Vidéos de l'AFD au Mexique

Portail de l'AFD au Mexique

À la une

L'efficacité énergétique au cœur du dialogue entre l’AFD et le ministère de l’Énergie mexicain

05/07/2016

Afin d’accompagner la politique d’efficacité énergétique du Mexique, l’AFD a signé un accord pour soutenir la coopération entre l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) et son homologue mexicaine la Comisión Nacional para el Uso Eficiente de la Energía (CONUEE).

 

Accompagner la transition énergétique du Mexique

Ce rapprochement, financé avec des fonds FEXTE (Fonds d'expertise technique et d'échanges d'expériences), s’inscrit dans un programme plus large de coopération technique conçu avec le ministère de l’Énergie mexicain dans le cadre d’un appui de 80 millions d’euros pour accompagner l’ambitieuse réforme énergétique du pays.

La CONUEE, créée en 2008, est une institution jeune dotée d'un personnel compétent et dynamique. Elle joue un rôle clé dans l’animation du dialogue avec toutes les parties prenantes dans le cadre de la définition des Normes officielles mexicaines (NOM) d’efficacité énergétique.

 

Une réforme historique du secteur énergétique

La loi sur la transition énergétique, votée le 24 décembre 2015, indique que la CONUEE sera dorénavant chargée d’établir une feuille de route avec des objectifs à atteindre en matière d’efficacité énergétique.

À cet égard, la coopération avec l’ADEME permettra de renforcer la capacité de suivi et de diagnostic de la CONUEE à travers la définition d’indicateurs d’efficacité énergétique décrivant les relations entre les usages finaux de l’énergie et leurs facteurs explicatifs. 

 

Vers un modèle plus sobre en carbone

À l’heure où le Mexique rejoint l’Agence internationale de l’énergie, les indicateurs d'efficacité énergétique permettront également de mener des comparaisons internationales à partir desquelles pourront être appréciées les performances mexicaines et leur évolution. 

Un rapprochement de cette institution avec son homologue français est donc stratégique, dans ce contexte de transition énergétique vers un modèle plus sobre en carbone. 

L’accord a été signé le 5 juillet 2016 à la résidence de France, en présence du ministre de l’Énergie du Mexique et de l’ambassadrice de France.

 


Quelle transition énergétique pour le Mexique ?

05/07/2016

Une question au coeur de la cinquième réunion du Club des conseillers de l'AFD. L'occasion de discuter des enjeux de la transition énergétique et de l'activité de l'AFD Mexico dans ce domaine.

 

Relever le défi de la transition énergétique

Le Club des conseillers, créé début 2015, regroupe des personnalités mexicaines et françaises, parmi lesquelles des universitaires, des membres de la société civile, des directeurs généraux de grands groupes et des experts sectoriels.

Il se réunit régulièrement pour alimenter nos réflexions sur la stratégie et les perspectives de coopération de l'AFD au Mexique.

Cette cinquième réunion s'est tenue le 5 juillet à la résidence de France, à l’invitation de l’ambassadrice, pour discuter des enjeux de la transition énergétique et de l’activité de l’AFD dans ce domaine.

 

Vers une coopération élargie en matière d’énergie

Elle a été suivie d’une cérémonie de signature d’un accord de coopération entre l’AFD, l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) et son homologue mexicaine la Comisión Nacional para el Uso Eficiente de la Energía (CONUEE) en présence du ministre mexicain de l’ Énergie.

Cette réunion a également été l'occasion de réfléchir aux modalités de gouvernance du club (communication entre les membres, responsabilités assignées à chacun de ces membres etc.).



Quelle ville de Mexico souhaitons-nous pour demain ? : un concours d’idées pour sensibiliser les enfants !

17/06/2016

Mexico, ville aux évolutions multiples, est devenue l’une des métropoles les plus peuplées du monde. Mais à quoi ressemblera-t-elle  demain ? L’AFD Mexique pose la question aux enfants à travers un concours d’idées qui mènera les gagnants à la conférence Habitat 3 !

 

 

Une chance de représenter Mexico à la conférence Habitat 3 de l’ONU

"Quelle ville de Mexico souhaitons-nous pour demain ?" est un concours d’idées ouvert à tous les enfants scolarisés dans les écoles primaires de Mexico. 

Cette opération a pour objectif de les sensibiliser aux défis urbains contemporains et de les pousser à imaginer des solutions.  Les meilleures propositions seront exposées dans le métro de Mexico et les 5 gagnants iront présenter leurs idées à la conférence Habitat 3 sur le développement durable des villes, organisée par l’ONU du 17 au 19 octobre à Quito.

 

Candidatures ouvertes jusqu’au 15 juillet

Jusqu’au 15 juillet, les écoles primaires de la ville de Mexico  pourront s’inscrire en ligne au concours d’idées organisé par le bureau de l’AFD à Mexico avec l’appui du gouvernement de la ville de Mexico, le Centre Mario Molina, l’association Robins des villes, ONU Habitat et le Fonds Mondial pour le développement des villes.

 

 

 

Plus d'informations sur notre site:  http://cdmxfutura.mx/

Vidéo de lancement du concours 



Exposition « ¿Cómo imagino el mundo en 2025? »

26/05/2016

Le concours de dessins destiné aux enfants  « ¿Cómo imagino el mundo en 2025? » lancé dans plusieurs écoles de la ville de Mexico à l’occasion de la conférence de Paris sur le climat (COP 21), fait aujourd’hui l’objet d’une exposition.

Elle est présentée à la fois à Paris au siège de l’AFD, dans le cadre de la semaine de l’Amérique Latine et à Mexico, dans la station de métro La Raza, du 21 mai au 6 juin 2016, dans le cadre de la feria de las culturas amigas dont la France est invitée d’honneur.

 A Mexico, l’exposition qui reprend les principaux thèmes abordés par les enfants (l’eau, la ville, la protection de la nature…) est accompagnée de représentations théâtrales (« cuenta cuentos ») qui auront lieu dans la station La Raza les samedis et dimanches à 11h et 13h.
 
Moi, j’aimerais une ville plus propre à l’avenir, avec bien moins de voitures, sans personnes jetant des déchets dans la rue et sans pollution. J’aimerais un lieu plein de petits animaux et d’arbres et des fleurs avec un ciel bleu et non pas gris avec tant de pollution.
Emmanuel, 8 ans .



Rémy Rioux est nommé Directeur général de l’Agence Française de Développement en Conseil des ministres, ce 25 mai 2016

25/05/2016

Sur proposition de François Hollande au Parlement le 27 avril dernier et après un vote favorable à l’unanimité des députés et à la majorité des sénateurs, M. Rémy Rioux, 46 ans, secrétaire général adjoint du ministère des Affaires étrangères et du développement international, est nommé ce jour, en Conseil des ministres, Directeur général de l’Agence Française de Développement, Etablissement Public Industriel et Commercial, en charge du développement des pays du Sud et de l’Outre-mer. 11ème directeur général de l’AFD, Rémy Rioux prendra la tête de l’AFD, le 2 juin 2016.

Né en juin 1969 à Neuilly-sur-Seine, ancien élève de l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, de Sciences Po et de l’Ecole nationale d’administration, Rémy Rioux, historien de formation, ancien élève d’Alain Corbin et de Pierre Nora, conseiller maître à la Cour des comptes, a alterné, au cours de sa carrière, des responsabilités en France et au service du développement et de l'Afrique.


Rémy Rioux est nommé Directeur général de l'AFD © Alain Buu

A l’âge de 26 ans, Rémy Rioux découvre le continent africain à l’occasion d’un stage de l’ENA au Bénin, puis en militant pour la promotion de l’harmonisation du droit des affaires en Afrique. Passionné par ce continent, il le sillonne tout au long de sa carrière, y noue des liens forts, et y acquiert une expertise reconnue des enjeux de développement. Au Trésor de 2004 à 2007 puis de 2010 à 2012, il contribue notamment à moderniser la coopération monétaire avec les pays africains membres de la Zone franc, participe à la résolution de la crise ivoirienne et contribue à placer la question des infrastructures et du développement au cœur de l’agenda international du G20. Il est alors administrateur de l’AFD et de sa filiale PROPARCO.

Rémy Rioux a par ailleurs exercé des missions de contrôle dans les secteurs de l'énergie et de la défense à la Cour des comptes entre 1997 et 2004. Il a travaillé au ministère de l’intérieur de 2000 à 2002, au sein du cabinet du ministre Daniel Vaillant, en charge notamment du budget et du passage à l’euro. Il a également exercé des fonctions à l’Agence des participations de l’Etat, de 2007 à 2010, comme directeur de participations en charge des secteurs des transports et des médias, participant au conseil d’administration de différentes entreprises (SNCF, RATP, ADP, Renault, France Télévisions, France Médias Monde, Arte, le Grand Port Maritime du Havre).

En 2012, directeur de cabinet du ministre de l’Economie, des Finances et du Commerce extérieur, Pierre Moscovici, il participe activement à la redéfinition des relations économiques entre l'Afrique et la France et aux travaux menés par Jacques Attali sur la francophonie économique. Deux ans plus tard, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, le nomme secrétaire général adjoint du Quai d’Orsay, en charge notamment des questions économiques. A ses côtés, il pilote le volet financier des négociations pour la COP21.

Après l’annonce par le Président de la République, en septembre 2015, d’une relance de la politique française de développement à travers la hausse des financements de 4 milliards d’euros d’ici 2020, pour atteindre 12,5 milliards d’engagements annuels, (dont 5 milliards d’euros en faveur du climat), il est chargé d'une mission de préfiguration du rapprochement entre l'Agence Française de Développement et la Caisse des Dépôts qui doit doter la France d’un outil à même de relever les défis des Objectifs du développement durable.

Homme de dialogue et de conviction, il est très attaché au Massif central, en particulier à la Corrèze et la Lozère, où il séjourne fréquemment, avec sa femme et ses trois enfants.


Dates clefs

  • 26 juin 1969 : Naissance à Neuilly-sur-Seine, France
  • 1997 : auditeur à la Cour des comptes à sa sortie de l’ENA (promotion Marc Bloch), il y deviendra Conseiller Maître en 2013
  • 2001 et 2002 : conseiller budgétaire au cabinet de Daniel Vaillant au ministère de l’Intérieur
  • 2003 : missions de contrôle dans les secteurs de l’énergie et de la défense à la Cour des Comptes
  • 2004 : direction du Trésor, Chef du bureau de la coopération monétaire et du développement avec les pays d’Afrique, des Caraïbes, du Pacifique et de la zone franc
  • 2007 : sous-directeur des transports et de l’audiovisuel de l’Agence des participations de l’Etat
  • 2010 : sous-directeur des affaires financières internationales et développement à la direction générale du Trésor
  • 2012 à 2014 : directeur du cabinet de M. Pierre Moscovici au ministère de l’Economie et des Finances
  • 2014 : secrétaire général adjoint du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, chargé notamment des affaires économiques
  • 2015 : responsable des questions financières au sein de l’équipe française de négociation pour la COP21.
  • Juin 2016 : nommé 11ème Directeur général de l’Agence Française de Développement.


Un nouveau site internet AFD consacré à la finance verte

26/02/2016

L’AFD vient de lancer le site internet dédié au programme SUNREF . L’objectif de ce programme, qui constitue le label « finance verte » de l'AFD, est de faciliter l’accès à une énergie durable abordable pour garantir le développement d’une économie sobre en carbone et de participer à l’atténuation des causes du changement climatique.

Ce programme, mis en œuvre à travers des partenariats tissés avec des banques locales dans près de 20 pays d’intervention différents de l’AFD, propose aux entreprises une offre financière sur mesure (prêt, prime à l’investissement, accompagnement technique) favorisant l’acquisition d’équipements de meilleure qualité et respectueux de l’environnement. L’agence AFD au Mexique participe à ce programme à travers le partenariat établi avec la principale banque publique agricole mexicaine, FIRA. Le projet, labellisé SUNREF, vise à promouvoir des pratiques agricoles durables, à la fois sur le plan économique, social et environnemental, en encourageant notamment une utilisation plus optimale des ressources énergétiques et naturelles.

site sunref
Accéder au site ici



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus