Avec une population de 77 millions d’habitants, un PIB de 800 Md USD (qui en fait la 18ème économie mondiale en 2014) et un revenu par tête supérieur à 10 000 USD par an, la Turquie connaît un développement économique et social remarquable. Puissance émergente de la région euro-méditerranéenne, elle est en outre membre de l’OCDE et du Forum économique “G20” (présidence en 2015) et candidate à l’adhésion à l’UE. Le pays occupe une place stratégique au carrefour de l’Europe, de l’Asie et du Moyen-Orient.

Pour répondre aux enjeux liés à l’emploi, l’énergie et l’environnement, conjugués à une forte disparité régionale, la Turquie s’engage sur la voie d’une croissance plus équitable et plus sobre en carbone, intégrant pleinement la place de l’homme dans la société. Le pays a ratifié le protocole de Kyoto en 2009, arrêté une stratégie de lutte contre le changement climatique et renouvelé son engagement en faveur d'un développement durable à l'occasion de la conférence des Nations Unies Rio+20.

La coopération entre la France et la Turquie s’appuie sur une relation ancienne, sur une concertation étroite sur les grandes questions de l’agenda régional et international et sur des échanges économiques importants. La coopération bilatérale en faveur de la protection de l’environnement fait l’objet d’un accord-cadre signé en 1996.

À la une

Mesure de l'empreinte carbone des projets

01/10/2010

Dans un monde limité par la disponibilité des ressources en combustibles fossiles et l'augmentation du niveau des émissions de gaz à effet de serre, les pays obtiennent un plus haut niveau de sensibilisation et, dans le cadre des négociations internationales, en s'engageant à des objectifs de limitation des émissions.

Tous les secteurs de l'économie ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique. Toutefois, le secteur financier et les banques en particulier sont des acteurs clés comme ils peuvent catalyser les investissements verts.

Dans ce contexte, la mesure de l'empreinte carbone des projets d'investissement peuvent fournir des informations utiles pour mieux comprendre et évaluer les risques et les opportunités qui leur sont associés.

Depuis 2007, l'Agence Française de Développement (AFD) a développé et a utilisé, pour toutes ses opérations, un outil simple et flexible: l'empreinte carbone, qui aide les gestionnaires de projet pour faire une évaluation des émissions et des réductions d'émissions des projets, à un stade précoce du processus d'évaluation.

L'AFD est maintenant désireux de partager l'outil et de son expérience avec ses partenaires et est prêt à soutenir les banques turques, ses principaux partenaires en Turquie, dans l'évaluation de leurs efforts vers des investissements respectueux du climat en mesurant l'empreinte carbone des investissements financés.



L’AFD renforce son partenariat avec l’Union des Municipalités de Marmara

15/04/2010

A la demande de l'agence d’Istanbul, le CEFEB a, pour la deuxième année consécutive, animé un séminaire pour l’Union des Municipalités de Marmara (UMM) du 14 au 16 avril à Istanbul.

Ce séminaire propose, à travers l’utilisation de la démarche projet, d’appuyer les municipalités dans la définition d’une vision stratégique pour leur territoire, d’identifier les projets qui en découlent et d’utiliser la méthode du cadre logique pour mieux les structurer afin de faciliter leurs échanges avec les financeurs potentiels.

 

En travaillant sur une étude de cas adaptée au contexte turc, les 19 participants, cadres des municipalités turques, ont pu développer leurs responsabilités de maîtrise d’ouvrage locale et leurs compétences dans la conception d’un projet de développement cohérent et soutenable.

La démarche proposée a séduit nombre de participants qui ont reconnu que face à l’urbanisation galopante des métropoles turques et à la nécessité de lancer des investissements pour répondre aux besoins les plus pressants, les municipalités avaient du mal à développer de réelles stratégies de développement territorial.

Ces trois jours de formation ont été complétés par une formation de formateurs, auprès des cadres de l’UMM, afin de constituer une plateforme locale, qui reprendrait la maîtrise d’ouvrage de ces séminaires pour les diffuser auprès d’autres municipalités turques.



Forum des Innovations Financières pour le Développement

04/03/2010

L’Agence Française de Développement (AFD), la Fondation Bill & Melinda Gates et la Banque Mondiale ont co-organisé le «Forum des Innovations Financières pour le développement», qui s'est tenu les 4 et 5 mars 2010 au Centre des Conférences de la Cité des Sciences et de l’Industrie (la Villette), Paris, France.

 

Cet événement visait à mettre en lumière et à promouvoir de nouvelles idées de mécanismes financiers contribuant à mieux répondre aux défis du développement au niveau global, régional ou local. L’objectif général est d’aboutir à des projets réussis ayant des perspectives d’extension à grande échelle.

Il a réuni des praticiens du développement, des donateurs, des philanthropes, des entrepreneurs sociaux, des intellectuels, des représentants de nombreux établissements financiers et des décideurs pour échanger leurs expériences et leurs idées en matière d'innovations financières pour le développement.

Il s'est articulé autour d’un concours, de conférences, d'ateliers et d'un salon où étaient exposés des initiatives et des projets innovants.

Trois objectifs

  • Faire progresser l'action et la réflexion sur les innovations financières pour le développement ;
  • Faciliter le partage des connaissances et les retours d’expériences, et notamment le transfert de savoir-faire « Sud / Sud ». Il s’agira également d’étudier les approches les plus efficaces en termes d’impact et d’efficience ;
  • Encourager l’émergence de mécanismes financiers innovants pour résoudre les défis du développement à différentes échelles.

Plus en détail

Le MIF a offert aux participants des espaces destinés à la présentation d'initiatives, à la mise en réseau, aux échanges d’idées ainsi qu'aux débats politiques et autres sur des perspectives concrètes d’utilisation intensive de techniques innovantes de financement du développement.

Une des principales composantes de cet événement est le concours lancé en amont du MIF ayant pour thème les solutions de financement innovantes à des problèmes concrets de développement. Les vingt finalistes ont été invités à présenter leurs propositions lors du MIF, et cinq prix de 100.000$ chacun ont été décernés aux meilleurs projets.



AFD soutient la fondation TEMA

01/01/2010

L'AFD soutient l'association de défense de la nature TEMA (Türkiye Erozyonla Mücadele Ağaçlandırma ve Doğal Varlıkları Koruma Vakfı : Fondation turque de reboisement, de prévention de l'érosion et de protection de l'environnement).

La fondation TEMA a été créée en 1992 par Hayrettin Karaca, et Nihat Gökyiğit. Son objectif principal est de sensibiliser l'opinion publique sur l'enjeu que représentent pour la Turquie les questions environnementales. Erosion, déboisement, baisse de production des terres cultivées, ou réduction de la biodiversité sont les thèmes principaux pour lesquels les fondateurs de TEMA ont choisi d'agir. Les membres de la fondation comptent notamment dans leurs rangs 126 parlementaires turcs et 3 membres du Parlement Européen. TEMA travaille en collaboration avec un conseil scientifique composé de 54 chercheurs issus du milieu universitaire turc.



En Egypte : Ligne de crédit PME de 30 millions d’euros à la NBE

16/12/2009

Le Conseil d’Administration de l’AFD a approuvé le 16 décembre 2009 un prêt concessionnel à la National Bank of Egypt (NBE), première banque publique égyptienne, d’un montant de 30 millions d’euros, destiné à financer le développement des PME en Egypte (mésofinance).

Ce prêt répond au premier objectif du cadre d’intervention pays de l’AFD en Egypte pour la période 2009-2011, qui consiste à appuyer le développement d’un secteur privé moderne et compétitif, notamment par le soutien à l’initiative privée et aux PME. La promotion de l’accès des PME au crédit permettra de contribuer à créer de l’emploi, par l’investissement, et de réduire la pauvreté.



L’AFD déploie un milliard d’euros dans ses différentes zones géographiques d'intervention (Conseil d'administration du 29 septembre 2011)

Communiqué de presse :

Education, santé, eau, agriculture, soutien de PME, forêts, climat, logement social : le déploiement d’un milliard d’euros en faveur de 19 projets de développement en Afrique, en Colombie, en Indonésie et en Turquie, a été décidé lors du Conseil d’administration de l’AFD qui s’est tenu le 29 septembre 2011.

 

Turquie : lutte contre la déforestation
Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé l’octroi d’un financement de 150,4 M€ (prêt de 150 M€ et subvention de 0,4 M€) à la République de Turquie pour l’accompagner dans la lutte contre le changement climatique en soutenant son secteur forestier.
 
Le programme, réalisé en partenariat avec la BEI, vise à accompagner les autorités turques dans la lutte contre le changement climatique en appuyant la politique forestière nationale. Le prêt permettra de soutenir les réalisations de la Direction Générale de la Foresterie (DGF) turque dans les domaines de la gestion forestière, principalement la lutte contre les feux, l’afforestation et la lutte contre l’érosion. La subvention permettra la mise en place d’un partenariat entre la DGF et l’Office National des Forêts français pour développer des échanges d’expérience, d’outils et de savoir-faire entre les deux institutions. Ce programme vise à améliorer la gestion et la protection des forêts ainsi qu’à augmenter le couvert forestier et à réhabiliter certaines forêts et pâturages. Les interventions permettront également de lutter contre l’érosion des sols et auront un impact positif sur la biodiversité.


 
   
 ...  11 
12 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus