Dans un contexte de trafic croissant entre l’Asie et l’Afrique, les investissements financés par l'AFD pour développer l'accueil des portes-conteneurs à Port-Réunion permettent de favoriser l'intégration régionale de l'île dans le développement du commerce de l'océan Indien.
Contexte

Depuis 2004, Port Réunion met en œuvre un important programme d’extension et de modernisation de ses installations (datant de 1986) afin de répondre à l’évolution de la taille des navires, des volumes de trafic et d’occuper une place significative dans le commerce maritime régional. L’AFD est un partenaire privilégié de Port Réunion et a contribué à la réalisation de la première phase de travaux. Entre 2004 et 2011, l’Agence a apporté un montant total de 36 millions d’euros de prêts pour ces investissements vitaux pour l’économie de l’île. Sur la période 2014-2020, le GPM de la Réunion estime à 150 millions d’euros le montant des investissements à réaliser. À travers ces nouveaux financements, l’AFD poursuit son partenariat historique avec Port Réunion.

Descriptif

Le prêt principal de 27,5 millions d’euros participe au financement direct des travaux engagés. Le second prêt de 20 millions d’euros permet le préfinancement des subventions européennes mobilisées (dans le cadre des fonds structurels). Les investissements portent sur l’extension de la darse du port sur 160 mètres afin de réaliser deux nouveaux postes (quais 12 et 13), le dragage de la darse existante, le rempiétement des postes 10 et 11 et l’achat de deux nouveaux portiques, dont l’exploitation et l’entretien seront confiés au secteur privé. Au total, cette première phase de 72,6 millions d’euros d’investissements permettra au port d’accueillir des porte-conteneurs de plus forts tonnages, offrant ainsi un coût de transport plus bas.

Impacts

L’activité de Port Réunion est presque exclusivement dédiée à l’importation des équipements et matières premières nécessaires à l’économie de l’île. Suite aux orientations du plan stratégique 2014-2018, l’activité de transbordement, jusque-là marginale, a vocation à se développer. Le projet d’extension du terminal à conteneurs permet de renforcer la compétitivité du GPM de la Réunion. L’offre de transbordement dans la région océan Indien sera accrue par ces investissements. CMA-CGM, troisième armateur mondial, a par ailleurs profité de la cérémonie de lancement pour annoncer l’installation à la Réunion de son hub régional de transbordement. L’enjeu est de rester un port de référence et de développer une complémentarité avec Port-Louis à Maurice sur l’activité de transbordement, au regard du trafic croissant entre l’Asie et l’Afrique.

25/07/2014
Date de début du projet
Le Port
Localisation
Outils de financement
Grand port maritime de la Réunion
Bénéficiaires