• logo linkedin
  • logo email
Visuel standard (Ne pas modifier ! À retirer avant de rajouter votre visuel)
Le conseil d’administration de l’Agence française de développement du 30 janvier 2020 a autorisé pour l’année un plafond d’emprunt obligataire de 7,5 milliards d’euros. L’Agence assurera le financement de son activité de prêts afin de contribuer à atteindre la cible, fixée par l’Etat français, de 0,55 % du revenu national brut dédiée à l’aide publique au développement. Ses nouvelles émissions participeront également des remboursements d’emprunts obligataires sur l’année. Le besoin de financement sera couvert par des émissions sous programme EMTN.

Conformément à son engagement vis-à-vis du marché, et en fonction des conditions de marché et de la demande des investisseurs, l’Agence sera présente en EUR sur des maturités de moyen et long terme avec a minima deux émissions benchmark, dont un Climate Bond. Elle émettra également au moins un benchmark en USD.

Comme au cours des années précédentes, l’AFD ajustera ses émissions pour répondre au mieux à la demande. En particulier, les éventuels abondements de souche et les émissions à taux variable seront fonctions de la demande. L’Agence s’attachera également à répondre au besoin de liquidité des investisseurs, dans la limite de 2 milliards maximum par souche.

L’AFD va également poursuivre le développement de son activité de placements privés en 2020. Une grille de placement privé continuera d’être adressée aux banques partenaires sur une base hebdomadaire ; les prix y seront communiqués en euro mais l’Agence est ouverte aux autres devises. 

Enfin, l’AFD prévoit d’émettre une nouvelle émission climat, l’engagement auprès des investisseurs étant une émission tous les douze à dix-huit mois. Pour rappel, la dernière émission climat de l’AFD date de septembre 2018. Les caractéristiques de l’émission seront telles que définies par le cadre des émissions climats élaborés en 2017.

Sur l’année 2019, l’AFDa emprunté un total de 6,44 milliards d’euros via vingt-une opérations, dont cinq emprunts publics :

  • un emprunt à 10 ans de 2 milliards d’euros (plus gros emprunt en euro de l’AFD) ;
  • un emprunt à 16 ans de 750 millions d’euros et un emprunt à trois ans de 2 milliards de dollars US (plus gros emprunt en USD de l’AFD) ;
  • un emprunt public à taux variable de 650 millions de dollars US, et un abondement public de 700 millions d’euros de la souche avril 2024 désormais portée à 2 milliards d’euros d’encours.

Avec ces opérations, l’AFD a pu démontrer sa capacité à fournir de la liquidité aux investisseurs.


Relations investisseurs : _AFD_Funding@afd.fr