Les actualités de la Recherche de l'AFD

logo produitdoc

Produitdoc n° 158 - 3ème trimestre 2012

27/11/2012

Au terme d’un premier semestre difficile, les perspectives laissaient penser qu’un retournement de tendance était possible. Trois mois plus tard, c’est au contraire un climat empreint de morosité qui règne, y compris dans les pays émergents. Les conflits réels ou latents au Moyen-Orient, des stocks moins importants et une météo incertaine n’ont pas eu pour effet de faire monter, loin s’en faut, les cours, à l’exception des céréales et de l’or pour les produits miniers. Le métal précieux joue son rôle de valeur refuge.

Une demande mondiale croissante et la sécheresse aux États-Unis semblent avoir été déterminantes dans la remontée des prix des matières alimentaires, à l’exception du riz. En revanche, les prix des matières industrielles ont continué de baisser au 3ème trimestre. Paradoxalement, selon le London Metal Exchange (LME) « l’année 2012 enregistre des records en termes de volumes d’échanges ».

Les évolutions des cours des matières premières agricoles et minières font peser des menaces réelles sur la sécurité alimentaire et l’économie des pays en développement. Nonobstant l’appel du G20 (22 et 23 juin 2011) pour enrayer la volatilité des prix, le débat est plus que jamais ouvert afin d’épargner aux pays les plus fragiles davantage de difficultés.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus