Premier pays forestier du Sud de la Méditerranée par l’importance de ses massifs (27% du territoire national), la Turquie subit de plein fouet les impacts associés au dérèglement climatique dans la région. Avec l’expertise forestière française, l’AFD appuie des actions de reforestation et de restauration.
Contexte

Associés au développement industriel et urbain qu’induit une croissance économique soutenue, les impacts dus au dérèglement climatique se traduisent en Turquie par la dégradation régulière des milieux forestiers et par une érosion parmi les plus importantes au monde. Les effets de ces facteurs anthropiques sur les forêts sont aujourd’hui exacerbés par les impacts du dérèglement climatique. Le réchauffement du climat est en effet particulièrement sensible en Méditerranée,. Face à ces risques, la Turquie a engagé depuis 2008 une politique très volontariste de reforestation. La Direction générale des forêts (DGF) turque s’est ainsi fixé comme objectif d’atteindre 23 millions ha de couverture forestière en 2023 (soit 30% du territoire) et met en œuvre une politique de reboisement volontariste qui la place dans le groupe de tête des pays les plus actifs en la matière à l’échelle internationale. L’AFD soutient ce programme ambitieux depuis 2011. Un deuxième prêt de 150 millions d’euros, signé en 2014, vient ainsi en appui des investissements de la Direction générale des forêts turques.

Descriptif

L’AFD a accordé en 2011 un premier prêt de 150 millions d’euros au Trésor turc aux côtés de la BEI. Une subvention d'accompagnement a permis la mise en place d'un programme de coopération technique bilatérale entre la DGF et I'ONF (Office national des forêts). Les objectifs de cette première opération, centrée sur les actions de restauration forestière et de lutte contre les risques érosifs ou d’incendie ont été atteints à plus de 90%, une performance liée aux bonnes capacités d’exécution de la DGF turque. Ce deuxième financement de 150 millions d’euros a été signée entre l’AFD et le Trésor turc en 2014. Ce soutien, renforce la relation bilatérale franco-turque sur un enjeu environnemental fort dans la région méditerranéenne. A travers son financement et une coopération technique, l’AFD permet à la Direction générale des forêts (DGF) turque de réaliser des activités de : reforestation et restauration des forêts dégradées ; mise sous cadastre de l’ensemble du domaine forestier ; développement du système d’information géographique ; soutien à l’investissement en faveur des villageois forestier ; lutte contre l’érosion ; contrôle des risques d’avalanche.

Impacts

Ce projet contribuera à : la reforestation d’environ 380 000 ha ; la restauration de près de 310 000 ha de forêts dégradées ; des travaux de contrôle de l’érosion sur plus de 650 000 ha. Il accompagne également les efforts de la DGF pour faire évoluer son modèle de gestion forestière d’une approche essentiellement axée vers la production de bois à une prise en compte des multiples biens et services rendus par les forêts sur le plan économique et social. L’AFD accompagne ainsi la mise sous aménagement multifonctionnel de plus de 36 000 ha, ainsi que la réalisation d’inventaires de la biodiversité forestière. Favorable au développement durable des territoires, le projet comprend un volet spécifique d’appui aux activités génératrices de revenus en faveur des populations vivant dans ou en périphérie des forêts, et qui représentent les 10% les plus pauvres du pays. Ces actions devraient générer plus de 50 000 emplois ruraux.

27/01/2014
Date de début du projet
31/12/2015
Date de fin du projet
Outils de financement
Direction générale des forêts
Trésor turc
Bénéficiaires