• logo linkedin
  • logo email
Le projet TAGHYYR (qui signifie « changement » en arabe) entend former des jeunes à travers des programmes orientés par la demande des entreprises, afin qu’ils puissent accéder à l’emploi dans le secteur de l’hôtellerie (hospitalité au sens large).
Contexto

La guerre en Syrie a considérablement affecté l’économie jordanienne, se traduisant par une pression sur les services essentiels, la montée du chômage et des prix. La population du pays comprend 2,9 millions de non- Jordaniens. Plus de la moitié de la population a moins de 20 ans, et les nouveaux entrants sur le marché du travail sont supérieurs aux sortants chaque année.

Si la Jordanie veut capitaliser sur son dynamisme démographique à l’horizon des prévisions pour 2030, elle doit offrir davantage d’opportunités d’emplois pour la jeunesse. Ces contraintes se présentent dans le contexte d’une économie présentant de faibles taux de participation au marché du travail : 39 % au global et 14 % pour les femmes. Les taux de participation pour les Syriens sont bas et affectés par les restrictions sur les secteurs et métiers autorisés. Une étude du BIT de 2017 a estimé le taux de participation à 20 % pour les Syriens et à 7 % pour les Syriennes.

En 2017, le taux de chômage parmi les jeunes de 15-24 ans a atteint 36 % (31 % pour les hommes et 56,5 % pour les femmes). Ceci est notamment dû au fait que les postes actuellement disponibles en Jordanie impliquent souvent de débuter à des niveaux peu qualifiés tandis que les jeunes sont à la recherche de carrières qui préservent et renforcent leur statut social.

Descripción

Le secteur de l’hôtellerie est le 5ème secteur contributeur au PIB en Jordanie, et devrait atteindre 5 % de croissance entre 2018-2025. Ceci ne pourra se réaliser sans une augmentation de main d’oeuvre qualifiée sur les différents métiers afférents au contact-client et aux services. Le secteur médical fait partie des employeurs potentiels du fait des besoins en termes de services de restauration et d’entretien, et est considéré comme un secteur porteur.

Le principal objectif de ce projet est de permettre un meilleur accès à l’emploi pour 1200 jeunes syriens et jordaniens (dont 50 % de femmes) qui sont déscolarisés et n’ont pas d’emploi. Les principes fondamentaux comprennent :

  • Implication du secteur privé et mise en place de partenariats.
  • Services d’orientation améliorés avec la formation de 50 conseillers emploi et 10 formateurs.
  • Formation technique et professionnelle de qualité, et formation à l’entrepreneuriat avec 50 nouvelles start-up entrant sur le marché.
  • Pérennité de l’intervention assurée par le transfert de savoir-faire français à travers un partenariat avec l’AFPA (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes).
Impactos

Sur le marché du travail :

  • Conseillers et formateurs capables d’orienter les jeunes dans l’emploi plus efficacement.
  • Institutions de formation technique et professionnelle mieux préparées à répondre aux besoins du marché du travail et à développer un curriculum adapté.
  • Des jeunes qui entrent sur le marché du travail avec des compétences professionnelles améliorées.
  • De nouvelles start-up soutenues, permettant la création d’emplois.

Pour les réfugiés :

  • Meilleur accès aux permis de travail et aux métiers formels dans les secteurs en croissance.
  • Augmentation de revenus pour les bénéficiaires et leurs familles, les tirant hors de la vulnérabilité.
  • Création d’un cercle vertueux entre les réfugiés formés et les communautés hôtes.
31/01/2018
Fecha de inicio del proyecto
Tipo de financiamiento
3 000 000
EUR
Monto de financiación
En cours
Estado
Luminus Foundation
Beneficiarios