Avec une population de 77 millions d’habitants, un PIB de 800 Md USD (qui en fait la 18ème économie mondiale en 2014) et un revenu par tête supérieur à 10 000 USD par an, la Turquie connaît un développement économique et social remarquable. Puissance émergente de la région euro-méditerranéenne, elle est en outre membre de l’OCDE et du Forum économique “G20” (présidence en 2015) et candidate à l’adhésion à l’UE. Le pays occupe une place stratégique au carrefour de l’Europe, de l’Asie et du Moyen-Orient.

Pour répondre aux enjeux liés à l’emploi, l’énergie et l’environnement, conjugués à une forte disparité régionale, la Turquie s’engage sur la voie d’une croissance plus équitable et plus sobre en carbone, intégrant pleinement la place de l’homme dans la société. Le pays a ratifié le protocole de Kyoto en 2009, arrêté une stratégie de lutte contre le changement climatique et renouvelé son engagement en faveur d'un développement durable à l'occasion de la conférence des Nations Unies Rio+20.

La coopération entre la France et la Turquie s’appuie sur une relation ancienne, sur une concertation étroite sur les grandes questions de l’agenda régional et international et sur des échanges économiques importants. La coopération bilatérale en faveur de la protection de l’environnement fait l’objet d’un accord-cadre signé en 1996.

À la une

Istanbul accueille la XVIème Conférence CODATU sur les transports du 2 au 5 février 2015

24/12/2014

La XVIème Conférence CODATU (Coopération pour le Développement et l'Amélioration des Transports urbains et périurbains), organisée par CODATU en partenariat avec l’İstanbul Teknik Üniversitesi (İTÜ) aura lieu à Istanbul du 2 au 5 Février 2015. Elle traitera un thème majeur : « Enjeux énergétiques, climatiques et de qualité de l’air : Le rôle des politiques de transport urbain dans les pays en développement et les économies émergentes ». En abordant les enjeux climatiques associés aux transports urbains, elle constitue une étape clé du chemin vers un accord dans le cadre de la prochaine COP21 qui aura lieu à Paris en décembre 2015. 

Cet événement, qui rassemblera environ 400 décideurs et experts du secteur de la mobilité urbaine sera structuré en deux volets :

  • Le Symposium politique (2 Février 2015) : Une étape politique pour engager le transport urbain dans la lutte contre le dérèglement climatique. Cette partie sera organisée la 1ère journée en collaboration avec un comité de pilotage de haut niveau rassemblant de représentants de Bridging the Gap, ITF, UN-HABITAT, UITP, SLoCaT, World Bank, EBRD, EMBARQ, ITDP and AFD.

  •  La Conférence scientifique (3-5 Février 2015): Une conférence scientifique pour démontrer le rôle du transport urbain dans les politiques climatiques ainsi que dans la viabilité du développement économique, environnemental et social. Cette partie organisée les trois jours suivants l’ouverture de la conférence sera l’occasion pour plus de 80 chercheurs et académiques de présenter leurs travaux de recherche et des cas d'étude venant de plus de 30 pays du monde entier.

Le programme est accessible en ligne et les inscriptions sont ouvertes !

 

Site de la Conférence : http://www.codatu2015.org/en/default.asp 
Site de CODATU : http://www.codatu.org/ 



Izmir accueille l'atelier régional sur les transports durables en Méditerranée

25/11/2014

À l'issue d'un programme d’échanges mené pendant trois années pour favoriser l’intégration régionale à l’échelle méditerranéenne, l’AFD et le Centre Méditerranéen d’Intégration (CMI) ont co-organisé le dernier atelier régional sur les transports urbains durables du 12 au 14 novembre dernier.

Le programme, composé de plusieurs ateliers et séminaires, a permis à de nombreuses municipalités méditerranéennes d’échanger et de confronter leurs bonnes pratiques et leurs visions en termes d’organisation et de planification des transports urbains.

Inauguré par le maire d’Izmir, Aziz KOCAOĞLU, ce dernier atelier a été l'occasion d'un partage d'expériences entre les différentes municipalités du pourtour méditerranéen à travers plusieurs exemples dont  le système de transport d'Izmir.

Aziz KOCAOĞLU, maire de la municipalité métropolitaine d’Izmir.

L’exemple d’Izmir est en effet un exemple singulier et pionnier dans le contexte turc mais aussi à l’échelle des pays méditerranéens du fait de son approche intégrée des transports favorisant les correspondances et une meilleure qualité de vie de sa population.

Bertrand WILLOCQUET, directeur de l'AFD à Istanbul

Le directeur de l'AFD Istanbul est intervenu à cette occasion pour présenter le rôle de l’AFD dans le soutien au développement urbain durable des municipalités turques et rappeler le partenariat établi entre l’AFD et la municipalité métropolitaine d’Izmir. Ce partenariat inclut le financement des projets d’investissement d'Izmir dans le cadre de sa politique de transport maritime et urbain. Le film de l'AFD sur la mobilité urbaine en Turquie a été projeté pour illustrer ces projets.

 

 

Ce colloque constitue ainsi une expérience turque majeure pouvant aboutir à travailler sur un nouveau programme d’échanges techniques et ainsi continuer à travailler à l’intégration régionale en Méditerranée.


Lien vers les articles dans la presse :



Ouverture d’une antenne de l’AFD à Ankara

20/10/2014

Travaillant avec la Turquie depuis près de dix ans avec un bureau de représentation à Istanbul, l'AFD a ouvert en septembre 2014 une antenne à Ankara, dans les locaux du Service Economique Régional de l’Ambassade.

La création de cette antenne dans la capitale turque fait suite au mémorandum d’entente signé en janvier 2014 avec le Trésor marquant la volonté des deux parties de renforcer leur coopération financière sur les activités en souverain. Cette présence à Ankara permettra de développer les échanges avec les ministères techniques, la délégation de l’Union Européenne et les autres bailleurs et de contribuer au dialogue sur les politiques publiques. En matière de projets souverains, l’AFD a notamment participé depuis 2011 au financement du plan d’investissement mis en œuvre par la direction générale des Forêts turques pour un montant total de 300 millions d'euros. Elle a également accompagné un programme de coopération technique avec l'Office National des Forêts (ONF). Depuis le démarrage de ses activités en Turquie, le groupe AFD a engagé au total plus de 1,9 milliard d’euros.

Mémorandum d’entente signé en janvier 2014 avec le Trésor

 

► Pour contacter l’antenne AFD à Ankara :
Murat ULKER, Chargé de projets
Fransa Ekonomi Musavirligi
Iran Caddesi Karum Is Merkezi E Asansoru
6. Kat Nu.: 444 - 06680 ANKARA
Tél: +90 (0) 312 428 31 75 - 134 - Fax : +90 (0) 312 468 24 39
ulkerm@afd.fr 



Promouvoir le tourisme durable et les énergies renouvelables avec la banque TSKB

15/10/2014

Le 2 octobre 2014, l’AFD a signé une nouvelle convention de crédit d’un montant de 60 millions d'euros avec la banque turque privée de développement industriel TSKB.

La TSKB et l’AFD s’associent à nouveau pour offrir des financements adaptés et une assistance technique aux investisseurs privés désireux d’améliorer la qualité environnementale et sociale de leurs projets touristiques et de réduire leur impact sur le changement climatique. Avec une double finalité, cette ligne de crédit appuiera également la politique publique de développement des énergies renouvelables innovantes encore trop peu développées comme la biomasse, le solaire et la géothermie.



