L'AFD et la Gambie : favoriser la stabilisation politique et la croissance
Banjul, capitale Gambie

Contribuer à la stabilisation économique

Serrekunda, Gambie, marché

Contribuer à la stabilisation économique

Après vingt-deux ans de régime autocratique qui ont conduit le pays à un état de quasi-banqueroute, la Gambie reste un pays fragile affichant des déficits considérables sur le plan du développement, des infrastructures et des services sociaux. 

En lien avec le FMI, les nouvelles autorités gambiennes ont adopté un agenda de réformes afin de stabiliser la situation économique du pays, restaurer la confiance de la population dans le gouvernement, et renforcer les institutions démocratiques. Bien que le redressement de la situation économique soit en bonne voie avec un taux de croissance en augmentation, le déficit public élevé laisse peu d’espace budgétaire pour exécuter le plan national de développement 2018-2021 adopté en février 2018, et le poids de la dette publique reste une menace pour la stabilité macroéconomique. 

L'AFD soutient le processus de réformes via une aide budgétaire globale de 5 millions d'euros accordée en 2018. Cet appui vise à assurer la transition vers un nouveau programme FMI, notamment en contribuant au lancement des audits des entreprises publiques et en proposant un accompagnement technique des futures négociations avec les principaux créanciers de la dette externe, tout en assurant la couverture de certaines dépenses de santé.

Augmenter l’autosuffisance alimentaire

riz moissonné, agriculture, Bangladesh

Augmenter l’autosuffisance alimentaire

La nutrition et la sécurité alimentaire représentent un défi majeur pour le développement de la Gambie : la production agricole couvre moins de la moitié des besoins de consommation du pays, et 73,9 % de la population rurale vit en dessous du seuil de pauvreté. La consommation annuelle de riz blanc, base de l’alimentation, est de 117 kg par an et par habitant. Cependant, seulement 17 % de la consommation annuelle est produite localement.

Afin d’améliorer la sécurité alimentaire et d’augmenter la production rizicole, l’AFD soutient un projet portant sur la petite irrigation dans la zone Est (Upper River Region). Ce projet entend également favoriser l’essor progressif d’une agriculture plus entrepreneuriale et inclusive à l’égard des jeunes et des femmes.

Améliorer l’accès à l’eau potable

robinet, eau potable, Guyane

Améliorer l’accès à l’eau potable

La forte croissance démographique et l’urbanisation rapide du pays ont conduit à de fortes tensions hydrauliques dans les grandes villes et en particulier dans la capitale Banjul, qui connaît de graves problèmes de pénurie d’eau. 

Face à la demande croissante, au manque d’infrastructures, à la faiblesse des revenus générés par le secteur et à l’absence de structuration forte dans le sous-secteur de l’hydraulique urbaine, l’accès à l’eau potable est un enjeu social, économique et politique majeur dans la capitale et en Gambie. 

Dans ce contexte et au vu de son expérience dans le secteur de l’hydraulique urbaine en Afrique de l’Ouest, l’AFD a souhaité concentrer son aide sur le secteur de l’eau potable dans la région de Banjul. Les objectifs : améliorer l’accès à l’eau potable et la qualité du service de la compagnie nationale Gambia National Water & Electric Company (NAWEC), restaurer l’équilibre financier du secteur et accompagner la NAWEC dans la planification des développements pour l’eau et l’assainissement dans la région de Banjul.

2018
La Gambie devient un pays prioritaire de l'aide au développement française

Avec ses 11 300 km2, la Gambie est le plus petit État d’Afrique continentale. Enclavé dans le Sénégal et bordé par l'océan Atlantique à l'ouest, le pays s'étend le long du cours du fleuve Gambie. La Gambie fait partie des pays à faible revenu et occupe le 173e rang (sur 188) du classement IDH. Sa population s'élève à 2 millions d’habitants, dont 48 % vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Après vingt-deux ans de régime autoritaire, la Gambie a connu en 2016 sa première transition démocratique. Le nouveau gouvernement a hérité d’une situation économique critique avec un pays massivement endetté et profondément en retard en matière d’infrastructures et de services publics. Confrontées à une récession et une forte inflation, les autorités doivent relever le défi de la dette publique tout en relançant le développement du pays. 

L’ambition affichée du nouveau plan national de développement, adopté en 2018, est d’instaurer une bonne gouvernance, la cohésion sociale et la réconciliation nationale, en faveur d’une économie revitalisée et transformée. 

Depuis 2018 et la qualification de la Gambie comme pays prioritaire de l’aide au développement française, de nouvelles perspectives d’intervention s’ouvrent à l’AFD. L’objectif : contribuer à la stabilisation économique, à la croissance et au développement durable du pays.

Interactive map
This map is for illustrative purposes only and does not engage the responsibility of the AFD Group
Temáticas
Tipo de financiamiento
Antennas
Filters

Temáticas

Tout cocher
Tout décocher

Tipo de financiamiento

Tout cocher
Tout décocher

Antennas

Display local antennas

Filters

Buscar
See map of all projects

Contact