• logo linkedin
  • logo email
high voltage, mozambique
Le prêt de l’AFD permet le refinancement de l’investissement de la société Motraco dans la ligne de transport d’électricité de l’Afrique du Sud vers le Swaziland et le Mozambique.
Contexte

Suite à l’investissement du groupe anglo-australien BHP Billiton dans la fonderie d’aluminium Mozal au Mozambique, les sociétés d’électricité du Mozambique (EDM), du Swaziland (SEB) et d’Afrique du Sud (ESKOM) ont créé l’opérateur de transport indépendant Motraco afin de connecter le réseau sud-africain à Mozal via le Mozambique et le Swaziland par deux lignes haute tension de 400 kV.

Descriptif

Motraco a été conçu par ses actionnaires comme une société de transport à prix coûtant, dont les revenus proviennent uniquement des péages pour le transport d’électricité. Les recettes provenant de la vente d’énergie à l’usine d’aluminium de Mozal s’équilibrent avec l’achat d’électricité à ESKOM. Les redevances de transport permettent de couvrir l’amortissement des crédits, les frais financiers, et les coûts de fonctionnement. La gestion, l’entretien et le contrôle du réseau ont été sous-traités à ESKOM.

La première phase d’investissement, d’un montant de 93 millions de dollars, s’est achevée mi-2000. L’interconnexion a bénéficié au Mozambique et au Swaziland, en améliorant la qualité de l’électricité distribuée aux populations.

Le doublement de la fonderie Mozal a nécessité un renforcement de l’interconnexion Motraco afin d’accroître la puissance disponible pour Mozal de 425 MW à 850 MW. L’option technique retenue pour augmenter la capacité de transport de Motraco a été d’améliorer la compensation des deux lignes existantes.

Impacts

Le projet permet  d'améliorer le climat des investissements et les conditions de vie au Mozambique et au Swaziland. En effet, il permet aux deux pays d'accéder à une source d'énergie abondante, bon marché et de qualité.

Les impacts spécifiques du projet sont doubles : assurer à Mozal un approvisionnement fiable en électricité pour le doublement de sa ligne de cuves d'électrolyse et en même temps renforcer l'alimentation des réseaux d'électricité du Swaziland et du Mozambique (région sud).

Pour les deux compagnies nationales d'électricité, les impacts sont très positifs : baisse du coût de revient de l'énergie, accroissement de la fiabilité et de la sécurité des systèmes interconnectés et augmentation de la puissance disponible.

01/10/2003
Date de début du projet
31/12/2006
Date de fin du projet
16 ans
Durée du financement
Secteurs
Swaziland, Mozambique, Afrique du Sud
Localisation
Outils de financement
12 500 000
EUR
Montant du financement
Achevé
État
MOTRACO
Bénéficiaires
Fonds arabe pour le développement économique et social Banque mondiale (BM) BEI
Cofinanceurs