6,9 %
de chômage chez les 15-24 ans au Vietnam
8 écoles
financées par l'Agence française de développement
Pour faire face au déficit de techniciens qualifiés au Vietnam, l’AFD soutient la rénovation et la structuration de cinq centres de formation technique. Des cursus qui permettent aussi d’offrir aux jeunes diplômés de meilleures conditions de travail et de vie.

Au Vietnam, un quart de la population a entre 15 et 29 ans. Cette situation inédite dans l’histoire du pays représente à la fois une opportunité, dans un contexte de développement rapide, et un défi de taille, tant le taux de chômage des jeunes (15-24 ans) y est aujourd’hui élevé : il se situait à 6,9 % en 2018, un chiffre largement supérieur à la moyenne nationale de 1,9 %.

En parallèle, le Vietnam fait face à un déficit de techniciens qualifiés pour accompagner sa forte croissance économique, en particulier dans des secteurs comme la soudure, le travail du métal ou encore les télécommunications.

Pour aider le pays à relever ce double défi, l’Agence française de développement (AFD) finance cinq centres de formation, dont trois appelés à devenir des « Centres d’excellence » avec des standards internationaux et régionaux (Asean). Six filières y sont proposées : soudure, découpe du métal, électricité industrielle, mécanique automobile, installation des équipements de radio-télécommunication et réseaux de fibres optiques. Parmi ces centres, l’école Lilama 2, située à Long Thanh, dans le sud du pays, vient d’inaugurer un « e-building » qui dispose des dernières technologies pour l’apprentissage technique.

Pour les étudiants, les débouchés sont assurés. Et ces cursus leur permettent de choisir l’entreprise dans laquelle ils souhaitent travailler – celle qui leur garantit un environnement sain – poussant ainsi les employeurs à s’adapter et à améliorer leurs conditions de travail pour attirer cette main-d’œuvre très qualifiée. Visite guidée à Lilama 2, l’un de ces futurs Centres d’excellence.

formation étude Vietnam AFD éducation emploi travail métier
étudiante vietnam études formation afd métier informatique
Un travail décent avant tout
Ha Dieu Ly est étudiante en première année. Du haut de ses 20 ans, elle sait qu’elle pourra prétendre à un bon salaire grâce à sa formation en télécommunications. Mais elle poussera encore plus loin sa recherche de l’employeur idéal : « Je choisirai bien sûr un travail qui correspond à ma filière, mais je prendrai aussi en compte les mesures de sécurité et de santé dans l’entreprise, en comparant les régimes de protection sociale. Il est très important pour moi de me sentir bien au travail. »
Piriou stand vietnam entreprise afd salon formation
Opération séduction au Vietnam
L’entreprise française Piriou, spécialisée dans les chantiers navals et implantée au Vietnam, tenait un stand lors du salon de l’emploi organisé en marge de l’inauguration du nouveau bâtiment de Lilama 2. Objectif : séduire les futurs diplômés. « Le bien-être des employés fait partie des éléments que nous mettons en avant auprès des étudiants. Nous leur présentons les avantages en termes de rémunération, mais aussi de congés, d’activités culturelles et sportives proposées aux employés », explique Vu Thi Nhan, responsable des ressources humaines chez Piriou Vietnam. « Cela nous permet de nous démarquer des autres entreprises et de recruter plus facilement. »
formation éducation vietnam afd école technique
La formation comme tremplin
Ho Du Luut dirige les formations en mécatronique, télécommunications et informatique à Lilama 2. Il est convaincu qu'elles facilitent la recherche d'emploi des jeunes : « Le niveau de chômage pour les diplômés d’université est actuellement élevé, alors que les étudiants issus de collèges professionnels comme celui de Lilama 2 trouvent plus facilement du travail, notamment grâce aux stages. Chez nous, ce sont les entreprises qui vont chercher les étudiants, et pas l’inverse ! De fait, ils bénéficient de conditions de travail plus flexibles et de bien meilleures rémunérations. »
L’AFD engagée pour la formation professionnelle au Vietnam

Convaincue de l’importance de moderniser la formation professionnelle pour favoriser l’insertion des jeunes sur le marché du travail, l’AFD intervient au Vietnam dans ce secteur depuis 2006. Deux projets y ont été financés, pour un montant total de 37,5 millions d’euros, afin de moderniser huit écoles de formation professionnelle de divers secteurs : mécanique, électricité, chimie, télécommunications…

Au-delà d’un investissement en équipements adaptés, une importance particulière est accordée au renforcement des capacités, tant sur les aspects pédagogiques que sur l’évolution du contenu des formations, afin de se rapprocher au maximum du besoin des entreprises du secteur concerné. Ce projet a également permis de développer des filières alignées sur le modèle français de formation professionnelle supérieure (BTS, DUT) grâce à des partenariats avec plusieurs académies et établissements français (académies de Grenoble et Versailles).

L’AFD a d’ores et déjà entamé un travail de préparation pour assurer la suite de ce projet et étudie d’autres manières d’accompagner l’enseignement supérieur technique au Vietnam.