Un réseau d'eau potable et d’égouts vétuste représente une menace pour les populations et l’environnement. À Mwanza en Tanzanie, la plupart des habitants de la deuxième plus grande ville du pays, située au bord du lac Victoria, a connu les épidémies chroniques propagées par les eaux usées stagnant jusqu'à la saison des pluies avant d'être charriées vers le lac. Une époque révolue grâce à des blocs sanitaires d'un genre nouveau.

Avec le projet Lake Victoria WATSAN, soutenu par l’AFD, la Banque européenne d'investissement et l'Union européenne, un réseau de blocs sanitaires innovants a vu le jour un peu partout dans la ville. Ces installations sont aisément reconnaissables à leurs couleurs, bleu et blanc. Associés à une solution de raccordement au réseau d'égouts simple et novatrice, les blocs sanitaires de Mwanza changent la vie des habitants.

Eau_Mwanza_Bloc_sanitaire
Tanzanie, eau
Un système simple et efficace dans les quartiers informels

Les habitants du quartier informel de Kilima Hewa apprécient, eux aussi, de ne plus voir les rues souillées par les eaux usées à la saison des pluies, vecteur de terribles épidémies de choléra.

Aujourd'hui, chacune des habitations adossées à cette colline sur la roche bénéficie d'un accès simple mais efficace au système d'assainissement et d'eau courante : des tuyaux souples, adaptés au terrain, ont été installés récemment. Bleus pour l'eau propre, jaunes pour les égouts.

Le système a révolutionné la vie de Francis (photo ci-contre), un ancien fermier : « Aujourd'hui, au lieu d'aller chercher de l'eau, je m'assois au soleil et j'écoute la radio. »

 


Lire aussi : 

Kenya : à Kisumu, le lac Victoria devient potable


 

UE
Cette publication n’engage que l’AFD ; elle n’engage pas la responsabilité de l’Union européenne.