Le Parc national du Limpopo (PNL) est un des plus grands parcs du Mozambique avec ses 11 230 km²(la taille de l’Île-de-France) et il fait partie, avec le Kruger en Afrique du Sud et le Gonarezhou au Zimbabwe, d‘un grand parc transfrontalier. Sa création revêt un intérêt écologique particulier du fait de la complémentarité des situations entre le Parc national Kruger (PNK), où la faune excédentaire menace la durabilité des écosystèmes, et le PNL où les formations végétales sont relativement intactes mais où la faune a été décimée lors de la guerre civile.

La création du Parc transfrontalier du Grand Limpopo (GLTP) et la suppression partielle de la clôture à la frontière entre le Mozambique et l’Afrique du Sud est censée permettre à la faune de se déplacer librement entre les deux parcs. Le PNL présente des enjeux importants également en ce qui concerne le développement économique. La présence d‘une population importante (entre 20 000 et 30 000 personnes) à l’intérieur même du parc pose clairement le problème de la conciliation entre développement économique et préservation. Le plan de gestion du PNL considère que le succès à long terme du PNL dépend de la construction d‘une relation qui soit bénéfique à la fois pour les communautés et pour l’environnement, ce qui passe en particulier par l’amélioration des conditions socio- économiques des populations. Le PNL possède des atouts important en matière de développement économique, une partie du million de visiteurs du Parc Kruger pouvant traverser la frontière pour visiter le PNL.
pdf : 4.39 Mo
pays / région : Mozambique
auteur(s) :
Frédéric BAZIN
Gaétan QUESNE
Camilo NHANCALE
Emilie ABERLEN
collection :
Évaluations ex-post
issn :
1962- 9761
pages :
204
numéro :
61
disponible aussi en : fr en pt-pt