• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
PAVICC, adaptation climatique, projet urbain, Bénin
Le projet PAVICC vise à améliorer la résilience des populations urbaines béninoises face aux effets des dérèglements climatiques.
Contexte

Le Programme d’Action du Gouvernement (PAG) a fait du développement urbain un secteur clé de la politique nationale sur la période 2016-2021. Au-delà d’un « développement équilibré et durable de l’espace national », le PAG vise « l’amélioration du cadre de vie et du bien-être de tous les Béninois à travers la promotion d’un développement inclusif et durable, articulé autour de villes sûres ».  

Le Bénin fait aujourd’hui face à des questions environnementales cruciales : inondations, déchets solides et liquides non traités, pollution de l’air etc. Celles-ci pourraient compromettre les efforts consentis ces dernières années en faveur du développement des villes, et les autorités béninoises souhaitent faire du PAVICC un programme emblématique de l’expérience « villes et climat », dans la ligne directe du projet innovant « Porto-Novo, ville verte » (subvention AFD de 8 millions d'euros accordée à la collectivité en septembre 2015).

Descriptif

Le projet PAVICC a pour finalité d’améliorer le cadre de vie et la résilience des territoires et des populations béninoises en prenant en compte les risques liés au changement climatique dans la planification urbaine.

Le projet propose d’impulser et d’accompagner cette dynamique dans quatre collectivités particulièrement vulnérables aux pressions anthropiques et soumises particulièrement aux inondations et à l'érosion : Cotonou (extension de deux collecteurs et aménagement d’espaces publics), Sèmè-Kpodji (construction d’une passerelle piétonne pour désenclaver la zone de Tchonvi), Comé (réhabilitation de placettes dans le noyau historique et développement de l’agriculture péri-urbaine) et Bohicon (extension d’un collecteur pour lutter contre les inondations).

Le PAVICC se structure en quatre composantes : 

  • La planification urbaine : élaboration d’outils de planification urbaine stratégiques, pour mieux prendre en compte les risques climatiques, socioéconomiques dans l’aménagement du territoire ; 
  • Les investissements urbains résilients : développer des services urbains essentiels pérennes - infrastructures de drainage, désenclavement des quartiers, sécurisation des biens matériels et de zones inondables ; 
  • Le renforcement des capacités locales et nationales : améliorer le contrôle de l’urbanisation et financer l’assistance technique internationale ;
  • La mise en œuvre et le suivi du programme : fonctionnement de la cellule de coordination du programme, sensibilisation des municipalités et des populations, mesures environnementales dans la mise en oeuvre des travaux.
Impacts

Ce programme devrait bénéficier directement à environ 120 000 personnes.

  • Cotonou : la réalisation de 9,6 km de caniveaux et de 6,2 km de voirie pavée ;
  • Sèmè-Podji : la réalisation de 9,9 km de voirie pavée et de 23,9 km de caniveaux ;
  • Comè : la réalisation de 3,2 km de voirie pavée et de 3,9 km de caniveaux, la réhabilitation de 8 places traditionnelles, l'agrandissement d'un collège ;
  • Bohicon : l’extension d’un collecteur (10,6 km) d’eau pluviale et l’aménagement urbanistique et paysager d’une promenade de 8 ha le long du collecteur.
05/03/2018
Date de début du projet
05/03/2023
Date de fin du projet
6 ans
Durée du financement
Cotonou
Localisation
Outils de financement
58 000 000
EUR
Montant du financement
Ministère du Cadre de Vie et du Développement Urbain (MCVDD)
Bénéficiaires