L'évaluation : outil de redevabilité, d'apprentissage et d'amélioration

L’évaluation à l’AFD sert d’abord à améliorer les politiques, programmes et projets d’aide futurs grâce aux enseignements tirés de l’expérience. Elle contribue ensuite l'état des connaissances sur le développement, pour alimenter le débat public. Elle participe en outre à l’obligation de rendre des comptes.

En savoir plus sur la politique d'évaluation de l'AFD

 

© Photos E. Thauvin

Actualités

Publication du rapport conjoint au Parlement sur les évaluations de l’aide publique au développement française 2013-2015

27/01/2017

Le rapport conjoint au Parlement sur les évaluations de l’aide publique au développement présente la synthèse des évaluations réalisées entre 2013 et 2015 par les trois structures relevant respectivement des trois principaux acteurs publics de l’aide au développement : le pôle de l’évaluation du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, l’unité d’évaluation des activités de développement du ministère des Finances et des Comptes publics et la division de l’évaluation et de la capitalisation de l’AFD.

Conformément à l’engagement du gouvernement, pris lors du comité interministériel de la coopération internationale et du développement de juillet 2013, de renforcer la redevabilité et la transparence de ses actions d’appui au développement, ce rapport  public sera produit tous les deux ans.

 

Télécharger le document



Évaluation et changement social : le film du séminaire est disponible

26/10/2015

Le 5 novembre 2014, l’AFD accueillait le séminaire "Analyser, suivre et évaluer sa contribution au changement social" co-organisé avec le Fonds pour la promotion des études préalables, des études transversales et des évaluations (F3E).

Dans le champ de la Solidarité Internationale et de la Coopération Décentralisée (SI/CD), nombreux sont les acteurs qui cherchent à orienter ou contribuer au "changement social". Mais de quel changement social parle-t-on ? Qui le définit et le met en œuvre ? L’évaluation telle que nous la pratiquons est-elle en mesure de l’apprécier ? L’enjeu méthodologique est considérable pour que l’évaluation puisse satisfaire cette attente. Une dizaine d’intervenants, chercheurs, bailleurs, ONG, collectivités, partenaires ont apporté leurs témoignages pendant cette journée.

Dans l’attente de la parution des actes du séminaire en français et en anglais d’ici à la fin de l’année, l’AFD et le F3E vous invitent à voir le film de cette journée.
 



Les impacts du programme de mise à niveau des entreprises du Sénégal

28/09/2015

Le Sénégal est le premier pays d’Afrique sub-saharienne à avoir engagé, à la suite de nombreux pays développés ou émergents, un programme de mise à niveau de ses entreprises (PMNE). Ce programme consiste en un accompagnement technique et financier des entreprises pour la réalisation d’investissements jugés nécessaires à leur développement.

L'étude conduite par l'AFD  compare sur une période de dix ans les trajectoires des entreprises sénégalaises bénéficiaires du programme de mise à niveau  avec des entreprises non bénéficiaires, mais  qui présentaient au moment de l'adhésion des profils proches. L'étude met en évidence un impact significatif et durable de ce programme sur la croissance de l'activité et du revenu des entreprises ainsi que sur leur comportement d'investissement. Elle ne permet pas de conclure en revanche sur l'existence d'externalités induites  par ce programme, c'est-à-dire sur des effets de diffusion ou d'éviction sur les entreprises non bénéficiaires.

► Télécharger la publication



Evaluation conjointe des interventions du MAEDI et de l’AFD en matière de santé maternelle et infantile pour mettre en œuvre les engagements pris par la France à Muskoka

29/04/2015

Lors du sommet du G8 de juin 2010 à Muskoka (Canada), les pays membres et leurs partenaires se sont engagés à consacrer 5 milliards de dollars additionnels sur la période 2011-2015 pour accélérer la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement visant la réduction de la mortalité infantile (OMD n° 4) et l’amélioration de la santé maternelle (OMD n° 5), à travers le renforcement des systèmes de santé nationaux.

À ce titre, la France s’est engagée à financer un montant additionnel de 500 millions d’euros sur la période 2011-2015, devenant ainsi le 4e contributeur de cette initiative. Cette contribution est inscrite au budget du ministère des Affaires étrangères et du Développement international à hauteur de 100 millions d’euros par an. Ces crédits sont mis en oeuvre à travers des partenariats avec des organisations internationales (ONU, Fondation Aga Khan pour le développement, GAVI), une contribution accrue au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, ainsi que sous forme de projets conduits par l’Agence française de développement.

Compte tenu de l’importance du secteur de la santé dans la politique française de coopération en matière de développement, la France a souhaité mener une évaluation à mi-parcours afin d’établir un état des lieux de ses interventions et d’en analyser l’approche stratégique et opérationnelle. L’évaluation propose une série de recommandations visant à améliorer la pertinence, la cohérence, l’efficacité, la durabilité et la visibilité des interventions françaises d’ici la fin de l’initiative et apporte des éléments de réflexion pour l’après Muskoka.

- Télécharger la synthèse de l'évaluation

- Télécharger l'évaluation (tome 1)

- Télécharger l'évaluation (tome 2)



Évaluation des activités de développement - 12 leçons du CAD de l’OCDE

18/03/2015

La collection intitulée « 12 leçons » du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE partage les bonnes pratiques en matière de coopération pour le développement issues de son expérience. Elle s’appuie pour se faire sur les conclusions des examens par les pairs.

En matière d’évaluation, ces examens apprécient la structure, la gestion et l’utilisation de l’évaluation par ses membres, au regard des normes et standards développés par le Réseau sur l’évaluation du développement du CAD. Le réseau est un des plus anciens organes subsidiaires du CAD, et est un centre de ressources, d’échange de pratiques et d’élaboration de standards très actif et utile pour les bailleurs, les agences d’aides, et les partenaires du développement.
La Division Evaluation et Capitalisation de l’AFD en est membre et suit les travaux du Réseau sur l’évaluation du développement du CAD. Récemment, elle a souhaité soutenir ses activités en rendant accessible en langue française, ses « 12 leçons » sur l’évaluation des activités de développement.

Télécharger le document



Comment analyser, suivre et évaluer sa contribution au changement social ?

23/09/2014

L'AFD organise le 5 novembre un séminaire en partenairiat avec le F3E un réseau associatif d'actions de solidarité internationale et de coopération décentralisée.

Ce second séminaire F3E-AFD reviendra sur les enjeux du changement social et apportera un regard critique sur les pratiques actuelles de son évaluation, autour des retours d’expériences d’une dizaine d’intervenants (chercheurs, représentants d’ONG, acteurs de la coopération décentralisées, évaluateurs).

invitation

Dans le champ de la Solidarité Internationale et de la Coopération Décentralisée (SI/CD), nombreux sont les acteurs qui cherchent à orienter ou contribuer au « changement social ». Mais de quel changement social parle-t-on ? Qui le définit ? Comment est-il mis en œuvre ?

La volonté de démontrer les résultats et l’impact des actions est largement partagée par les acteurs de la SI/CD, soucieux de mieux comprendre les processus de changements auxquels ils contribuent. Aussi, nous faut-il savoir analyser, suivre, évaluer et apprécier le changement social pour mieux définir nos stratégies d’interventions.

► Accéder aux contributions sur la page dédiée au séminaire

 




 
 
1 
2  3  4  5 
 
 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus