• logo linkedin
  • logo email
L’AFD accompagne le programme national de développement du secteur éducatif (PNDSE 2) de la Mauritanie, stratégie éducative ambitieuse allant du pré-primaire à l’enseignement supérieur. Le programme vise à offrir aux jeunes un parcours de formation de meilleure qualité afin de contribuer au développement économique et social du pays.
Context

Malgré d’importants progrès durant la dernière décennie, le système éducatif mauritanien reste confronté à de nombreux défis :

  • les élèves ne sont que 69 % à achever le cycle de l’enseignement fondamental en 2017
  • dans l’enseignement secondaire, les effectifs progressent très rapidement (15 % par an au collège, 13,9 % au lycée sur la période 2008-2013) mais avec de fortes disparités géographiques et de genre
  • au lycée, les taux de réussite aux examens restent inquiétants malgré une hausse récente (23,6 % en 2018, 14,7 % en 2017) en raison notamment des mauvaises conditions d’enseignement et de la pression croissante des effectifs 
  • le dispositif de formation professionnelle (FP) reste sous-dimensionné par rapport à la demande et ses lacunes sont autant techniques que pédagogiques. 
Description

Le programme s’inscrit dans la continuité des précédents appuis au PNDSE financés par des annulations de dette (contrats désendettement-développement). Il vise à améliorer la qualité et l’efficience de l’éducation, du primaire à la FP, et à contribuer à la structuration d’une politique d’insertion des jeunes. Plus particulièrement, il permettra de :

  • améliorer la qualité de l’enseignement fondamental et secondaire, ainsi que la qualité de l’enseignement des sciences
  • développer l’offre d’enseignement secondaire en visant la réduction des inégalités entre les régions et entre filles et garçons
  • renforcer l’offre de FP en réponse aux besoins du marché du travail dans les secteurs de la pêche et des métiers de l’eau
  • renforcer les capacités de pilotage du secteur et de gestion des ressources humaines au niveau central et déconcentré
  • rationaliser et déployer les services d’appui à l’insertion et à l’emploi des jeunes sur le territoire.
Impacts
  • Plus de 1000 enseignants formés dans l’enseignement fondamental et secondaire
  • 84 établissements secondaires publics équipés en matériel scientifique
  • 10 collèges et un lycée avec internat pour les filles construits
  • Réduction des inégalités sociales et de genre
  • Amélioration de la pertinence des formations pour l’emploi et l’activité économique
01/01/2018
Project start date
Mauritanie
Location
10 000 000
EUR
Financing amount
En cours
Status
République islamique de Mauritanie
Beneficiaries