Avec une population de 77 millions d’habitants, un PIB de 800 Md USD (qui en fait la 18ème économie mondiale en 2014) et un revenu par tête supérieur à 10 000 USD par an, la Turquie connaît un développement économique et social remarquable. Puissance émergente de la région euro-méditerranéenne, elle est en outre membre de l’OCDE et du Forum économique “G20” (présidence en 2015) et candidate à l’adhésion à l’UE. Le pays occupe une place stratégique au carrefour de l’Europe, de l’Asie et du Moyen-Orient.

Pour répondre aux enjeux liés à l’emploi, l’énergie et l’environnement, conjugués à une forte disparité régionale, la Turquie s’engage sur la voie d’une croissance plus équitable et plus sobre en carbone, intégrant pleinement la place de l’homme dans la société. Le pays a ratifié le protocole de Kyoto en 2009, arrêté une stratégie de lutte contre le changement climatique et renouvelé son engagement en faveur d'un développement durable à l'occasion de la conférence des Nations Unies Rio+20.

La coopération entre la France et la Turquie s’appuie sur une relation ancienne, sur une concertation étroite sur les grandes questions de l’agenda régional et international et sur des échanges économiques importants. La coopération bilatérale en faveur de la protection de l’environnement fait l’objet d’un accord-cadre signé en 1996.

À la une

Rémy Rioux est nommé Directeur général de l’Agence Française de Développement en Conseil des ministres, ce 25 mai 2016

25/05/2016

Sur proposition de François Hollande au Parlement le 27 avril dernier et après un vote favorable à l’unanimité des députés et à la majorité des sénateurs, M. Rémy Rioux, 46 ans, secrétaire général adjoint du ministère des Affaires étrangères et du développement international, est nommé ce jour, en Conseil des ministres, Directeur général de l’Agence Française de Développement, Etablissement Public Industriel et Commercial, en charge du développement des pays du Sud et de l’Outre-mer. 11ème directeur général de l’AFD, Rémy Rioux prendra la tête de l’AFD, le 2 juin 2016.

Né en juin 1969 à Neuilly-sur-Seine, ancien élève de l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, de Sciences Po et de l’Ecole nationale d’administration, Rémy Rioux, historien de formation, ancien élève d’Alain Corbin et de Pierre Nora, conseiller maître à la Cour des comptes, a alterné, au cours de sa carrière, des responsabilités en France et au service du développement et de l'Afrique.


Rémy Rioux est nommé Directeur général de l'AFD © Alain Buu

A l’âge de 26 ans, Rémy Rioux découvre le continent africain à l’occasion d’un stage de l’ENA au Bénin, puis en militant pour la promotion de l’harmonisation du droit des affaires en Afrique. Passionné par ce continent, il le sillonne tout au long de sa carrière, y noue des liens forts, et y acquiert une expertise reconnue des enjeux de développement. Au Trésor de 2004 à 2007 puis de 2010 à 2012, il contribue notamment à moderniser la coopération monétaire avec les pays africains membres de la Zone franc, participe à la résolution de la crise ivoirienne et contribue à placer la question des infrastructures et du développement au cœur de l’agenda international du G20. Il est alors administrateur de l’AFD et de sa filiale PROPARCO.

Rémy Rioux a par ailleurs exercé des missions de contrôle dans les secteurs de l'énergie et de la défense à la Cour des comptes entre 1997 et 2004. Il a travaillé au ministère de l’intérieur de 2000 à 2002, au sein du cabinet du ministre Daniel Vaillant, en charge notamment du budget et du passage à l’euro. Il a également exercé des fonctions à l’Agence des participations de l’Etat, de 2007 à 2010, comme directeur de participations en charge des secteurs des transports et des médias, participant au conseil d’administration de différentes entreprises (SNCF, RATP, ADP, Renault, France Télévisions, France Médias Monde, Arte, le Grand Port Maritime du Havre).

En 2012, directeur de cabinet du ministre de l’Economie, des Finances et du Commerce extérieur, Pierre Moscovici, il participe activement à la redéfinition des relations économiques entre l'Afrique et la France et aux travaux menés par Jacques Attali sur la francophonie économique. Deux ans plus tard, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, le nomme secrétaire général adjoint du Quai d’Orsay, en charge notamment des questions économiques. A ses côtés, il pilote le volet financier des négociations pour la COP21.

