FFEM

Les interventions du FFEM en Tunisie

Qu'est-ce que le FFEM ?

Fond public bilatéral créé en 1994 par le Gouvernement français à la suite du  Sommet de Rio, le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) est un instrument de la politique française de coopération et de développement dont l'objectif est de contribuer à la protection de l'environnement mondial dans des projets de développement durable dans les pays en développement. Il concourt au financement de projets de développement ayant un impact positif durable en termes de protection de la biodiversité, atténuation et adaptation aux changements climatiques, lutte contre la dégradation des terres et désertification, préservation des eaux internationales, lutte contre les Polluants Organiques Persistants et protection de la couche d'ozone stratosphérique.

L'intervention du FFEM en Tunisie
 
Le FFEM appuie en Tunisie un certain nombre de projets contribuant directement à la préservation de l'environnement mondial et permettant de réduire les vulnérabilités environnementales auxquels la Tunisie doit faire face dans la perspctive de son développement durable.

 

Aires Protégées Marines et côtières de la Galite, des îles Kuriat, des flèches de Djerba, de Sidi Ali El Mekki et du Cap Bon 

Le projet des aires protégées marines et côtière de la Galite , des îles Kuriat, des flèches de Djerba, de Sidi Ali El Mekki et du Cap Bon constitue la première étape de la création, sur les côtes tunisiennes, d’un réseau d’Aires Marines et Côtières Protégées, les AMCP. Le réseau des AMPC, des côtes tunisiennes et la pérennité des ressources halieutiques nationales : >>>>

Efficacité énergétique dans la construction 

Le projet mis en œuvre par l’Agence Nationale pour la Maîtrise de l’Energie (ANME) avec un concours du FFEM et du PNUD/GEF vise à mettre en place une réglementation thermique des bâtiments en Tunisie et à la faire valider sur un ensemble de réalisations de logements ou de bâtiments tertiaires : >>>>

Développement de l'agroécologie - semis direct sous couverture végétale

En appui aux initiatives d’agriculteurs, de chercheurs et d’agents techniques du Ministère de l’Agriculture, l’introduction en Tunisie des techniques de semis direct sous couverture végétale (SCV) a été soutenue depuis 1999 par la coopération française dont le FFEM.

Après un premier financement de 609 000 euros mis en place en 2001, la deuxième phase du projet financé à hauteur de 1,4 millions d’euros par le FFEM comprend trois volets :

 

  • Un programme de rayonnement, relevant de l'Institut National des Grandes Cultures (ex Centre Technique des Céréales), pour diffuser l’innovation en direction de gros, moyens et petits exploitants ;
     
  • Un appui à l’APAD (Association pour la Promotion de l’Agriculture Durable) créée par des agriculteurs qui pratiquent le semis direct ;

Un programme scientifique et technique, réalisé par l’Ecole Supérieure d’Agriculture du Kef.

Protection du Golfe de Tunis (PASMED)

 Le Plan d’Action pour la Méditerranée (PAM) du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) a préparé un Programme d’Action Stratégique pour la Méditerranée (PASMED) qui vise à protéger la Méditerranée des sources de pollutions liées aux activités situées à terre conformément au protocole dit « tellurique » de la convention de Barcelone : >>>>

Elimination des Pesticides Obsolètes

La Banque Mondiale a formulé un Programme Africain relatif aux Stocks de Pesticides obsolètes (PASP) qui a pour objet de contribuer à l’élimination des stocks de pesticides périmés du continent africain, à la protection de la santé des populations et de l’environnement exposés, à la conservation de la biodiversité, à la réduction de la dégradation des sols et à la protection des eaux : >>>>

Le FFEM finance par ailleurs (sans implication directe de l’Agence de Tunis) un certain nombre d’opérations à caractère régional qui concerne aussi la Tunisie. Il s’agit des Projets de protection :

  • de l’Antilope du Sahara qui concerne 7 pays du pourtour du Sahara ;
  • du Système Aquifère du Sahara et du Sahel qui concerne également l’Algérie et la Libye.
     
Mise à jour en avril 2013

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus