• logo linkedin
  • logo email
Agriculture urbaine et péri-urbaine durable
Le projet a pour objectif d'améliorer des revenus des producteurs à travers le développement de filières urbaines et péri-urbaines durables, et le renforcement des compétences des acteurs (pouvoirs publics et société civile)
Descriptif

ESSOR et ses partenaires proposent de renforcer les compétences et la résilience des producteurs et productrices vulnérables et des acteurs qui les accompagnent, à travers des pratiques à la fois plus productives, plus rémunératrices et plus respectueuses de l’environnement. 

Le projet permettra ainsi de contribuer à la réduction de la pauvreté par une augmentation et une sécurisation des revenus des producteurs et productrices, notamment ceux et celles engagés dans les filières maraîchage et produits transformés locaux.

Les objectifs sont  : 

  • Contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations agricoles vulnérables et renforcer leur résilience au changement climatique dans quatre pays : République du Congo, Mozambique, Guinée-Bissau et Tchad.
  • Contribuer au renforcement de capacités de la société civile, des partenaires publics et faciliter leur mise en réseau.
     
ONG

Depuis 1992, ESSOR a pour mission d’aider les populations les plus démunies à acquérir les moyens nécessaires pour améliorer durablement leurs conditions de vie.
 
Ses projets ont pour objectifs de répondre aux besoins des populations en leur donnant accès aux services de base, à travers une approche intégrée impliquant tous les acteurs communautaires, associatifs, privés et publics concernés.

Partenaires

ESSOR a choisi de travailler avec cinq partenaires locaux, répartis dans les quatre pays d’intervention : 

  • ABIODES au Mozambique, avec qui nous collaborons depuis fin 2016
  • AGRIDEV et le CJID en République du Congo, avec lesquels le partenariat a démarré en 2015
  • Asas de Socorro en Guinée-Bissau rencontrée fin 2017
  • Un partenaire restant à définir au Tchad.
Résultats attendus
  • 1 900 maraîchers péri-urbains (50 % de femmes) ont amélioré leurs systèmes de production dans une perspective agroécologique. 
  • Des filières agricoles et agro-alimentaires locales sont développées, améliorant la rémunération des producteurs et une offre de produits nutritifs et de qualité. 
  • Les acteurs publics et privés du secteur de l’agriculture ont renforcé leurs compétences et développé des synergies améliorant leur appui aux producteurs. 
  • Les expériences sont capitalisées et diffusées.
République du Congo, Mozambique, Guinée-Bissau, Tchad
Localisation
911 400 Euros
Montant du financement AFD
2 585 256 Euros
Montant total du projet
Outil de financement
Octobre 2018
Date du projet
3 ans
Durée du projet
En cours
Status

Le contenu de cette fiche projet relève de la seule responsabilité de l’AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.