L'action de l'AFD en matière de santé

Actualités

L'AFD et Bpifrance s'engagent pour l'innovation numérique en Afrique avec le concours de startups Digital Africa 2017

13/01/2017

À l’occasion du 27ème sommet Afrique-France à Bamako, l’AFD et Bpifrance présentent les 10 startups lauréates du concours d’innovation numérique "Digital Africa 2017" : 5 startups africaines et 5 françaises dans les secteurs fintech, santé, environnement, énergie et agriculture ;10 entrepreneurs dont les innovations font émerger de nouvelles opportunités pour dynamiser le développement en Afrique.

► Découvrez les lauréats

L’appel à candidature, lancé par l’AFD et Bpifrance le 11 octobre dernier, auprès des startups africaines et françaises du numérique, a permis de sélectionner 463 startups innovantes sur plus de 800 candidatures reçues : 64 françaises et 399 africaines (nombreuses candidatures du Sénégal, Côte d’Ivoire, Bénin, Cameroun, Nigéria et Kenya notamment) et de retenir dix pépites lauréates.

► En savoir plus sur le challenge

Si les secteurs énergie et fintech rassemblent une majorité de projets, toutes startups confondues, l’agriculture et la santé représentent un intérêt majeur pour les entrepreneurs africains. Les 10 startups lauréates, invitées au Sommet de Bamako, profitent ainsi d’un tremplin unique pour rencontrer de nouveaux partenaires économiques et industriels. Elles bénéficieront par ailleurs d’un programme d’accompagnement et de soutien personnalisés de la part de l’AFD et de Bpifrance.

10 innovations lauréates prometteuses

Le jury du concours de startups Digital Africa, composé d'une quinzaine de professionnels et experts de l'innovation numérique, emmené par ses deux parains, Karim Sy, entrepreneur basé à Dakar, fondateur du réseau Jokkolabs (1er espace de travail collaboratif africain) et Gilles Babinet, entrepreneur français, fondateur de Africa4Tech, représentant de la France aurpès de la Commission européenne sur les sujets numériques ("Digital Champion"), a été conquis par des solutions rendant l'innovation accessible au plus grand nombre et favorisant un développement plus durable.
Le Prix du public (vote en ligne) a en outre distingué deux startups développant des innovations dans le secteur de la santé.

Parmi les innovations primées, des outils numériques à destination des petits agriculteurs qui leur apportent conseils, aide à la décision, prévisions et simulations de rendement, ou encore analyse du risque afin de leur ouvrir les portes des institutions financières. Dans le secteur de la plusieurs innovations facilitent l' accès aux soins, orientent vers la prise charge appropriée et accompagnent le patient. D'autres innovations proposent des solutions durables de mobilité ou des solutions de prépaiement pour l'accès à l'eau potable.
 

► Téléchargez le dossier de presse

 


Rémy Rioux, Directeur Général de l’AFD

"La révolution numérique est en marche en Afrique, elle transforme les modes de vie, l’économie et les emplois. Puissant facteur d’inclusion sociale, les technologies permettent de dépasser les distances en créant de nouveaux services qui stimulent les économies locales. L’AFD est fière de contribuer à l’émergence de cette
économie innovante en soutenant 5 startups africaines, sélectionnées parmi près de 500 projets avec un
programme d’accompagnement, de mentoring, d’incubation et de networking. Leurs solutions apportent des réponses concrètes aux questions de santé, d’agriculture, d’énergie et de financement. L’enjeu numérique est au coeur de la croissance durable de l’Afrique et l’AFD mobilise ses expertises pour accélérer la transformation
du continent."
 


 Nicolas Dufourcq, Directeur Général de Bpifrance

"Le nombre de candidatures - près de 500 ! - illustre les défis à relever dans ce continent en plein renouveau. L’Afrique change à une vitesse enthousiasmante. Ce développement amène un lot de problématiques sociétales et environnementales nouvelles. Les entreprises doivent se saisir de cette transformation et travailler ensemble pour relever ces défis. À nous et nos homologues africains, en partenariat avec les acteurs privés, de fournir le capital à la jeunesse pour qu’elle renverse la table."
 



Faciliter le « bien vieillir » en Martinique

30/11/2016

Les travaux du nouvel établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ont débuté le 24 novembre à Fort-de-France. Un projet clé pour l’AFD dans un contexte de vieillissement de la population martiniquaise, préoccupation majeure des acteurs publics.

 

La question des vulnérabilité au cœur des missions de l’AFD

Financé à hauteur de 13 millions d’euros par l’AFD, ce nouvel établissement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) traduit la volonté du groupe d’appuyer les populations les plus vulnérables.

« L’AFD est un outil de gestion des solidarités. La question des vulnérabilités est un axe central et croissant de notre intervention », a précisé le  directeur de l’agence de Fort-de-France.

