• logo linkedin
  • logo email
Comores, Mayotte, coopération régional
L’AFD entend renforcer ses engagements pour les Comores par la mise en place d’une initiative nouvelle : « Un plan d’action pour les Comores » pour la période 2018-2022.
Contexte

Il existe depuis les années 80s une très forte immigration  des Comores à Mayotte, les Comoriens espèrent décrocher de meilleures opportunités d’emploi et une vie plus confortable sur l’île française. 

Pourtant cette immigration est la plupart du temps illégale et dangereuse (entre 7 000 et 10 000 comoriens ont déjà péri durant la traversée depuis 1995). Elle contribue en plus à la propagation d’idées radicales chez les Mahorais, perturbant la paix sociale. 

Le Plan d’Action pour les Comores (2018-2022), tente de répondre au mieux aux fragilités du pays en offrant davantage d’opportunités économiques à une population jeune et croissante. Le fil conducteur du Plan d’Action est de contribuer à l’emploi des jeunes de manière à réduire les incitations à émigrer et à  freiner l’antagonisme de certains Mahorais contre les émigrés comoriens. 

Descriptif

Aujourd’hui, les projets auxquels participe ou va participer l’AFD, financièrement ou en termes d'expertise, dans le cadre du Plan d’action pour les Comores sont au nombre de 4 : 

  • Le Projet CHM –  la poursuite de la coopération sanitaire qui permet aux brûlées arrivés illégalement à Mayotte en bateau d'être pris en charge immédiatement, ainsi que l'organisation d'un « sas » à l’hôpital de Hombo, qui dispense les premiers soins et organise les évacuations sanitaires en avion, vers Mayotte ou La Réunion.
  • Le Projet FICOL avec la Commune de Chirongui –  qui consiste en un appui à la construction et à la gestion d’une bibliothèque/médiathèque dans la Commune. 
  • Le Partenariat de Parcs Marins de Mayotte et de Moheli – signé entre les 2 parcs, renouvelé fin 2017. 
  • Le Projet PIROI – visant à renforcer la résilience des populations et des acteurs de la gestion des risques de catastrophes, dans un contexte de changement climatique. 
Impacts
  • Renforcement des liens entre les Comores et Mayotte, dans un contexte politique délicat. 
  • Appui aux Comores pour renforcer son offre de services culturel et sanitaire.
  • Renouvellement et enchevêtrement des liens entre les parcs marins de Mayotte et de Mohéli.
  • Renforcement de la résilience des populations de Mayotte et de l’Union des Comores, ainsi que des capacités de préparation des acteurs de la gestion des risques de catastrophes. 
01/01/2018
Date de début du projet
Mamoudzou
Localisation
Outils de financement
60 000 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
Comores et Mayotte
Bénéficiaires