Les filières cotonnières de la zone CFA subissent aujourd‘hui une grave crise. Du point de vue exogène, elles sont confrontées à la fois à la baisse du prix mondial du coton fibre et à l’augmentation du coût de certains intrants chimiques dont le prix est lié aux cours du pétrole. Du point de vue structurel, le secteur doit faire face à la stagnation de la productivité et à la crise du modèle d‘intégration.

Dans la plupart des pays d‘Afrique de l’Ouest et du Centre, la production de coton est le fait de petites exploitations familiales dont la situation économique a longtemps été considérée comme plus satisfaisante que celles des producteurs vivriers. Les zones cotonnières ont ainsi toujours été considérées comme les zones « riches » des pays cotonniers. Or, de récentes études menées au Mali montrent que la principale région productrice de coton (Sikasso) est parmi les plus pauvres du pays.

Les auteurs de la présente étude proposent de revisiter le « paradoxe de Sikasso » et, plus globalement, d‘examiner la question de l’impact de la culture du coton sur les conditions de vie des ménages à travers des travaux d‘analyse portant sur le Mali et le Burkina Faso.

Cette étude s‘appuie principalement sur l’analyse de données d‘enquête produites par les instituts nationaux de la statistique. Il s‘agit d‘enquêtes auprès des ménages au niveau national, produites en 1994, 2001 et 2006 au Mali et en 1994, 1998 et 2003 au Burkina Faso. Elles collectent notamment des informations sur les niveaux de vie de la population en termes de consommation, de revenu, de niveaux d‘éducation de chacun des membres du ménage, d‘état de santé des enfants, d‘acquisition de biens durables, de niveau de confort des logements, d‘approvisionnement en énergie et en eau et de possession d‘outillage agricole.
pdf : 1.67 Mo
pays / région : Afrique Burkina Faso Mali
auteur(s) :
Anne-Sophie ROBILLIARD
Denis COGNEAU
Johannes GRÄB
Michael GRIMM
Sandrine MESPLE-SOMPS
collection :
Évaluations ex-post
issn :
2101-9657
pages :
82
numéro :
1
disponible aussi en : fr en