• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Kochi piste cyclable vélo Inde ville futur
En 2018, le gouvernement indien, l’AFD et l’Union européenne ont lancé le programme City Investments to Innovate, Integrate and Sustain (CITIIS), qui invitait les villes indiennes à soumettre leurs propositions de transformation en ville intelligente. Voici le détail des 12 projets gagnants*.

De nouvelles berges à Agartala

Agartala, inde
© Valentine Lenfant / AFD


Agartala, capitale de l’État de Tripura, dans le nord-est de l’Inde, est traversée par la rivière Howrah. Le projet d’Agartala Smart City Limited (ASCL) a pour but de transformer les rives – ainsi que l’identité – de la ville. Il prévoit non seulement de renforcer les berges et de construire un système de gestion des déchets responsable, mais aussi de soutenir la biodiversité liée à la rivière et de mettre en place des jardins. Ces espaces verts généreront de l’emploi pour les habitants, et particulièrement les femmes, tout en permettant la préservation de l’environnement naturel local.
 

Se déplacer plus intelligemment à Amritsar

La ville sainte d’Amritsar est située dans l’État du Punjab, au nord du pays, et abrite le Temple d’or, grand lieu sacré sikh. Le projet conçu par Amritsar Smart City Limited (ASCL) entend réorganiser le système de transports publics. Ses principaux objectifs sont d’introduire plus de véhicules électriques et de « cartes intelligentes », de mettre en place un réseau fiable pour le « dernier kilomètre » et de numériser le système de transports publics. Cela permettra de réduire les coûts et de rendre les transports plus accessibles aux habitants de la ville et aux visiteurs, tout en ayant à long terme un impact positif sur l’environnement. 

Bhubaneshwar réimagine ses espaces publics

Bhubaneshwar, Inde
© Bernard Gagnon / Wikimedia Commons


Bhubaneshwar est la capitale de l’État d’Odisha, dans le nord de l’Inde, et un important point de convergence culturel de la région. Le projet B-Active imaginé par Bhubaneshwar Smart City Limited (BSCL) réinvente les espaces ouverts de la ville tout en s’attelant à une série de problèmes urbains. Les initiatives de BSCL se basent sur le développement des aspects clés de la ville : ses rues, parcs, plaines de jeux, cours d’eau et patrimoine. Ces mesures encourageront les citoyens à s’investir dans les espaces publics et permettront de donner la priorité au divertissement actif et au sport organisé, ainsi qu’à la santé publique.

 
Hubbali-Dharwad se met au vert

Hubbali (ou Hubli) et Dharwad sont deux villes jumelles de l’État de Karnataka, dans le Nord. Hubli-Dharwad Smart City Limited (HDSCL) prévoit la mise en place d’un corridor de mobilité verte le long de l’Unkal Nala, un canal de drainage de 8,5 km. Il s’agira d’améliorer les conditions et de mieux contrôler l’écoulement de ce cours d’eau, mais aussi de construire des voies piétonnes et cyclistes reliées aux axes principaux d’Hubbali-Dharwad. Une idée qui règle le problème de drainage de l’agglomération en promouvant des options de transports écologiques.

 
Plus d’air à Ujjain 

Ujjain, Inde
© Rikkylohia / Pixabay


Ujjain est une ville très ancienne et lieu de pèlerinage du Madhya Pradesh, dans le centre de l’Inde. Ujjain Smart City Limited (USCL) souhaite réduire les embouteillages et développer davantage certaines des zones les plus visitées de la ville, en améliorant leur potentiel d’accueil et de logements touristiques et résidentiels. Ce projet se concentre notamment sur l’amélioration des routes et voies publiques, sur le réaménagement des espaces du temple Mahakal et du complexe Maharajwada et de leurs environs, ainsi que du lac Chota Rudrasagar.


Plus de navetteurs et moins d’émissions à Dehradun 

La capitale de l’État montagneux du Nord d’Uttarakhand, Dehradun, est devenue une ville peuplée et très dense. Pour résoudre les questions d’embouteillages, de transports non rentables et de pollution de l’air, Dehradun Smart City Limited (DSCL) a conçu un plan de mobilité davantage centré sur les navetteurs, durable et tirant profit des TIC. Cela implique la réorganisation des itinéraires des transports publics, l’amélioration de la gestion du trafic et la mise en place d’applications numériques pour les utilisateurs. Plus important, le projet se penche tout particulièrement sur des mesures de sécurité pour les enfants.


 
Surat, de terrain vague à espace de biodiversité

Le port historique de Surat se situe dans l’État du Gujarat, dans l’ouest de l’Inde. Pour multiplier la couverture végétale et les espaces verts utilisables de la ville, Surat Smart City Development Limited (SSCDL) propose de transformer les terrains vagues en parcs favorisant ainsi la diversité. Une idée qui permettra de nettoyer de grands espaces et de les transformer en habitat pour la faune et la flore locale et en un grand parc public. Celui-ci comprendra une série d’étangs reliés entre eux, ce qui permettra la retenue et la régulation de l’eau de pluie. 


 
Amaravati reconstruit ses bases

Amaravati est la nouvelle capitale de l’État d’Andhra Pradesh (après sa séparation du Telangana en 2014), dans le Sud, et est en pleine expansion. Elle compte un grand nombre d’habitants pauvres. Amaravati Smart and Sustainable Corporation Limited (ASSCL) entend donc s’attaquer à des questions essentielles pour son développement : la construction des infrastructures physiques et sociales de base, la distribution d’électricité et d’eau potable, la santé et l’éducation, la gestion des déchets et des égouts. Le projet prévoit d’impliquer la communauté dans ces processus, en permettant en particulier aux femmes d’atteindre des postes à responsabilité.

 
Révolution de la santé numérique à Kochi 

Kochi, Inde
© Prashanth Vishwanathan / AFD


La ville de Kochi (aussi appelée Cochin) est un centre commercial historique et une destination touristique populaire de l’État du Kerala, dans le sud-ouest du pays. Cochin Smart Mission Limited (CSML) s’est donné pour mission de créer un secteur de la santé numérisé et plus centralisé. Ce service de e-santé inclura des structures comme une base de données rassemblant les dossiers médicaux et permettra de mieux contrôler la chaîne de valeur au bénéfice des docteurs et patients. Ce système garantira des soins de santé plus accessibles et abordables et donnera des informations clés sur la population de la ville grâce aux données collectées.


 
Des classes plus équipées pour les écoles de Chennai

Chennai est la capitale de l’État côtier du Tamil Nadu. Nombre de familles à faible revenu de la ville envoient leurs enfants dans des écoles publiques peu efficaces. Pour leur apporter une éducation plus complète et satisfaisante, Chennai Smart City Limited (CSCL) souhaite équiper ces écoles de « classes intelligentes ». Outre l’apprentissage du numérique et la construction de laboratoires de science, le projet investira dans les infrastructures, promouvra les activités extrascolaires, se concentrera sur l’égalité de genres à la fois en classe et dans la cour de récréation, et renforcera les capacités des enseignants et autres intervenants.


 
Pondichéry veut donner le pouvoir à ses habitants

Pondicherry, Inde
© Nicolas Fornage / AFD


L’ancienne colonie française de Pondichéry (ou Puducherry) est la capitale du territoire de Pondichéry. Fidèle à son slogan, « Notre quartier est ton quartier aussi », the Puducherry Smart City Corporation Limited (PSCCL) souhaite mettre en place un projet participatif de dynamisation des secteurs pauvres de la ville. Leur but est d’arriver à un Pondichéry sans bidonvilles où la voix des citoyens est facilement entendue par le gouvernement. Les principaux aspects du projet sont le renforcement des forums citoyens, des logements sociaux, des infrastructures publiques et des services rendus possibles par les TIC.

 
À Visakhapatnam, les écoles se modernisent

Visakhapatnam est la plus grande ville et le centre commercial le plus important d’Andhra Pradesh. Comme le CSCL, à Chennai, Visakhapatnam Smart City Corporation Limited (GVSCCL) a pour objectif d’améliorer les écoles municipales. Il s’agira à la fois de créer de nouvelles écoles et d’investir dans les 149 écoles existantes en transformant des terrains peu utilisés en espaces fonctionnels, en créant les infrastructures d’accès nécessaires et en utilisant les outils numériques pour créer des « campus intelligents ». Le but est d’encourager les activités à l’extérieur et les connaissances numériques des élèves et de redorer le blason des écoles du groupement municipal du Grand Visakhapatnam (GVMC).


 
* Les villes sélectionnées par le programme CITIIS recevront une enveloppe de 100 millions d’euros de l’AFD, ainsi que 6 millions d’euros de financements supplémentaires de l’Union européenne pour mobiliser l’expertise nécessaire.