• logo linkedin
  • logo email
Pour répondre aux enjeux que sont l'emploi des jeunes et les besoins des entreprises camerounaises, le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle a développé un système de formation performant : les centres de formation professionnelle sectoriels.
Context

Face à l’inadéquation entre l’offre et la demande de travail, et à la quasi absence de centres de formation dans les secteurs industriels clés, le Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle (MINEFOP) a développé une stratégie qui vise à l’amélioration des compétences de base et en général le capital humain, via un système de formation performant, professionnalisant, et à l’écoute des besoins du secteur privé.

Afin d'opérationnaliser cette stratégie, la République du Cameroun et la République Française, le MINEFOP, et le Groupement inter-patronal du Cameroun (GICAM) ont, dans le cadre du second C2D (Contrat de Désendettement Développement) identifié, en partenariat avec l’AFD, un projet d’appui à la mise en œuvre de Centres de formation professionnelle sectoriels pour les métiers de la maintenance industrielle, du transport et de la logistique, et de l’agro-alimentaire.

Description

Localisés dans les bassins d'emplois de Douala et d'Edéa, au plus près des entreprises, les CFPS formeront des techniciens et des ouvriers spécialisés, en proposant des filières de formation initiale pour des jeunes ayant achevé le 1er cycle du secondaire (BEPC, CAP) et pour ceux ayant déjà une expérience professionnelle et pouvant justifier du niveau suffisant. Les durées de formation initiale seraient de 6 mois à 3 ans en fonction de la filière.

Ils offriront également des modules de formation continue d'une durée moyenne de 10 jours, réelle innovation au Cameroun, qui seront ouverts aux ouvriers et techniciens en activité professionnelle. Sous forme de modules courts, elle sera dispensée dans les centres de formation ou au sein des entreprises bénéficiaires.

La gestion des CFPS sera confiée au secteur privé afin d’assurer leur autonomie financière et leur capacité à s’adapter aux besoins et aux demandes des entreprises. Ces dernières pourront bénéficier des services d’appui conseils développées par les centres grâce à leur fonction de centres de ressources.

Impacts

Au terme du projet :

  • 1 200 apprenants/an en formation initiale.
  • 800 en formation continue sont attendus.
19/12/2014
Project start date
30/06/2020
Project end date
6 ans
Duration of funding
Douala, Edéa
Location
15 000 000
EUR
Financing amount
Apprenants
Entreprises
Beneficiaries