Située sur les hauteurs de Fort-de-France, la nouvelle résidence médicalisée accueillera 96 résidents ; parmi eux 12 personnes touchées par la maladie d’Alzheimer. C’est le troisième EHPAD financé par l’AFD en Martinique.

Ce projet, dans une démarche de « bien vieillir », vise l’intégration sociale des personnes âgées de la Martinique dans un contexte de vieillissement accéléré de la population.

 

 

Première pierre posée !

La cérémonie de pose de la première pierre du futur EHPAD Floréa a eu lieu le 24 novembre dernier en présence des élus locaux (dont le président de la Collectivité territoriale de la Martinique et le maire de la ville de Fort-de-France) et des institutions publiques (dont l’Agence régionale de santé et la Société immobilière de la Martinique).

L'engagement et le rôle de l’AFD dans la concrétisation du financement et la réalisation du projet ont été soulignés.

 

 

La cérémonie s’est déroulée à l’Espace Sonate à Fort-de-France, à proximité du chantier déjà très avancé (bâtiment hors d’eau et bientôt hors d’air). 



Mieux soutenir les personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer en Martinique

28/10/2016

À l’horizon 2040, 40 % de la population martiniquaise aura plus de 60 ans. Parmi les pathologies les plus fréquentes chez les personnes âgées, la maladie d’Alzheimer. Afin de répondre au besoin urgent de prise en charge des malades, l’AFD soutient la Croix-Rouge française dans la construction d’un centre d’accueil spécialisé. 

 

7500 personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer en Martinique

En Martinique, 7500 personnes souffrent de la maladie d’Alzheimer et 60 % des personnes atteintes vivent à domicile.

Face à ce constat, l’AFD s’est engagée à accompagner la Croix-Rouge française pour son projet de réhabilitation d’une ancienne villa créole en centre d’accueil de jour pour personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer, via un prêt de 830 000 euros.

 

Pallier l’insuffisance de structures d’accueil pour les malades

Ce projet financé entièrement par l’AFD répond aux besoins croissants liés au vieillissement de la population, à l’insuffisance de structures pour personnes dépendantes et à la forte incidence de la maladie d’Alzheimer sur le territoire.

Ce premier accord en Martinique avec la Croix-Rouge française, signé le 12 octobre dernier, confirme l’engagement de l’Agence en faveur du secteur du médico-social.

 

 

 

Comment réduire la vulnérabilité des populations ?

D’ores et déjà inscrites dans un partenariat de longue durée, l’AFD et la Croix-Rouge française entendent poursuivre leur action : elles envisagent la construction d’un centre de formation et le déploiement du centre logistique de la Plateforme d’intervention régionale pour la zone Amériques Caraïbes (PIRAC). 

Leur ambition commune : contribuer massivement à la réduction de la vulnérabilité des populations.



L'AFD et la Fondation Bill & Melinda Gates renforcent leur collaboration en Afrique subsaharienne

24/10/2016

Bill Gates, co-président de la fondation Bill & Melinda Gates et Rémy Rioux, Directeur général de AFD, ont signé ce jour un accord de partenariat pour appuyer conjointement, sur la période 2016-2019, des projets communs en Afrique Subsaharienne, dans les secteurs prioritaires suivants : santé et nutrition, agriculture et sécurité alimentaire, assainissement, innovation financière et sensibilisation au développement.

Rémy Rioux et Bill Gates

Rémy Rioux et Bill Gates

Cet accord permettra de bâtir un partenariat plus ambitieux et de maximiser l’impact des opérations financées sur les populations vulnérables, grâce à la mobilisation de différents types d’outils financiers : dons, prêts concessionnels, garanties financières.

Selon Rémy Rioux "Le continent africain demeure la zone prioritaire d’intervention de l’AFD. Face à une croissance soutenue,  à la fois démographique et économique, la mobilisation de partenaires tels que la fondation Gates est essentielle pour atteindre les Objectifs du Développement Durable."

Bill Gates a déclaré : "Je suis très heureux d’être à Paris aujourd’hui pour la signature de ce nouveau partenariat entre la Fondation Bill & Melinda Gates et l’AFD. L’AFD est un partenaire essentiel de la Fondation avec qui nous avons déjà accompli un travail exceptionnel, notamment en matière d’assainissement, d’accès à la contraception et de nutrition. Grâce à ce nouvel accord, nous allons pouvoir approfondir notre collaboration dans les secteurs clés de la santé, de la sécurité alimentaire, de la nutrition et de l’assainissement et maximiser ainsi l’impact de nos actions communes dans ces domaines en Afrique de l’Ouest et au Sahel".

► En savoir plus sur le partenariat entre l'AFD et la Fondation Bill & Melinda Gates


A propos de la Fondation Bill & Melinda Gates
Animée par la conviction que toutes les vies ont la même valeur, la Fondation Bill & Melinda Gates œuvre pour que chaque individu puisse mener une vie constructive et en bonne santé. Dans les pays en développement, elle concentre ses efforts sur l’amélioration des conditions de vie des populations les plus démunies afin de les aider à s’extraire de l’extrême pauvreté. Aux États-Unis, elle cherche à s’assurer que l'ensemble des individus, en particulier les plus démunis, aient accès aux opportunités nécessaires à leur réussite scolaire et personnelle. Basée à Seattle, dans l’État de Washington, la fondation est dirigée par son PDG, Dr. Susan Desmond-Hellmann, et son coprésident, William H. Gates Sr., sous la direction des co-fondateurs Bill & Melinda Gates et de Warren Buffett.
► http://www.gatesfoundation.org/
 



Un meilleur accès à l’eau potable pour le village amérindien de Favard

20/10/2016

Le nouveau système d’eau potable du village amérindien de Favard, financé partiellement par l’AFD, a été inauguré le 20 octobre dernier. Grâce à ces travaux, c’est toute la population du village qui bénéficie désormais d’un accès pérenne à l’eau potable.

Origines du projet : un village isolé

En 2015, l’AFD a contribué au financement de la sécurisation et de la mise aux normes de la production d’eau potable à Favard, sur la commune de Roura, par un prêt de 200 000 euros à la Communauté d’agglomération du Centre Littoral (CACL).

En effet, du fait de son isolement, le village de Favard se trouvait dans une situation difficile en matière d’accès à l’eau. Les habitants disposaient d’un modeste réseau d’eau potable mis en place par le Conseil général, qui alimentait deux bornes fontaines situées dans le centre du village.

Le captage en tant que tel était situé à trente minutes de marche le long d’un layon pentu et était relié à une unité de traitement hors service. Du fait de leur localisation, l’entretien de ces ouvrages était difficile, d’autant plus que le réseau EDF n’est pas disponible au village. 

  

Une eau de qualité pour 150 habitants

Les travaux engagés par la Communauté d’agglomération ont permis de garantir un accès à l’eau potable aux 150 habitants du village avec la création d’un réservoir d’une capacité de 6m3 et d’une unité de traitement alimentée par des panneaux solaires. 

Ce nouveau système aura également un impact favorable sur la santé de la population et permettra d’éviter les risques de contamination et de maladies grâce à un accès à une eau de qualité. 



L’AFD réitère son engagement en faveur du centre hospitalier universitaire

01/08/2016

L’AFD porte un intérêt particulier à la modernisation et à la mise en conformité de l’offre hospitalière en Outre-mer. C’est pourquoi deux nouveaux accords ont été signés avec le centre hospitalier universitaire de Martinique (CHUM) avec à la clé un nouveau plateau technique.

Un nouveau plateau technique résistant aux séismes

Les deux accords signés le 22 juillet dernier permettront de doter la Martinique d’un plateau technique aux normes parasismiques qui sera immédiatement opérationnel après un séisme de forte magnitude. 

 

 

Améliorer l’accessibilité et l’offre de soins

Outil indispensable à la réorganisation du centre hospitalier universitaire de la Martinique (CHUM), lui-même pôle central du Plan médical de territoire, la construction du nouveau plateau technique a pour ambition d’améliorer l’accessibilité et la qualité de l’offre de soins sur le territoire.

Au travers de ces accords, l’AFD poursuit son appui en faveur du CHUM, la première phase du nouveau plateau technique ayant débuté en 2013, et témoigne de son engagement pour le développement de l’offre sanitaire à la Martinique aux côtés des acteurs clés du secteur.

 

 

Le nouveau bâtiment d’une superficie de 28 000 m2 et de 6 niveaux comprendra :

  • un secteur interventionnel (bloc opératoire, plateau d’endoscopie, hôpital de jour, service de cardiologie et d’imagerie …) ;
  • un secteur de soins critiques avec un pôle cœur/vaisseaux/thorax ;
  • un pôle réanimation ;
  • un pôle brulés ;
  • un secteur urgences ;
  • un secteur biologie ;
  • une hélistation.

Après 3 ans de lourds travaux, le nouveau plateau technique devrait être opérationnel avant la fin 2016.

 

Vers un partenariat longue durée

Animés par les mêmes objectifs et partageant les mêmes valeurs et souhaitant inscrire leur collaboration dans la durée,  l’AFD et le centre hospitalier ont signé le même jour une convention de partenariat. 

Sa vocation : promouvoir la qualité et l’efficience de l’offre de soins en Martinique, le retour à l’équilibre financier du CHUM et assurer le rayonnement de l’expertise sanitaire française au sein de la zone Caraïbes.

 

Pour en savoir plus : http://www.chu-martinique.fr/node/37
 

 



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus