• logo linkedin
  • logo email
image générique AFD
L'école française RUBIKA et l’Africa Digital Media Institute (ADMI) ont signé un protocole d'accord pour la création d'une école Createch d'animation et jeux vidéo à Nairobi, sur financement de l'AFD.

RUBIKA, l'ADMI et l'AFD partagent une vision commune : renforcer l'industrie de l'animation et du jeu en Afrique par la mise en place d'un centre d’envergure internationale à Nairobi, au Kenya. Ils travaillent donc à la mise en place d'un programme de licence en Conception et Développement de jeux vidéo et d'un certificat à court terme en Animation 2D qui débutera en 2019.

Selon la philosophie commune d'ADMI et de RUBIKA, le projet adoptera une approche écosystémique en accompagnant les dessinateurs prometteurs à chaque étape de la chaîne de production : formation, apprentissage, incubation, investissement et distribution.

S'appuyant sur l'expertise française largement reconnue dans le secteur de l'animation, la collaboration vise à soutenir la production de contenu local kényan et d'Afrique de l'Est vers l'industrie mondiale de l'animation et des jeux.

Lors de la signature du protocole d'accord à Nairobi, Laila Macharia, directrice générale d'ADMI, a déclaré : « Cette collaboration avec RUBIKA nous permet à la fois de réaliser notre vision commune: transformer la passion en profession. D'ici 2020, le marché mondial de l'animation devrait atteindre 270 milliards de dollars. C'est une occasion unique pour les jeunes Africains de produire - et de vendre - un contenu d’envergure mondiale. Pour relever ce défi, nous devons former des animateurs locaux aux normes mondiales, les doter de compétences commerciales et les relier au marché global de l'audiovisuel. »

Pour le directeur de RUBIKA, Stéphane André : « Après l'Inde et le Canada, c'est une excellente occasion d'étendre notre réseau international. Les secteurs du cinéma d'animation et des jeux vidéo présentent d'énormes potentialités en Afrique. Nous sommes très fiers de participer à cette aventure qui permettra à nos deux écoles d'apprendre l'une de l'autre. Notre objectif commun sera d'aider chacun de nos étudiants à transformer sa passion en emploi, et en métier qu'il aime. »

Pour Rima Le Coguic, directrice du département Afrique de l'AFD, cette initiative s'inscrit dans la stratégie de l'AFD qui souhaite développer ses activités dans les industries culturelles et créatives. « Nous soutenons l'innovation et les start-ups, en fournissant des mécanismes de financement de l'entrepreneuriat créatif et culturel pour assurer la création d'emplois dans ce secteur. »


Contact presse : Berenice Oreyo-Pierronnet – oreyopierronnetb.ext@afd.fr