L'AFD intervient au colloque VIVAPOLIS à Istanbul

29/09/2014

A l'occasion du colloque franco-turc sur la ville durable "VIVAPOLİS" organisé par UBIFRANCE en partenariat avec l'ADEME, l'AFD et la banque turque Denizbank le 23 septembre 2014 à Istanbul, le directeur de l'agence d’Istanbul, M. Bertrand WILLOCQUET, est intervenu pour présenter le rôle d'un bailleur de fonds dans le soutien au développement urbain durable et respectueux de l'environnement.

 

Inauguré par SEM l'Ambassadeur Laurent BILI, ce colloque avait pour vocation de présenter le savoir-faire français en matière de ville durable dans le contexte turc qui témoigne d’une forte croissance urbaine nécessitant des investissements importants en matière d'infrastructures, en particulier dans le cadre de l’alignement aux normes environnementales de l'Union européenne. Ce colloque était également l’occasion de créer des relations de travail et de coopération entre collectivités locales et acteurs privés français et turcs. Mme Michèle PAPPALARDO, fédératrice de VIVAPOLIS, également présente à cet événement, a eu l’occasion de présenter le label qu’est « VİVAPOLİS » et en particulier le « Mieux vivre en ville » à la française.

Ce colloque a en effet constitué une opportunité pour les villes françaises et turques d'échanger sur d’éventuelles pistes de collaboration en présence d’investisseurs français dans les secteurs de l'attractivité urbaine, l'aménagement et les services urbains ; et pour l'AFD d'évoquer la réflexion avec la Banque mondiale en cours sur un programme ambitieux sur la ville durable en Turquie.

A propos du colloque



L’AFD et le CIRAD lancent Challenge Climat, un concours international sur l’innovation agricole et forestière face au dérèglement climatique

09/09/2014

Appel à projets lancé au Forum mondial Convergences les 8, 9 et 10 septembre 2014

L’Agence Française de Développement (AFD) et le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) lancent le premier concours international « Challenge Climat Agriculture et Forêts », encourageant l’innovation agricole et forestière face au dérèglement climatique.

Anne Paugam, Directrice générale de l’AFD et Michel Eddi, Président-Directeur général du CIRAD présentent le 9 septembre 2014 ce concours lors de la 7e édition du Forum Mondial Convergences qui réunit les acteurs publics, privés et solidaires mobilisés par les Objectifs du Millénaire pour le Développement.

Parce que le dérèglement climatique est un enjeu majeur pour l’agriculture et une menace pour la sécurité alimentaire mondiale, comme pour l’éradication de la pauvreté, l’Agence Française de Développement et le Cirad lancent le concours « Challenge climat Agriculture et forêts ». L’AFD est particulièrement impliquée dans le soutien aux pays en voie de développement dans la lutte contre le dérèglement climatique. Pour le Cirad, la thématique du changement climatique est au cœur, depuis plus de 15 ans, des travaux de recherche menés avec ses partenaires du Sud pour permettre l’adaptation des agricultures de ces pays à cette contrainte majeure.

Ce concours international vise à encourager l’innovation, accélérer le transfert et la diffusion de technologies et savoir-faire, qui sont indispensables à l’émergence des réponses novatrices à imaginer pour l’avenir. Il permettra de soutenir la créativité et le succès de projets exemplaires, portés par des candidats d’Afrique, de Méditerranée, d’Asie d’Amérique Latine et de l'Outre-mer français : acteur individuel, organisation paysanne, institution financière, acteur du secteur économique et social, collectivités et territoires.

Quatre catégories de projets y sont mises en avant :

  • atténuation du dérèglement climatique en agriculture et élevage
  • atténuation du dérèglement climatique dans le secteur de la forêt
  • substitution et transformation de produits agricoles et sylvicoles
  • adaptation au dérèglement climatique et gestion de la ressource eau

 

Les projets devront être déposés jusqu’au 1er décembre 2014 sur le site Internet dédié au concours, www.challenge-climat.com, via l’interface de candidature en ligne.

 

L’innovation : une nouvelle approche de la mobilisation des acteurs

Les innovations techniques, méthodologiques ou opérationnelles créant de nouvelles dynamiques locales ainsi que les démarches d’économies inclusives seront valorisées. Elles permettent aux acteurs et exploitations agricoles familiales d’adapter leurs pratiques au dérèglement climatique, tout en assurant une progression de leurs niveau et qualité de vie.

 

150 dossiers pré-sélectionnés, 12 projets majeurs retenus, 4 lauréats récompensés

Une sélection de 150 projets déposés sera établie sur la base de leur impact de l’innovation sur le climat, leur faisabilité, viabilité, et possibilité de réplication, ainsi que leur utilité et cohérence globale. Un comité de sélection composé d’experts du secteur du développement retiendra 12 innovations majeures transmises au jury final.

« Ce concours constitue une opportunité de mobiliser et de fédérer les énergies du Nord et du Sud autour des moyens innovants à mettre en œuvre pour soutenir le développement durable. L’agriculture et la forêt sont deux secteurs clés, porteurs d’innovations face au dérèglement climatique et de solutions face au défi majeur de la sécurité alimentaire mondiale. C’est pourquoi je suis très heureuse de lancer Challenge Climat en partenariat avec le Cirad » déclare Anne Paugam, Directrice Générale de l’Agence Française de Développement (AFD).

« Ce concours est l’occasion de mettre en valeur les innovations issues des travaux de recherche sur l’agriculture dite « climato-intelligente » ou « climate-smart agriculture ». Ces nouvelles pratiques agricoles doivent permettre de répondre au triple défi de la sécurité alimentaire, de l’adaptation au changement climatique et de l’augmentation durable de la production en favorisant le développement de l’emploi en milieu rural. Elles sont notamment vitales pour l’avenir des agricultures familiales mais aussi pour penser et construire le monde de demain, selon les principes du développement durable. », précise Michel Eddi, Président-Directeur général du CIRAD.

 

Remise des prix par un jury de prestige au Salon International de l’Agriculture 2015

Les 12 porteurs de projets innovants seront invités en France à présenter leur projet lors de la cérémonie de remise des prix qui aura lieu à Paris à l’occasion du Salon international de l’agriculture (21 février au 1er mars 2015).

 

Le jury final comprend des personnalités du domaine de l’innovation et de l’investissement social et économique parmi lesquelles :

  • Brice Lalonde : Conseiller Spécial Global Compact Nations Unies, ex- sous-secrétaire général de l’ONU ; ancien secrétaire d'État puis ministre de l'Environnement de 1988 à 1992.
  • Navi Radjou : consultant en innovation dans la Silicon Valley, père du concept du Jugaad et de l’innovation frugale.
  • Ibrahima Coulibaly : Ambassadeur auprès de l’ONU de l’Année International de l’Agriculture Familiale, Vice-président ROPPA (Réseau des Organisations Paysannes d’Afrique de l’Ouest), Président CNOP (Coordination nationale des organisations paysannes du Mali).
  • Jean-Christophe Debar : Directeur de la fondation FARM (Fondation pour l’Agriculture et la Ruralité dans le Monde).

 

Pour Brice Lalonde, Président du Jury : « L’humanité fait face à l’un de ses plus grands défis, comment assurer un développement pour tous, sans nuire à la planète. Dans ce défi, l’agriculture a toute sa part et il se pourrait bien que les solutions viennent des pays du Sud, dont la force créative n’est plus à démontrer. Je suis donc fier à travers ce challenge, de contribuer à faire émerger les solutions qui nous permettront de nourrir le monde tout en protégeant la nature, mère des récoltes futures. »

Pour en savoir plus sur :
Challenge Climat agriculture et forêts : www.challenge-climat.com
Le Cirad : www.cirad.fr
Le Ministère des Affaires étrangères et du Développement International (MAEDI) : www.diplomatie.gouv.fr



 
   
1  2  3  4 
5 
 ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus