Contact Presse

Communiqués

couverture du rapport

Et si la croissance de l’aide publique au développement n’était pas qu’une question de chiffres ?

09/05/2017

Le Royaume-Uni consacre 0,7% de son revenu national brut à l’aide publique au développement depuis 2013 ; l’Allemagne a atteint cet objectif en 2016. Les Etats-Unis constituent le premier pays donateur en valeur absolue, ayant doublé ses moyens en quinze ans. Les efforts de la France semblent être en décalage avec ceux menés par les pays énoncés plus haut. Que lui manque-t-il pour constituer une unité politique et sociale sur la question du développement international ? Quel accord peut-on chercher entre acteurs, et sur quelle base ? C’est l’objet du rapport intitulé « Chercher l’accord sur l’aide publique au développement ».

En auditionnant plus de cent-soixante-dix personnes entre décembre 2016 et avril 2017, l'auteur de ce rapport, Henry de Cazotte, a tenté de comprendre comment, au cours des vingt dernières années, les acteurs du développement dans chaque pays – responsables de toute origine, ONG, parlementaires, institutions publiques, privées, religieuses, médias et chercheurs – ont tissé des interactions de qualité.

De Berlin à Bonn, de Francfort à Washington, ou encore à Londres, à Bruxelles et à Luxembourg, différents profils nationaux ont émergé des entretiens, avec pour point commun une certaine continuité de la politique de développement construite sur les vingt dernières années, en dépit des alternances partisanes gouvernementales.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus