• logo linkedin
  • logo email
Dans le département de Podor, au nord du pays, l'AFD soutient un projet visant à améliorer la sécurité alimentaire et la situation économique des communautés rurales.
Context

Le Sénégal dispose de ressources naturelles favorables à l’agriculture vivrière en général et à la riziculture en particulier. C’est la région du fleuve qui, sans conteste, a vocation à être le « grenier » rizicole du Sénégal. Or, la production annuelle de riz paddy stagne autour de 250 000 tonnes par an, soit moins de 20 % de la demande nationale.

L’AFD étant l'un des partenaires « historiques » de la SAED dans l’ensemble de la vallée du delta à Matam, elle a été sollicitée pour étendre ses interventions à Podor, l’un des trois départements de la région de Saint-Louis.

La mobilité constitue l'une des grandes caractéristiques des populations de l’île en termes d’exode rural, d’émigration et d’immigration, mais aussi de transhumance. Cette mobilité est accentuée par l’insuffisance de terres cultivables, la recherche de pâturages. 

Description

Le projet vise à contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et au développement économique des territoires ruraux du département de Podor. Il s’articule autour de deux axes : 

  • Les investissements hydro-agricoles : réhabilitation-extension de périmètres villageois et de jardins de femmes, aménagement de cuvettes et ouverture de pistes de production.
  • Des appuis techniques et institutionnels aux différents acteurs impliqués dans le développement du territoire communal pour la mise en valeur et la gestion des investissements.

Un fonds d’investissement accessible aux décisions des communautés rurales pour la réalisation d’infrastructures collectives à caractère économique a été mis en place. Le maître d’ouvrage du projet est le Sénégal, représenté par le ministère de l’Agriculture. La MOD été confiée SAED, partenaire historique de l’AFD dans la Vallée.
 

Impacts

Effets attendus :

  • Une production supplémentaire de 10 000 tonnes de riz blanc à partir de 2017.
  • Le nombre total des bénéficiaires directs et indirects des activités du projet est estimé à environ 126 000 personnes.
  • En matière de développement pastoral, les réalisations amélioreront les conditions d’alimentation, d’abreuvement et de santé du bétail.
  • La création de valeur ajoutée et d’emplois dans la zone de projet, tant agricoles qu’industriels.
  • La structuration et l'organisation des acteurs des filières de production (riz, maraîchage, produits d’élevage).
01/02/2014
Project start date
31/12/2019
Project end date
20 ans
Duration of funding
Podor
Location
Financing tool
32 000 000
EUR
Financing amount
En cours
Status
SODAGRI
Beneficiaries