• logo linkedin
  • logo email
Bénin : une nouvelle vie pour Ganvié
Le gouvernement béninois entame un ambitieux programme de préservation et de rénovation de la cité lacustre de Ganvié, la « Venise de l’Afrique ». À la clé, un meilleur cadre de vie pour les habitants et des perspectives de développement touristique.

Réinventer la cité lacustre de Ganvié, c’est l’ambition d’un projet et du partenariat entre l’AFD et le gouvernement béninois scellé ce jeudi 26 septembre 2019. 

La multiséculaire « Venise de l’Afrique » va entamer une mue sans précédent. Construction d’une route adaptée aux crues, réhabilitation de l’embarcadère et du marché aux poissons, raccordement aux réseaux publics d’eau et d’électricité, aménagement des espaces communautaires, dont l’emblématique Maison de la francophonie : de gros changements sont attendus pour les 50 000 habitants. Eux qui ont été de nombreuses années durant dépourvus d’un cadre de vie sain.

Les premières actions ont déjà démarré grâce au financement du gouvernement béninois. Elles sont mises en œuvre par l’Agence béninoise de promotion des patrimoines et de développement du tourisme (ANPT). Des balises de repérage ont ainsi été posées pour la navigation de nuit, des maisons « témoins » sont également en construction en vue de l’auto-réhabilitation de l’habitat.

Financée par l’AFD à hauteur de 38 millions d’euros (dont 34,5 millions d'euros en prêt souverain et 3,5 millions d'euros en subvention), la préservation de Ganvié est la première intervention d’envergure du groupe AFD en milieu lacustre en Afrique.

Il s’agit également d’un soutien direct à la stratégie de développement touristique du Bénin. Inscrit sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’UNESCO, le village de Ganvié est un atout majeur pour le pays. Il attire déjà chaque année des milliers de touristes de tous horizons.