L’AFD et Sao Tomé-et-Principe : appuyer le secteur agricole
agriculture, bananes, Gabon

Soutenir l’agriculture biologique et équitable

agriculture, RCA

Soutenir l’agriculture biologique et équitable

L’agriculture occupe une place essentielle dans l’économie de Sao Tomé-et-Principe : elle représente environ 20 % du PIB et 80 % des recettes d’exportation du pays et emploie plus de la moitié de la population (60 %). Avec 3 000 tonnes par an, la production de cacao est prédominante et fournit l’essentiel des recettes d’exportation. Les productions de café et de poivre, autres cultures importantes à l’échelle nationale, sont bien souvent associées aux cultures vivrières (banane, tubercules, légumes). 

Le pays vise un marché de niche à haute valeur ajoutée à l’exportation. Il mise donc sur des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et équitables pour les petits producteurs. Cependant, le secteur agricole est peu productif, déstructuré et dépend très largement de l’aide extérieure. 

En collaboration étroite avec le Fonds international de développement agricole (FIDA), l’AFD accompagne le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche santoméen pour appuyer la petite agriculture commerciale afin d’améliorer les conditions de vie des petits producteurs.

1,9
million d’euros engagés depuis 2008
43
ans d’activité à Sao Tomé-et-Principe

Ancienne colonie portugaise jusqu’à 1975, Sao Tomé-et-Principe est un archipel situé dans le golfe de Guinée et faisant partie d'une chaîne volcanique. Petit pays d’environ 1001 km2 et doté d’une population de 200 000 habitants (2017), Sao Tomé-et-Príncipe est l’un des « Petits États insulaires en développement » (Small Island Developing States, UNDESA), particulièrement vulnérables au changement climatique et à l’élévation du niveau de la mer. 

Son PIB/habitant s’élève à environ 1730 dollars US (Banque mondiale, 2016). La pauvreté est encore forte : un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté (1,9 dollar par jour et par personne) et les deux tiers vivent avec 3,2 dollars par jour. L’archipel a néanmoins réalisé de grands progrès dans les secteurs sociaux : aujourd’hui, 60 % de la population a accès à l’électricité et 97 % à l’eau. 

En raison de son insularité, Sao-Tomé fait face à de nombreuses difficultés. Le pays est en effet dépendant des importations de biens d’équipements, d’alimentation mais aussi des produits pétroliers qui permettent de faire fonctionner les centrales thermiques. De plus, son isolement impacte fortement les coûts d’exportation et d’importation de biens. La disponibilité limitée des terres et de la ressource humaine freine la diversification de l’économie du pays, une économie encore largement dominée par l’agriculture (cacao, café, poivre, huile de palme) et la pêche. 

Mais certains secteurs, comme le tourisme, se développent. L’AFD accompagne l’archipel depuis 1976 et intervient aujourd’hui dans le secteur agricole afin de favoriser la structuration du monde agricole et d’encourager le développement d’une agriculture biologique et équitable.

Interactive map
This map is for illustrative purposes only and does not engage the responsibility of the AFD Group
Temáticas
Tipo de financiamiento
Antennas
Filters

Temáticas

Tout cocher
Tout décocher

Tipo de financiamiento

Tout cocher
Tout décocher

Antennas

Display local antennas

Filters

Buscar
See map of all projects

Contact