Après l’annonce par le Président de la République, en septembre 2015, d’une relance de la politique française de développement à travers la hausse des financements de 4 milliards d’euros d’ici 2020, pour atteindre 12,5 milliards d’engagements annuels, (dont 5 milliards d’euros en faveur du climat), il est chargé d'une mission de préfiguration du rapprochement entre l'Agence Française de Développement et la Caisse des Dépôts qui doit doter la France d’un outil à même de relever les défis des Objectifs du développement durable.

Homme de dialogue et de conviction, il est très attaché au Massif central, en particulier à la Corrèze et la Lozère, où il séjourne fréquemment, avec sa femme et ses trois enfants.


Dates clefs

  • 26 juin 1969 : Naissance à Neuilly-sur-Seine, France
  • 1997 : auditeur à la Cour des comptes à sa sortie de l’ENA (promotion Marc Bloch), il y deviendra Conseiller Maître en 2013
  • 2001 et 2002 : conseiller budgétaire au cabinet de Daniel Vaillant au ministère de l’Intérieur
  • 2003 : missions de contrôle dans les secteurs de l’énergie et de la défense à la Cour des Comptes
  • 2004 : direction du Trésor, Chef du bureau de la coopération monétaire et du développement avec les pays d’Afrique, des Caraïbes, du Pacifique et de la zone franc
  • 2007 : sous-directeur des transports et de l’audiovisuel de l’Agence des participations de l’Etat
  • 2010 : sous-directeur des affaires financières internationales et développement à la direction générale du Trésor
  • 2012 à 2014 : directeur du cabinet de M. Pierre Moscovici au ministère de l’Economie et des Finances
  • 2014 : secrétaire général adjoint du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, chargé notamment des affaires économiques
  • 2015 : responsable des questions financières au sein de l’équipe française de négociation pour la COP21.
  • Juin 2016 : nommé 11ème Directeur général de l’Agence Française de Développement.


Les femmes et l'emploi : l’AFD réunit les acteurs locaux engagés

28/03/2016

L’AFD a organisé, en collaboration avec le Consulat général de France à Istanbul, deux journées de table rondes pour contribuer aux réflexions sur l’emploi des femmes en Turquie et les moyens d’améliorer leur accès et leur maintien à un travail décent. 150 acteurs issus d’horizons variés (parlementaires, ministères, institutions publiques, municipalités, ONG, secteur privé) y ont participé les 15 et 16 mars.

À l’occasion du 1er Sommet du Women 20 à l’initiative de la présidence turque du G20, la Turquie avait réitéré la volonté de renforcer la participation des femmes à la vie économique. Le taux de participation des femmes en Turquie est en effet inférieur à 30 % (soit le plus bas des pays de l’OCDE).

L'organisation de ces deux journées de table rondes et de séminaire axées sur les femmes et l'emploi fait écho à ce contexte. Elle s'inscrit également à la suite d'échanges bilatéraux sur la thématique du genre que l’AFD et le Consulat général entretiennent depuis 2 ans avec de nombreux interlocuteurs turcs aussi bien dans le milieur institutionnel qu'associatif.

Focus sur les femmes et l'emploi

Les participants ont échangé le premier jour autour de l’emploi des femmes sous différents angles : la qualification des femmes, les obstacles rencontrés par les femmes dans l’accès et le maintien au marché du travail, les violences dont elles sont victimes sur les lieux de travail comme en milieu familial, les opportunités liées à l’entreprenariat féminin. Les experts turcs ont eu ainsi l’occasion de valoriser les initiatives et projets en Turquie qui contribuent à l’amélioration de l’accès et du maintien des femmes à un travail décent ainsi qu’à l’amélioration de leurs conditions de travail.

Le 2ème jour a permis aux experts turcs et français d’échanger leurs expériences en matière d’exemples de garde d’enfant. Ce séminaire a été l'occasion d’interroger les différents aspects des dispositifs de garde d’enfant en Turquie et en particulier le développement d’une offre d’accueil abordable et de qualité qui puisse à la fois contribuer aux objectifs économiques du pays en favorisant la participation économique des femmes (45% des femmes turques ayant travaillé préalablement ne retournent pas sur le marché du travail après avoir eu leur premier enfant). Cette journée de séminaire a été suivie par une journée de visites de terrain organisée par l'AFD Istanbul pour les experts venus de France au sein de dispositifs de garde turcs et qui ont permis aux experts de comprendre les spécificités du contexte turc.

