• logo linkedin
  • logo email
L’agriculture constitue un vivier d’emploi et une activité économique de premier ordre pour le Cameroun. C'est pourquoi nous finançons le renforcement des capacités des ministères en charge du développement rural.
Context

Sur le plan social, le milieu rural concerne 50 % de la population du Cameroun et joue un grand rôle dans la stabilité sociale du pays : création d'emplois, cadre de vie, équilibres régionaux. Sur le plan économique, les productions de l'agriculture, de l'élevage des pêches et de l'exploitation forestière représentent environ 20 % du PIB. L’agriculture camerounaise a cependant du mal à valoriser son potentiel agro-écologique diversifié, à profiter de l’augmentation récente de la demande nationale et régionale en produits vivriers et à sortir ainsi les zones rurales de la pauvreté.

Les ministères en charge du développement rural et leurs services déconcentrés accompagnent avec difficulté ces populations rurales. Ils doivent faire face à des attentes nouvelles sans pour autant disposer de nouvelles méthodes de travail ni de nouveaux moyens pour orienter et coordonner efficacement les différentes interventions de développement rural.

L’AFD se propose d’accompagner l’État à renforcer les capacités techniques, humaines et institutionnelles des deux ministères en charge du développement rural au travers d’un programme d’appui à la maîtrise d’ouvrage.

Description

L'objectif principal du programme est de rendre plus performantes les administrations du secteur rural dans la conduite et la mise en œuvre des politiques agricoles, ainsi que dans la fourniture d'appuis aux producteurs via

  • le renforcement des capacités de suivi évaluation, de contrôle et de concertation des administrations,
  • la mise en place d'un dispositif public de statistiques agricoles produisant des données fiables,
  • le renforcement des services des administrations déconcentrées grâce à une amélioration de leurs moyens de fonctionnement.
Impacts
  • Amélioration des performances économiques de l’agriculture et de l'efficacité de la dépense publique dans ce domaine.
  • Amélioration de la gestion des biens publics, des prestations de services étatiques ; meilleure communication entre les services centraux et déconcentrés ; réduction de la corruption.
  • Meilleure adhésion des populations locales aux interventions publiques dans le secteur agricole, facteur de stabilité sociale.
29/02/2008
Project start date
22/02/2020
Project end date
12 ans
Duration of funding
18 000 000
EUR
Financing amount
En cours
Status
Ministère de l’Agriculture et du Développement rural
Ministère de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales
Beneficiaries