Un nouvel élan

En 2016, l’AFD a franchi une nouvelle étape. 75 ans après sa création à Londres en 1941, elle renouvelle en profondeur son projet et ses ambitions.
Enfants de Medellín, Colombie
Pour mieux répondre aux enjeux des pays en développement et émergents, l’AFD devient plus puissante, plus ouverte et plus partenariale. Son mandat géographique et sectoriel a été élargi en 2016 par le Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID). Ses moyens sont également en hausse.

Plus de moyens

En 2015, la communauté internationale s’était engagée sur une vision universelle du développement durable : programme d’Addis-Abeba sur le financement du développement, objectifs de développement durable (ODD), accord de Paris pour le climat... Prenant acte de ce changement de paradigme, l’État a doté l’AFD de moyens à la hauteur de cette vision et de ces objectifs. 

Davantage de fonds propres pour accorder plus de prêts 

Afin de permettre à l’AFD d’augmenter sa capacité d’intervention en prêts, tout en respectant les règles prudentielles, les fonds propres de base de l’AFD ont été quasiment doublés par l’État en 2016, et portés à 5,3 milliards d'euros.

Davantage de ressources pour faire plus de dons

L’État s’est engagé à augmenter les moyens mis à disposition de l’AFD. En 2016, ce sont ainsi 847 millions d'euros de crédit budgétaires qui ont été mis à disposition de l’AFD pour faire des dons, des subventions et des bonifications de prêts. L’AFD mobilise également des subventions, issues de délégations de fonds - principalement des institutions européennes -, pour un montant de 466 millions d’euros.

Une facilité pour accompagner les pays en crise

Face aux défis majeurs que sont les crises politiques, sécuritaires ou migratoires, une facilité pour l’atténuation des vulnérabilités et la réponse aux crises est depuis 2016 mise en œuvre par l’AFD. Elle s’élève à 100 millions d’euros par an.

Sa vocation ? Prévenir les crises par une action en amont sur les fragilités dont elles se nourrissent : chômage et sous-emploi des jeunes, systèmes éducatifs défaillants, tensions entre réfugiés et populations hôtes, pressions sur les ressources naturelles. 
 

Plus de responsabilités

Les objectifs de l’AFD ont été réaffirmés en 2016. Parmi eux : la lutte contre les changements climatiques, l’Afrique et l’accompagnement des Pays les moins avancés (PMA). L’importance de sa méthode, partenariale et inclusive, aux côtés du secteur privé, des collectivités territoriales et des autres bailleurs, dont l’Union européenne, a été également soulignée par le CICID.

L’AFD s’est par ailleurs vu attribuer de nouvelles responsabilités.

Nos nouvelles responsabilités
Gouvernance

L’ODD n°16 (promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes à tous et la mise en place d’institutions efficaces) a une portée transversale essentielle pour l’atteinte de tous les autres.

La gouvernance est l’un des piliers du développement. Des institutions efficaces, transparentes et inclusives sont essentielles pour offrir aux citoyens des politiques publiques et des services de base de qualité. La gouvernance fait désormais partie intégrante de la mission de l’AFD.

Industries culturelles et créatives

La France défend le rôle transversal de la culture dans la réalisation des ODD et sa place au cœur de sa politique de développement, en faveur notamment de la cohésion sociale et de la construction d’un État de droit.

À ce titre, l’AFD développe une offre de financement pour soutenir les industries culturelles et créatives dans les pays en développement, notamment en Afrique.

Éducation au développement et à la solidarité internationale

Ce qui se passe là-bas a un impact ici. Promouvoir une mondialisation régulée, des modèles de développement plus inclusifs, c’est rendre le monde plus sûr, plus juste et plus durable pour tous. La sensibilisation au développement devient une mission de l’AFD.

Il s’agit d’apporter aux Français, dès leur plus jeune âge, l’expérience d’un monde en transition... Cette mission passe notamment par des projets pédagogiques et culturels à destination du grand public.

Migrations

L’AFD met en œuvre un plan d’action sur les migrations internationales.

Objectifs : soutenir les apports positifs des migrations pour le développement, agir sur les facteurs structurels des migrations contraintes et coordonner les réponses d’urgence et les actions de long terme.

Numérique

Le rôle des technologies numériques comme vecteur et accélérateur de la réalisation des ODD est de plus en plus essentiel, notamment en Afrique. L’AFD va donc accentuer son appui aux acteurs et aux écosystèmes de l’innovation numérique dans les pays en développement.

Nouveaux pays

L’AFD est amenée à développer son activité à Cuba, en Argentine, et à étudier les possibilités et conditions d’une activité en Ukraine et dans les pays des Balkans. Elle a vocation à intervenir dans tous les pays en développement et émergents.

Carte interactive

Géographie
Thématiques
Antennes
Filtres

Géographie

Thématiques

Antennes

Display local antennas

Filtres

Lancer la recherche
Voir la carte de tous les projets