 


Ces deux évènements ont accueilli plus de 150 participants dont de nombreux experts turcs et français issus d’horizons très variés (ministères, institutions publiques et privées, municipalités, associations et fondations, entreprises et entrepreneurs privés, cabinets d’avocats, universités, etc.) et ont constitué l’occasion de contribuer au développement d’une réflexion et d’une coopération bilatérale entre la France et la Turquie sur la problématique des femmes et de l’emploi.
 

 



Vernissage de l’exposition « 10 ans en 33 images – L’AFD partenaire de la Turquie » à la Galeri Çankaya d’Ankara

22/01/2016

Après un lancement le 19 novembre 2015 à l’Institut français d’Istanbul, l’exposition photographique « 10 ans en 33 images -L’AFD partenaire de la Turquie » poursuit sa tournée en Turquie et s’installe à Ankara, à la Galeri Çankaya. Un vernissage a eu lieu le mercredi 20 janvier 2016, en présence de M. Charles Fries, Ambassadeur de France en Turquie, et de Mme Gülsün Bor Güner, maire adjointe de la municipalité de Çankaya.

 

Les photographies exposées illustrent les projets que l’AFD a financés au cours de cette décennie pour promouvoir une croissance verte et inclusive et renforcer le partenariat franco-turc sur les enjeux climatiques et environnementaux. L’exposition est à l’image des projets soutenus par l’AFD et se concentre sur 3 secteurs identifiés comme prioritaires par la Turquie : l’énergie, le développement urbain durable et la forêt.

L’exposition photographique est ouverte au public du 20 au 30 janvier 2016, à la Galeri Çankaya, Cankaya Belediyesi Hizmet Binasi, Ziya Gokalp Caddesi No: 11 Kizilay/Ankara.

 

Pour plus d'infos



Rencontre petit-déjeuner avec les entreprises françaises à Paris sur le thème "Turquie et environnement"

14/01/2016

L’AFD, l’ADEME, Business France et le Centre Technique des Industries Aérauliques et Thermiques (CETIAT) organisent le 26 janvier à Paris une rencontre petit-déjeuner* avec les entreprises françaises actives dans les secteurs de l’efficacité énergétique, des énergies renouvelables, de la gestion et du traitement des déchets et des eaux usées et de la qualité de l’air et qui sont intéressées par les opportunités du marché industriel turc.

La croissance industrielle du pays et le développement des zones industrielles organisées (ZIO) créent en effet des besoins en matière énergétique et environnementale, qui constituent autant d’opportunités d’affaires, sur lesquelles nous souhaitons vous aider à vous positionner.

Dans ce cadre l’objectif de cette rencontre est double :

  • permettre à ces 4 institutions de présenter leur mandat, leurs outils et leurs projets en Turquie et faire un retour d’expérience basé sur leurs activités respectives dans ce pays,
  • échanger avec les entreprises françaises pour identifier leurs attentes et leurs besoins et travailler ensemble à concrétiser les opportunités d’affaires en Turquie.

 

En Turquie, dans les secteurs qui seront abordés lors de cette rencontre :

  • l’AFD offre des solutions de financement à des municipalités, banques et entreprises turques ou étrangères afin de promouvoir des « investissements verts ». Elle travaille notamment sur des lignes de financement en direction des ZIO et présentera les résultats de l’enquête menée auprès de ces zones sur leurs besoins et projets concernant la protection de l’environnement.
  • l’ADEME s’attache à relancer la coopération franco-turque dans les domaines de l'efficacité énergétique et de l'environnement avec trois axes prioritaires : la coopération institutionnelle (réseau MEDENER), la coopération décentralisée et le montage de projets en lien avec le Club ADEME International.
  • Business France, dont la mission est d’aider les entreprises françaises dans leur développement à l’international, a organisé plusieurs évènements dans le secteur environnement (notamment le pavillon France sur le salon IFAT Avrasya à Ankara en 2015) et présentera l’évolution du marché et de la réglementation environnementale pour les industries turques.
  • le CETIAT accompagne une institution publique turque dans sa politique de promotion de l’efficacité énergétique auprès des PME et présentera ses travaux en Turquie.

 

La rencontre se déroulera :

 

le 26 janvier 2016 à partir de 8h30
au Siège de l’Agence Française de Développement
Salle Jacques ALLIOT
5, rue Roland Barthes, 75012 Paris


Programme de la rencontre :

  • 8h30 : Accueil café
  • 9h00 -10h00 :
    • Présentation par l’Agence Française de Développement (Laurent Biddiscombe, chef de projet Banques et Nicolas Le Tarnec, Coordinateur régional Turquie)

    • Présentation par Business France Turquie (Véronique Priour, Conseiller Export – Pôle Infrastructures, Transports, Industrie)

    • Présentation par le CETIAT (Youmna Romitti, Responsable du Pôle Energie et Procédés Industriels)

    • Présentation par l’ADEME (Olivier Chazal, Coordinateur du Club Ademe International - Promotion des éco-entreprises françaises)

  • 10h00-11h00 : Echanges avec les entreprises participantes



Informations pratiques :
*gratuit- inscription obligatoire avant le 22 janvier 2016
Accès en transports : http://www.afd.fr/home/AFD/contact-afd
Contact pour inscription : lagardem@afd.fr


Evènement co-organisé par :

        



Vernissage de l’exposition « 10 ans en 33 images, AFD partenaire de la Turquie »

20/11/2015

A l’occasion de ses 10 ans de présence en Turquie, l’Agence française de développement (AFD) a inauguré le jeudi 19 novembre 2015, à l’Institut français d’Istanbul, une exposition de photographies réalisées par Mathias Depardon. Ces photographies illustrent les projets qu’elle a financés au cours de cette décennie pour promouvoir une croissance verte et inclusive et renforcer le partenariat franco-turc sur les enjeux climatiques et environnementaux.

Le vernissage de l’exposition s’est tenu en présence de la Consule générale de France à Istanbul, du directeur de l’Institut français, des représentants des services français présents en Turquie et de nombreux partenaires de l’AFD (dont les banques Halkbank, TSKB et Ziraat Bankasi) que le Directeur de l’agence a tenu à remercier pour leur coopération et leur fidélité au cours de ces 10 années d’opérations.

L’exposition photographique est ouverte au public du 19 novembre au 9 décembre 2015, à l’Institut Français d’Istanbul.



L'AFD publie une étude sur les dispositifs d’accueil pour les jeunes enfants en Turquie

12/11/2015

Alors qu’Istanbul vient d’accueillir les 16 et 17 octobre le 1er sommet du Women 20 qui a réaffirmé l’importance de la participation des femmes au marché du travail, l’AFD publie une étude intitulée «Supporting Access and Continued Employment of Women by Enhancing Child Care Services in Turkey».

En Turquie, le taux de participation des femmes au marché du travail est en progression mais reste encore faible

La Turquie est aujourd’hui le pays de l’OCDE qui présente le taux le plus bas de participation des femmes au marché du travail (30% environ). Ce taux est à mettre en regard du taux également faible de scolarisation des jeunes enfants (30% des 3-6 ans alors que la moyenne pour les pays de l’OCDE est supérieure à 80%).
Or, de nombreuses études mettent en avant le lien positif qui existe entre ces deux variables: une offre développée d’accueil pour les jeunes enfants permet généralement une participation accrue des femmes au marché du travail (qui est elle-même un facteur de croissance). Elle est également source d’emplois dans un secteur traditionnellement féminin. Le modèle français montre que les femmes peuvent concilier maternité et vie professionnelle dans le cadre d’une politique de la petite enfance (taux de natalité similaire à la Turquie et participation des femmes au marché du travail supérieure à 60%).

L’AFD en Turquie est un acteur d’une croissance verte et inclusive

L’étude réalisée par Development Analytics répond à l’un des objectifs de l’AFD en Turquie qui est de promouvoir l’accès et le maintien des femmes sur le marché du travail et propose de développer une offre d’accueil des jeunes enfants abordable à la fois dans le secteur privé et le secteur public, au travers la mise en œuvre d’une politique de la petite enfance.
Depuis 2013 et l’adoption d’une stratégie genre à l’échelle du groupe, l’AFD en Turquie a multiplié les échanges avec les acteurs turc engagés dans le soutien à l’emploi des femmes (Ministères, municipalités, ONG notamment), réalisé des études et organisé des rencontres (avec l’appui du Consulat général de France) afin de contribuer à la réduction des inégalités hommes-femmes face à l’emploi. De nouvelles actions sont programmées à court-terme (voyages d’études et formations) afin de faciliter les échanges d’expérience entre la France et la Turquie.

  • Accéder à l'étude en cliquant  ici 
  • Articles de presse:

- lepetitjournal.com
- dunya

 



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus