L'aide au développement mérite un grand angle

L’émergence de ces nouveaux acteurs soulève de nombreuses questions autour du changement climatique, des crises migratoires ou de la réduction des inégalités. L’AFD souhaite donner plus de visibilité à ces problématiques, par ses actions mais aussi par l’image. Mettre en lumière le photojournalisme, c’est encourager la transmission des connaissances et promouvoir l’échange libre et non-restreint de l’information. Afin de ne pas oublier que ce qu’il se passe « là-bas » nous impacte « ici », car nous sommes tous, Nord et Sud, dépositaires de l’avenir de l’Humanité.


Lancé en 2012, ce prix s’adresse exclusivement aux photojournalistes professionnels : free-lance, employés par des médias français ou internationaux (quotidiens, magazines, chaînes de télévision) ou des agences (agences de presse, agences multimédias, collectifs de photographes).

 

► Les lauréats 2016 [+]

Les trois lauréats de la 5ème édition du Prix Photo AFD ont été distingués le 13 décembre 2016 à l’occasion d’une cérémonie à la Maison Européenne de la Photographie . Lancé en 2012, le Prix Photo AFD, à destination des professionnels, permet de sensibiliser un public plus large aux enjeux du développement des pays du Sud et rendre hommage au travail essentiel des photographes engagés.

 

  • Grand Prix AFD/Polka du Meilleur projet de reportage photo :

Pascal Maitre pour « Quand l’Afrique s’éclairera »

 

Pascal Maitre

Dotation : financement d’un reportage à hauteur de 15 000€ et sa publication dans le magazine Polka et exposition à la MEP + itinérance

Au travers d’images satellites composites, l’hémisphère nord interpelle sur une « pollution lumineuse » pendant que l’Afrique apparaît comme « éteinte ». En zone rurale, 7% des habitants ont accès à l’électricité sur ce continent. Pourtant, l’Afrique dispose de ressources inépuisables, le soleil, le vent et l’eau qui permettrait de produire de l’électricité à grande échelle. Ce reportage vise à mettre en lumière les enjeux et l’importance de l’accès à l’électricité en Afrique.

Pascal Maître a débuté sa carrière de photographe reporter en 1979 en rejoignant la rédaction du Groupe Jeune Afrique, premier groupe de presse du continent africain. Depuis il collabore pour des magazines internationaux comme Géo ou Life. Ses nombreux reportages le conduisent dans tous les coins du monde, de la Sibérie à l'Amérique du sud en passant par l'Afghanistan, avec une prédilection pour l'Afrique. Cela fait plus de trente ans qu’il arpente le continent africain afin de couvrir cette Afrique plurielle : la nature, les croyances, l’aspect économique et le travail, les conflits et ses conséquences, mais également la vie nocturne.
Car en Afrique, la vie ne s’arrête jamais.
   

 

  • Prix Spécial AFD/Libération du Meilleur reportage photo : 

Corentin Fohlen pour « Les Possibilités d’une île »

Crédit ©Corentin Fohlen

Dotation : 5 000€ + parution dans Libération

Trop souvent résumé à un pays maudit, pauvre et violent, Haïti est bien plus que cela. Loin de ces clichés, une autre facette du pays, peu souvent explorée et dévoilée, existe. Les temps changent et des opérations sont mises en place afin d’attirer touristes et investisseurs. C’est cette belle image, d’espoir, que Corentin Fohlen expose dans son reportage réalisé entre Janvier 2015 et Octobre 2016.

Corentin Fohlen - Crédit ©Valerie Baeriswyl

Corentin Fohlen a découvert la photographie pendant ses études de dessin. Après avoir couvert l’actualité française et internationale pendant plus de huit ans : conflit au Nord-Kivu, Afghanistan, révolution en Ukraine et à Bangkok, émeutes en banlieue parisienne et à Athènes, séisme en Haïti, révolution arabes en Egypte et Libye, premières élections libres en Tunisie, famine dans la Corne de l’Afrique… il décide de se lancer dans un travail au long cours en Haïti.

Depuis 2012, il mène une réflexion sur les conséquences de la mainmise internationale sur le pays.
 

 

  • Prix AFD/Nikon du Meilleure Œuvre Multimédia

Anne Paq et Ala Qandil pour « Obliterated  Families »

Crédit ©Anne Paq et Ala Qandil

Dotation : un reflex numérique Nikon D500 + Objectif 16-80mm DX

L'offensive israélienne qui a duré 51 jours sur la bande de Gaza en 2014 a fait 2 200 morts, 11 000 blessés, 100 000 sans-abri. La guerre, si étroitement surveillée par les médias, a été mesurée, numérotée, comptée. Mais au-delà de ces chiffres, ce sont des familles entières qui ont été détruites. La perte d'un être cher, le bombardement d'une maison de famille, ou le traumatisme qui vient après le cessez-le-feu ne peuvent être chiffrés. Pourtant, pour ceux qui survivent, c’est à ce moment-là, une fois la guerre terminée, que la lutte commence. 
Ce webdocumentaire réalisé par Anne Paq et Ala Qandil est un projet à long terme racontant des histoires personnelles, des souvenirs de familles de la bande de Gaza dont les vies ont été brisées lors de cet été 2014.


