• logo linkedin
  • logo email
Recherche & Innovation: quels leviers pour le développement des Outre-mer ?
Ce mercredi 11 décembre 2019, l’AFD organise sa sixième conférence Outre-mer, avec l’appui du partenariat CEROM et de l’IRD. En accord avec la Trajectoire 5.0 portée par le ministère des Outre-mer, cette sixième édition vise à mobiliser et orienter efficacement la recherche et les politiques d’appui à l’innovation au service du développement durable des territoires ultramarins.

Les 12 territoires d’Outre-mer représentent 2,7 millions de citoyens français – dont 1,2 million de jeunes – et concentrent 97 % de la zone économique exclusive (ZEE) française avec 11 millions de km².  Les enjeux de développement de ces territoires, limités à la fois par l’étroitesse des marchés et l’insularité, sont nombreux : réduction des inégalités, lutte contre la vie chère, prévention des catastrophes naturelles, préservation de la biodiversité

Vers une trajectoire 5.0

En reprenant les 17 Objectifs de développement durable de la COP21, la Trajectoire Outre-mer 5.0, lancée en avril 2019, se décline à travers cinq grands objectifs « zéro » : zéro carbone, zéro déchet, zéro polluant agricole, zéro exclusion, zéro vulnérabilité. 

Face à ces défis, la recherche et l’innovation sont depuis une décennie au cœur des stratégies de développement des territoires ultramarins. C’est dans cette perspective que l’AFD organise sa sixième conférence Outre-mer, avec l’appui du partenariat CEROM et de l’IRD, ce mercredi 11 décembre à l’Espace du centenaire à Paris. Son objectif : associer les éclairages académiques des chercheurs aux témoignages opérationnels des entrepreneurs, acteurs de la société civile et décideurs impliqués dans le développement des territoires ultramarins. La ministre des Outre-mer Annick Girardin ainsi que plusieurs parlementaires des territoires ultramarins seront également présents.

La conférence comprendra trois sessions thématiques, structurées autour d’exposés et de tables rondes

  • Comment la prospective et la recherche peuvent-elles contribuer à relever les défis du développement durable des Outre-mer
  • Comment améliorer les pratiques de la recherche pour renforcer son impact ?
  • Comment améliorer les politiques d’appui à l’innovation et faciliter les parcours des innovateurs

À propos du partenariat CEROM :

Le projet Comptes économiques rapides pour l’Outre-mer (CEROM), né en 2003, consiste à mettre en place un cadre statistique permettant d'analyser les évolutions récentes de la situation économique des Outre-mer Français. Il est formalisé par un accord-cadre signé en 2004 sous l’impulsion de sept partenaires institutionnels : l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), l’Institut d’émission d’Outre-mer (IEOM), l’Institut d’émission des départements d’Outre-mer (IEDOM), l’AFD, l’Institut de la statistique de Polynésie française (ISPF), le Service du plan et de la prévision économique de Polynésie française (SPPE) et l’Institut de la statistique et des études économiques de Nouvelle-Calédonie (ISEE).
 

à lire aussi