Développement des pays pauvres : la lutte contre la pauvreté et les quartiers précaires

Les habitants des quartiers précaires sont victimes de plusieurs formes d’exclusion dans les domaines économiques et sociaux. En dépit de la faiblesse de leurs revenus, ils  subissent un coût de la vie particulièrement élevé. Leur eau, par exemple, peut être  jusqu’à cinq fois plus chère que celle des quartiers résidentiels. Ces habitants sont écartés de la vie publique : ils n’ont pas accès à l’information et aux possibilités d’expression, et  souvent sans droit d’occupation légal, ils restent à la merci d’une éviction brutale. Ces conditions de vie engendrent la montée des maladies, de l’illettrisme, des comportements asociaux qui se traduisent en coûts économiques.


Par différents types d’actions dans ces quartiers (le désenclavement, la desserte en services essentiels, la régularisation foncière, le développement social…), les projets financés par l’AFD visent à enclencher un processus en cercle vertueux qui permet aux habitants de s’inscrire progressivement dans la vie économique et sociale de la cité. En République d'Haïti, l’AFD lutte ainsi contre la pauvreté depuis 1976 dans près de 40 bidonvilles de la capitale, en renforçant les capacités du service public de distribution d’eau grâce à une amélioration de ses taux de recouvrement et à la mise en place de compteurs de quartiers et grâce à une ingénierie sociale et financière adaptée.

  • Quelques projets

  • Burkina Faso : désenclavement des quartiers périphériques de Ouagadougou et accès aux services essentiels

    Financé à hauteur de 15 millions d'euros par une subvention directe de l'AFD à la commune de Ouagadougou, le projet comprend quatre composantes visant à apporter une réponse à plusieurs problématiques soulevées par le développement des quartiers périphériques spontanés. Lire la suite ...

    Lire la suite
  • Djibouti : projet d’équipement et de développement communautaire du quartier de l’Union

    Le projet a pour objectif la réduction de la pauvreté et des inégalités dans un des secteurs les plus déshérités de la capitale, le quartier PK 12. Ce projet a été étudié en intelligence avec les autres bailleurs de fonds ; il est très soutenu par les autorités notamment parce que ce quartier récent, qui voit cohabiter des populations d’origines diverses, a une valeur emblématique pour la politique de réconciliation nationale.

    Lire la suite
Mise à jour en janvier 2011

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus