• logo linkedin
  • logo email
image générique
Cochabamba est confrontée à un manque d'infrastructures pour collecter et traiter les eaux usées. Une situation aux conséquences néfastes sur la santé des populations et l'environnement. C'est pourquoi l’AFD prévoit de financer la réalisation de stations d’épuration et de réseaux associés dans l’agglomération.
Contexte

La Bolivie présente un accès à l’assainissement de seulement 70 % en milieu urbain. Plus de la moitié des eaux usées collectées sont rejetées sans traitement dans les milieux naturels. De plus, les eaux traitées ne le sont que partiellement du fait des faiblesses techniques et financières des opérateurs. C’est pourquoi l’accès universel aux services d’eau et d’assainissement dans le pays est une priorité du gouvernement d’ici 2025.

Le déficit d’infrastructures pour l’eau potable et l’assainissement est un problème auquel est particulièrement confrontée Cochabamba. Troisième agglomération du pays, sa population de 1,5 million d’habitants ne cesse de croître. En raison de l’absence d’assainissement efficace, le Rio Rocha qui traverse l’agglomération est fortement pollué par les rejets industriels et domestiques. En outre, le déficit hydrique de la région conduit les agriculteurs à utiliser les eaux usées non traitées directement pour l’irrigation, ce qui a de lourdes conséquences sur la santé des populations et sur l’environnement.

Face à la gravité de la situation et dans un contexte de stress hydrique croissant, un schéma directeur d’assainissement a été mis en place pour l’agglomération.

Descriptif

L’AFD prévoit de financer un programme de construction de stations d’épuration (STEP) et de réseaux associés dans l’agglomération de Cochabamba. Les eaux usées traitées seraient en outre réutilisées de manière sécurisée pour l’irrigation agricole.

Une assistance à maîtrise d’ouvrage sera également fournie pour appuyer le ministère de l’Eau et de l’Environnement ainsi que les 7 municipalités de l’agglomération. Son objectif : améliorer le cadre sectoriel de l’assainissement sur la réutilisation des eaux usées et sur la performance des opérateurs, via un appui à la formation d’une gestion intercommunale métropolitaine et le renforcement de capacités.  

Impacts
  • Amélioration des conditions de vie et de santé des populations locales ;
  • Impact socio-économique positif pour la région grâce aux réductions des dépenses de santé et à la création d'emplois locaux ;
  • Protection de l’environnement et gestion durable de la ressource en eau ;
  • Meilleure résilience au changement climatique des populations en zone de stress hydrique ;
  • Amélioration du cadre sectoriel de l’assainissement (réutilisation des eaux usées traitées pour l’agriculture, performance des opérateurs).  
06/10/2017
Date de début du projet
Cochabamba
Localisation
Outils de financement
50 000 000
USD soit
42 000 000
Euros
Montant du financement
État plurinational de Bolivie
Bénéficiaires