• logo linkedin
  • logo email
Cette quatrième phase du projet d'appui à la sécurité alimentaire des ménages (PASAM) vise à améliorer la sécurité alimentaire des ménages vulnérables et à restaurer l’environnement dans les régions de Zinder et Diffa.
Context

La population du Niger est à plus de 80 % rurale et les secteurs de l'agriculture et de l'élevage contribuent à plus de 40 % du PIB. Cependant, les systèmes de production restent extensifs et basés sur la valorisation des ressources naturelles. Les périodes de sécheresse qui touchent de façon récurrente la zone sahélienne depuis plus de quatre décennies impactent le Niger à plusieurs niveaux : dégradation du milieu naturel et avancée du désert, réduction du potentiel productif, rendements agricoles aléatoires et augmentation de l’insécurité alimentaire et de la pauvreté en milieu rural. Du fait de ces contraintes, chaque année, entre 15 et 20 % de la population se trouve en insécurité alimentaire.

À Zinder comme à Diffa, les cuvettes oasiennes, les bas-fonds, les gommeraies naturelles et les aires de pâturage constituent la base des systèmes de vie des populations. Les deux régions sont fortement impactées par les effets du changement climatique, qui ont provoqué la désarticulation des systèmes séculaires de production et de gestion des cuvettes oasiennes, du fait de la baisse du niveau des nappes phréatiques, de la dégradation des surfaces pastorales et de la surexploitation des bas-fonds. L’ensablement réduit les surfaces cultivables.

Description

Le projet a pour but d'améliorer la sécurité alimentaire des ménages vulnérables et de restaurer l’environnement dans les départements de Goudoumaria, Maïné-Soroa et Gouré. Il prévoit notamment de :

  • restaurer, protéger et sécuriser les actifs productifs communautaires (cuvettes, bas-fonds, pâturages…),
  • réhabiliter et construire des forages et puits pastoraux,
  • mener des actions pilotes de développement intégré des cuvettes oasiennes, 
  • mettre en valeur les cuvettes oasiennes et intensifier et diversifier la production dans ces cuvettes
  • et mettre en place et accompagner les dispositifs de prévention et de réponses aux crises alimentaires
Impacts

Cette quatrième phase du PASAM s’inscrit dans la consolidation des acquis des trois phase précédentes, mais étend son champ d’action à la partie pastorale de la zone d’intervention.

Le projet contribuera à améliorer les revenus des communautés, avec un effet d’entraînement sur l’économie générale de la zone. Le développement des productions agricoles et pastorales permettra également l’amélioration de la sécurité alimentaire.

01/06/2018
Project start date
3,5 ans
Duration of funding
Régions de Zinder et Diffa
Location
Financing tool
5 000 000
EUR
Financing amount
En cours
Status
République du Niger
Beneficiaries