MERCY CORPS – Appui à l’insertion des jeunes dans la région de Medenine

L’objectif est de participer à la réduction du chômage des jeunes diplômés et certifiés de la formation professionnelle dans la région de Médenine, favorisant l’insertion, la création d’auto-emploi, de micro ou petites entreprises, en s’appuyant sur les organismes publics et privés qui les accompagnent dans cette démarche. Ce projet vise à apporter un appui transversal à l’ensemble des acteurs concernés par l’insertion professionnelle des jeunes chômeurs.
Lancé et piloté par l’ONG internationale Mercy Corps, le programme intitulé « Tounes Tekhdem ! » a pour objectif d’améliorer les capacités des femmes et des jeunes à devenir des entrepreneurs et à améliorer leurs compétences pour mieux répondre au marché du travail. En se concentrant sur le renforcement du système local de services d'appui aux entrepreneurs (services financier et de développement commercial), Mercy Corps vise l'amélioration des opportunités d'initiative d'entrepreneur, notamment dans les gouvernorats de Gafsa, Kasserine, Tataouine et Médenine. Le projet Tounes Tekhdem  ciblera 3 500 jeunes bénéficiaires par des activités d'éducation financière, par l'appui à la création d’entreprise et le développement d’esprit entrepreneurial chez les jeunes, et par des activités visant l'amélioration de l'employabilité des jeunes.

Ce Projet a deux objectifs spécifiques :

1. Améliorer l’employabilité de 1000 personnes certifiées de la formation professionnelle et diplômées de l’enseignement supérieur, par l’enrichissement des programmes de formation en éducation financière, aptitudes de vie et sensibilisation à l’entrepreneuriat.

2. Renforcement des capacités d’au moins 4 prestataires privés ou associatifs de soutien à l’entrepreneuriat (y compris des institutions financiers), afin de les rendre plus efficaces dans leur accompagnement de jeunes entrepreneurs.

 

Contexte

Après la révolution et une année de récession, qui a conduit à une augmentation significative du nombre de chômeurs (plus de 800 000 personnes fin 2011, contre 500 000 un an auparavant, dont 72% de jeunes de moins de 30 ans), l’avenir de la Tunisie est étroitement lié à la capacité des pouvoirs publics à offrir des perspectives d’emploi à la hauteur des défis démographiques, sociaux, et économiques du pays. Le gouvernement a choisi de faire de la création d’emploi, de la lutte contre le chômage, et du développement économique des régions défavorisées ses priorités.
Le défi que représente la lutte contre le chômage est tel qu’il nécessite aujourd’hui une approche coordonnée entre les acteurs publics et privés afin de maximiser les effets de levier et l’impact sur le marché de l’emploi. Les pouvoirs publics souhaitent aujourd’hui favoriser l’investissement dans le secteur privé en soutenant activement le développement de l’entreprenariat et de la micro entreprise.
Dans ce contexte toutefois, l’offre des services financiers et non financiers en faveur des créateurs d’entreprise reste insuffisamment développée, compte tenu du risque élevé que les primo créateurs représentent aux yeux des investisseurs et des coûts induits par les efforts d’accompagnement que cela suppose.

Descriptif du projet

Mercy Corps  Tunisie a mené en décembre 2011 une « Évaluation du marché des services financiers et non-financiers du Sud de la Tunisie » basée sur des groupes de consultation pour évaluer les besoins des gouvernorats, dont celui de Médenine. Ces groupes comprenaient plusieurs catégories de jeunes : étudiants de la formation professionnelle, chômeurs, entrepreneurs actuels et potentiels. Les représentants des autorités locales, des services d’appui financier aux entreprises, des services financiers (AMC) et des acteurs des secteurs privés tels que les banques, les associations commerciales et les associations à but non lucratif qui se concentrent sur la migration ou sur les jeunes ont également été consultés. 

Ces rencontres ont permis à Mercy Corps Tunisie d’élaborer une réponse intégrée et ciblée à une gamme d’obstacles qui entravent actuellement l’employabilité et la capacité entrepreneuriale des jeunes à Médenine.

Quatre éléments-clés ont été identifiés qui nécessitent une action pour encourager l’entreprenariat des jeunes et appuyer les entrepreneurs déjà en place : 

• la sensibilisation à l’entreprenariat comme mode d’insertion économique ;
• l’amélioration des connaissances financières et entrepreneuriales de base ;
• l’amélioration des services non-financiers d’appui aux jeunes primo créateurs, avec une focalisation sur le mentorat.
• l’amélioration de l’accès aux services financiers appropriés ;


Le Projet s’articulera autour de deux composantes et se déclinera en de nombreuses activités. Le caractère pilote de l’approche adoptée et  le contexte institutionnel et politique nouveau en Tunisie nécessite cette diversité de réalisations, répondant toutefois à des objectifs spécifiques précis  et à des indicateurs quantifiés.

Composante 1 – : Amélioration de l’employabilité de 1000 apprenants, étudiants et diplômés de la formation professionnelle et du supérieur, par l’enrichissement des programmes de formation en éducation financière, aptitudes de vie et notions d’entrepreneuriat

Composante 2 – Renforcement des capacités de 4 prestataires de services financiers et non financiers aux entreprises dans leur accompagnement de jeunes entrepreneurs

Résultats attendus :

• 1000 jeunes appuyés en termes d’employabilité

• 50 jeunes créateurs accompagnés dans la création de leur entreprise

 

   Maitre d'ouvrage   Mercy Corps
   Maitre d'oeuvre   Mercy Corps
   Financement AFD   1,5 Millions d'euros
   Date signature convention   20 décembre 2012
   Durée du projet   3 ans
   Statut du projet   En cours d'exécution

 

28/06/2013
Mise à jour en juillet 2013

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus