités du soutien au secteur privé ont également fait l’objet d’échanges.

En effet, c’est le deuxième secteur de concentration de l’AFD en Palestine, notamment en termes de création d’emplois et d’employabilité.

En marge de ces rencontres, auxquelles la responsable du département Méditerranée et Moyen-Orient de l’AFD, Marie-Hélène Loison a pris part, une pompe à eau a été installée au nord de la Cisjordanie. Cette installation desservira environ 30 000 habitants en eau potable.

 



Articuler développement rural, genre et psychosocial

28/09/2015

Un projet de développement rural communautaire en Cisjordanie a donné lieu à une intervention transversale innovante, via une approche psychosociale, afin de renforcer les impacts du projet sur le genre.

La violence domestique augmente dans un contexte de conflit

L’équilibre femmes/hommes, dans un environnement de crise, penche rarement en faveur du féminin. Les contextes de conflit entraînent une augmentation (estimée à 40 %) de la violence domestique, une participation marginale des femmes aux prises de décision et un faible accès à l’emploi – une situation exacerbée en cas de contexte culturel patriarcal.

Ces assertions ont été confirmées par l’étude de faisabilité d’un projet de développement rural en Territoires palestiniens. Les équipes de l'AFD, qui avaient démarré très en amont leurs échanges étant donné le contexte de crise, ont donc inséré dans leur projet une composante psychosociale avec des impacts positifs sur le genre. La cellule Crises et Conflits de l'AFD a appuyé le département Agriculture et développement rural aux différentes étapes – notamment la mission d’évaluation – de cette intervention transversale visant à renforcer la gouvernance locale, la résilience et la planification de six communautés rurales dans la zone C de Cisjordanie.

Des espaces d’expression paritaires

La vie des 10 000 personnes concernées est en effet fortement perturbée par les tensions et la violence liées à l’occupation et à la colonisation (démolitions, couvre-feux, pertes de revenus et de propriétés foncières, risques pour la sécurité). Améliorer la situation psychosociale des bénéficiaires, c’est améliorer leur capacité à interagir entre eux – et notamment entre hommes et femmes.

Ainsi, toutes les activités prévues par le volet psychosocial du projet – ateliers de pairs, groupes de discussion sur le vivre-ensemble, activités à médiation thérapeutique, consultations individuelles – ouvrent un espace d’expression où hommes et femmes sont à égalité.

Notons que les statistiques montrent qu’au départ, les hommes ont plus de difficulté à participer à ces activités. Mais lorsqu’ils y viennent, cela donne des résultats sur le problème des violences conjugales – prégnant dans les communautés palestiniennes des territoires occupés, du fait du fort niveau de stress et de promiscuité dans les foyers.

Les actions impliquant les familles (organisations de week-ends, thérapies de groupe) permettent également de restaurer un équilibre au sein des foyers et en particulier entre hommes et femmes. Enfin, les consultations individuelles et les sessions de groupes entre femmes tendent à améliorer leur capacité à s’affirmer dans leur environnement et à formuler des projets personnels.

Une approche à répliquer

Démarrer au plus tôt ces activités de « renforcement communautaire » a été jugé nécessaire par l’équipe projet, les conditions psychosociales pour la réussite de l’intervention (des individus à même de se lancer dans une nouvelle activité génératrice de revenus, et des collectifs aptes à gérer une unité de valorisation agricole en commun) n’étant actuellement pas réunies.

Cette approche innovante pourra utilement être répliquée pour d’autres projets, en particulier dans des contextes de crise où la situation des femmes et les inégalités femmes/hommes sont problématiques et accentuées par la violence.
 



Visite du Consul Général de France à la zone industrielle de Bethléem

26/06/2015

Le Consul général de France à Jérusalem, M. Hervé Magro, s’est rendu le 24 juin sur la zone industrielle de Bethléem. Cette zone, soutenue par la France compte déjà deux usines opérationnelles : une fabrique de papier domestique et une menuiserie. Une troisième usine, une imprimerie, sera opérationnelle d’ici fin juillet. Les travaux de voirie sont en voie d’achèvement et la route d’accès principale sera terminée d’ici la fin de l’année.

Légende de la photo : le directeur de l’imprimerie, le Consul général et le Dr Samir Hazboun, président du Bethlehem Multidisciplinary Industrial Park (BMIP)



Présentation sur le terrain de l'étude AFD "Jérusalem, bâtir deux villes en une"

15/06/2015

Irène Salenson, chargée d’études "développement urbain durable" à l'Agence Française de Développement, a présenté à Ramallah son ouvrage récemment publié avec le soutien de l’Agence : "Jérusalem, bâtir deux villes en une" (Éditions de l’Aube).

"Jérusalem, bâtir deux villes en une" a été présenté le 1er juin au Centre culturel français de Ramallah en partenariat avec l’Institut français du Proche-Orient, le 2 juin au Centre de recherches français de Jérusalem et le 3 juin à l’Institut français de Tel Aviv.

Le développement futur de Jérusalem

L’ouvrage analyse les politiques et stratégies israéliennes et palestiniennes actuelles pour le développement urbain de Jérusalem. Les conférences ont attiré un public varié, composé d’étudiants et de professionnels (palestiniens, israéliens et internationaux), et ont été l’occasion de débats sur le développement futur de Jérusalem.

Vincent Lemire, a réalisé une revue de l’ouvrage d’Irène Salenson dans Metropolitiques : Jérusalem : une ville sainte au cœur d’un urbanisme conflictuel.
 



 
   
1  2  3 
4 
5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus