• logo linkedin
  • logo email
default image
Le projet vise à mettre en place une approche intégrée de lutte contre les pathologies maxillo-faciales (PMF) et le noma au Burkina Faso et au Mali, à travers le renforcement des capacités des acteurs de santé et de la société civile.
Descriptif

Au Burkina Faso et au Mali, l’accès aux soins médicaux et chirurgicaux nécessaires pour soigner les personnes porteuses de pathologies ou malformations de la face est extrêmement difficile du fait de l’éloignement, du manque d’offre médico-chirurgicale et des contraintes financières. Ces conditions menacent la survie des personnes atteintes et les marquent à vie par le handicap, l’exclusion et les souffrances psychologiques. Ces deux pays font partie des plus touchés par ces pathologies, dont le noma qui fait 140 000 victimes par an selon l’OMS, qui l’a désigné comme 4ème fléau mondial.

Suite à une première phase pilote, le présent projet consiste en la mise à l’échelle d’une approche intégrée pour lutter contre les pathologies et malformations maxillo-faciales, y compris le noma, au Burkina Faso et au Mali. Il s’agit de renforcer la société civile et d’intervenir à tous les niveaux de la pyramide sanitaire à travers un paquet d’activités allant de la sensibilisation des populations aux causes et aux moyens de prévenir certaines pathologies faciales, à la prise en charge médico-chirurgicale, en passant par le renforcement des compétences des professionnels de la santé et la réinsertion sociale des personnes suivies.

ONG

La Chaîne de l'Espoir (LCDE) a été fondée comme Association Loi 1901 en 1994 avec le mandat de fournir un accès aux soins de santé, d’éducation et de bien-être aux enfants les plus démunis, à leurs familles et leurs communautés. LCDE intervient directement et, le plus souvent, au travers et en collaboration avec d’organisations partenaires en renforcement de leurs capacités dans 25 pays, notamment en Asie et Asie du Sud-Est, en Afrique de l’Ouest et au Proche et Moyen Orient.

Partenaires
  • La Voix du Paysan
  • BILAADGA
  • NEW FACE
  • Fondation Sentinelles
  • CHU de Bogodogo
Résultats attendus
  • Les personnels de santé, les tradipraticiens et les agents de santé de base communautaire savent détecter des cas de malformation maxillo-faciale et de noma, et connaissent les possibilités de référencement des patients et les mesures préventives des conditions favorisant l’apparition du noma.
  • Les connaissances de la société civile (relais et radios communautaires) sur les pathologies et malformations faciales sont renforcées
  • Les autorités administratives, coutumières, religieuses et associatives sont sensibilisées et s'engagent à appuyer le projet
  • Les populations des villages cibles ont une meilleure compréhension des problématiques liées à ces pathologies.
  • Les patients référés atteints de pathologies ou malformations faciales bénéficient d’une PEC médico-chirurgicale.
  • Les équipes médicales locales améliorent leurs connaissances sur les techniques spécifiques de chirurgie reconstructrice des malformations et pathologies faciales.
  • L’inclusion socio-économique des enfants atteints de noma et de leur famille est favorisée par un soutien psychosocial et économique.
Burkina Faso, Mali
Localisation
700 000 Euros
Montant du financement AFD
1 700 000 Euros
Montant total du projet
Outil de financement
Juillet 2021
Date du projet
3 ans
Durée du projet
En cours
Statut