Anne Paq est une photographe française indépendante basée en Palestine depuis 2003. Elle est membre d' Activestills, un collectif de photographes engagés, qui se consacrent à documenter des sujets politiques et sociaux.

 

 


Depuis 2010, elle a concentré son travail photographique sur la Bande de Gaza et la capture de la vie quotidienne des Palestiniens sous l'occupation, les personnes réfugiées et déplacées, le Mur et son impact sur les communautés, ainsi que la résistance populaire à l'occupation.
Ses photos ont été exposées dans le monde entier, dont notamment aux Nations Unies.

 

 

► Le jury [+]

Alain Mingam – Président du Jury, photojournaliste et commissaire d’exposition

  • Daphné Angles, European Picture Coordinator, New York Times
  • Lise Blanchet, Présidente, SCAM
  • Hervé Brusini, Directeur, FranceTV Info
  • Jean-François Camp, Directeur, Central Dupon Images
  • Lionel Charrier, Rédacteur en chef Photo, Libération
  • Sophie Dufau, Rédactrice en chef, Mediapart
  • Franck Fertille, Directeur des partenariats, Gallimard
  • Bertrand Gallet, Directeur, Cités Unies
  • Alain Genestar, Directeur de publication, Polka magazine
  • Francis Kochert, Directeur de la Programmation du « Livre à Metz »
  • Francis Kohn, Directeur Photo, AFP
  • Michel Le Bris, Directeur et fondateur, Festival des « Étonnants Voyageurs »
  • Sylvaine Lecoeur, Directrice générale, PixPalace
  • Jean-François Leroy, Fondateur et Directeur de Visa pour l'image
  • Marion Mertens, Rédactrice en chef, Editions numériques Paris-Match
  • Jean-Luc Monterosso, Directeur, Maison Européenne de la Photographie
  • Marco Nassivera, Directeur de l’information, Arte
  • Jean-Jacques Naudet, Directeur de la Publication, L'Oeil de la Photographie
  • Brigitte Patient, Productrice, Radio France
  • Olivier Ray, Chargé de la cellule Crises et Conflits, AFD
  • Aurélie Viel, Responsable Programmation du Prix Bayeux Calvados des Correspondants de guerre

► Trois catégories distinctes [+]

Le Prix photo de l'AFD s’adresse exclusivement aux photojournalistes professionnels : free-lance ou employés par des médias français ou internationaux (quotidiens, magazines, chaînes de télévision) ou des agences (agences de presse, agences multimédias, collectifs de photographes).

Il sera décerné 3 prix distincts :

  1. le Grand Prix AFD / Polka du meilleur projet de reportage photo, touchant à la thématique du développement, récompensé par le financement d’un reportage à hauteur de 15 000€ et sa publication dans le magazine Polka et exposition à la MEP + itinérance.
  2. le Prix Spécial AFD / Libération du meilleur reportage photo, récompensé par une dotation de 5 000€ pour un reportage réalisé entre le 1er janvier 2015 et le 31 octobre 2016.
  3. le Prix AFD / Nikon de la meilleure œuvre multimédia, récompensé par un reflex numérique D500 + Objectif 16-80mm DX (d’une valeur de 3 600€).
 

► Le calendrier [+]

  • 14 juin 2016 : lancement du Prix Photo de l’AFD
  • 7 novembre 2016 : clôture du Prix – date limite de réception des dossiers
  • 13 décembre 2016 : remise des Prix à la Maison européenne de la photographie

► Les partenaires [+]

► Les lauréats 2015 [+]

  • Grand Prix AFD/Polka du Meilleur projet de reportage photo : Delhi 21 de Johann Rousselot

 

 

 Crédit © Nicolas Moulard

►  En savoir plus sur le projet

 

  • Prix Spécial AFD/Libération du Meilleur reportage photo : Balkans Transit  d' Olivier Jobard

 

 

  Crédit © Olivier Jobard

  ►  Voir le reportage 

 

  • Prix AFD/Nikon du Meilleur Web-documentaire : Crying Meri de Vlad Sokhin

 

 Crédit © Vlad Sokhin

►  Voir le webdoc

►  Voir la vidéo

 

 

 

► Les lauréats 2014 [+]

  • Le Grand Prix AFD / Polka du Meilleur projet de reportage photo Massimo Berruti, “Drops. Water crisis in Gaza and the West Bank”
     

 

 

 

  • Le Prix Spécial AFD / Réponses Photo du Meilleur reportage photo Romain Laurendeau, “Sidi Moussa”

 

 

 Crédit © Romain Laurendeau / Hans Lucas

 

  • Le Prix AFD / Nikon du Meilleur Web-documentaire, Projet d'équipe "ReConstruire Haïti", Florent Maurin / The Pixel Hunt, Jean Abbiatteci, Perceval Barrier, Pierre Morel, Gilles Boisson, Bérénice Froger. Auteur des photos – Pierre Morel.

 

 

 Crédit © Pierre Morel

Voir le Web-documentaire

► Les lauréats 2013 [+]

Prix AFD Nikon du meilleur Webdocumentaire :

Cédric Gerbehaye pour « Broken Hopes » (Cisjordanie)

Dotation : un appareil photo reflex numérique Nikon D800 et un objectif AF-S DX 24-85 mm, d’une valeur de 3600€

BROKEN HOPES | Oslo’s legacy est une expérience multimédia originale de 25 minutes réalisée par Cédric Gerbehaye, photographe et Eve Sabbagh, journaliste. Cette œuvre emmène les internautes dans un road trip, du sud au nord de la Cisjordanie, et propose les témoignages de Palestiniens et d’Israéliens, et d’experts.

Cédric Gerbehaye est né en Belgique en 1977. Journaliste de formation et membre de l'Agence VU depuis 2007, il a choisi la photographie comme forme d’écriture. Ses reportages l’ont conduit notamment en Israël, où il s’est intéressé au conflit israélo-palestinien, ou encore en République démocratique du Congo. Par l’acte photographique, Cédric Gerbehaye cherche à comprendre et à témoigner de réalités complexes, à se rapprocher de l’autre tout en informant, avec une subjectivité assumée.


© Cédric Gerbehaye


Prix Spécial AFD du Meilleur Reportage Photo :

Gaël Turine pour « La Clôture de la honte » (Inde / Bangladesh)


Dotation : 5000€

Le Prix du meilleur reportage met en images « La Clôture de la honte », un mur de séparation de 3200 km entre l’Inde et le Bangladesh. Ce reportage témoigne des conséquences dramatiques qu’a le mur sur ces territoires : il est à l’origine de la séparation de villages, communautés et familles. Gaël Turine a pu accéder à des zones interdites grâce à un groupe d’activistes et aller ainsi à la rencontre de villageois déterminés à témoigner.

Photographe membre de l’Agence VU,  Gaël Turine vit à Bruxelles où il a déjà exposé plusieurs collections, qui font également l’objet de livres monographiques. Certaines de ses expositions, comme « Voodoo », « Aujourd’hui c’est demain » ou « Aveuglément », ont été diffusées en France, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Suisse, en Italie et dans d’autres villes de Belgique. Il a obtenu plusieurs bourses pour ses travaux, qui ont été publiés dans de nombreux magazines. Maitre de stage dans différents organismes du monde entier, Gaël a entre autres travaillé avec de grandes ONG, telles que Médecins sans frontières, Handicap International ou Care.

© Gaël Turine

 

Grand Prix AFD Polka du Meilleur Projet de reportage photo :

Marie Dorigny pour « Main basse sur la terre »


Dotation : financement d’un reportage à hauteur de 15000€ et sa publication dans le magazine Polka

Marie Dorigny a choisi de traiter de l’accaparement des terres arables par des investisseurs internationaux dont sont victimes les populations des pays du Sud. Avec ce reportage, Marie Dorigny souhaite mettre des visages sur un phénomène encore trop anonyme.

Après une première carrière de rédactrice, Marie Dorigny  a rejoint le monde de la photographie en décembre 1989, à l’occasion de la révolution roumaine. Ses reportages sur le travail des enfants, les formes contemporaines d’esclavage ou la condition des femmes dans les pays en voie de développement ont depuis été publiés dans la plupart des journaux et magazines de la presse internationale.
 


 

► Les lauréats 2012 [+]

  •    Prix AFD Canon du Meilleur Webdocumentaire : Laurent WEYL pour « Squatteurs, soyez les bienvenus !  

 

© Laurent Weyl

 

  • Prix AFD du Meilleur Reportage Photo : Patrick WILLOCQ pour « Sur la route de Bikoro à Bokonda ».

 

 

© Patrick Willocq

 

  • Prix AFD Polka du Meilleur Projet de reportage photo touchant à la thématique du développement: Alain BUU, pour « Inde, surpopulation et manque d'eau »

 

 

© Alain Buu pour l'Agence Française de Développement

Retrouvez toutes les vidéos du Prix Photo AFD

Mise à jour en décembre 2016

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus