• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email

Ce mercredi 3 juillet 2019 a été signée une convention de 72,2 millions d’euros cofinancés par l’AFD et le Partenariat Mondial pour l’Education (PME). Elle va permettre d’accompagner le Ministère de l’Education sénégalais dans la mise en œuvre du programme sectoriel Education (PADES) que le Sénégal projette de dérouler entre 2019 et 2023, dans le cadre du Plan Sénégal Emergent.

L'objectif ? Consolider les résultats du système scolaire, lesquels restent encore fragiles et en-deçà des objectifs de la politique sectorielle. Ainsi, 27% des enfants et jeunes en âge scolaire ne sont pas scolarisés et l’analphabétisme reste élevé avec 50% de la population encore analphabète, dont les deux tiers des femmes.

Ce programme devrait contribuer à l’amélioration durable des performances du système éducatif sénégalais en termes de qualité, d’équité, d’efficience, et en développant en particulier les capacités de pilotage et de régulation du système.
Le financement de l'AFD et du PME vise particulièrement trois objectifs :

  • Réduire l’échec précoce grâce à une qualité des apprentissages améliorée en langue et en mathématiques, permettant aux enfants de maîtriser la lecture et les calculs de niveau requis dès la fin de la troisième année de l’élémentaire ;
  • Accélérer la réduction des vulnérabilités et disparités grâce à un pilotage du système éducatif plus stratégique et ciblant des priorités ;
  • Renforcer l’efficience de la dépense publique en accompagnant  le Ministère de l’Education Nationale d’une part à être plus efficace dans l’exécution de ses programmes d’investissements et, d’autre part, à maîtriser rapidement la réforme de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) sur la gestion budgétaire et des finances publiques.

Avec le PADES, l’AFD passe d’une approche « projet » à une  approche « programme » ; le dialogue  avec les partenaires en devient plus stratégique.