• logo linkedin
  • logo email
L'AFD confinance le projet de téléphérique urbain Papang, à saint-Denis, Réunion
Ce projet concerne la première infrastructure de transport par câbles à La Réunion et en Outre-mer portée par la CINOR. La ligne reliant le Chaudron-Moufia-Bois de Nèfles cofinancée par l’AFD permet de relier les Hauts de Saint-Denis au littoral.
Contexte

Avec 150 000 habitants, Saint-Denis est la ville la plus peuplée de La Réunion et des Outre-mer. La ville doit faire face à un engorgement croissant de son réseau routier : les routes actuelles qui relient les quartiers de la ville au littoral sont saturées, principalement à cause du relief pentu, du développement foncier et d’une croissance exponentielle du parc automobile réunionnais. Ce transport vise à améliorer les interfaces entre les zones d’emploi, éducatives et d’habitat et renforcer l’offre intermodale de transports en commun.

Descriptif

Pour améliorer son réseau de transport urbain, libérer les routes et relier plusieurs pôles majeurs d’attractivité, la CINOR prévoit de mettre en place le projet Réseau Intégré de Transport qui comprend 5 lignes de téléphérique urbain. L’AFD accompagne la CINOR dans l’élaboration et la mise en oeuvre du schéma directeur du transport par câble sur son territoire à hauteur de 50 000 €.

Les travaux pour la première de ces lignes ont été inaugurés le 15 mars 2022. La ligne aérienne, longue de 2,7 km, permet aujourd’hui de relier les quartiers du Chaudron et de Bois-de-Nèfles en 14 minutes en passant par le quartier du Moufia et son campus universitaire. 5 stations au total par lesquelles peuvent transiter 6 000 voyageurs chaque jour. Cette infrastructure s’accompagne du développement de la zone autour des stations pour en faire des lieux de vie animés.

L’AFD soutient également une étude pour la réalisation d’une deuxième ligne de téléphérique qui relierait le quartier de la Montagne au centre-ville. L’AFD a engagé 12 M€ sur un budget total de 50 M€, dans le cadre du financement de la première ligne et cofinance l’étude de faisabilité de la seconde ligne à hauteur de 300 000€.

Les cabines seront équipées de panneaux photovoltaïques pour leur alimentation propre et seront dimensionnées pour accueillir des vélos.

Impacts
  • Amélioration des temps de parcours en créant une nouvelle alterna-tive à l’utilisation de la voiture grâce à une capacité de 10 personnes pour les 46 cabines en service toutes les 35 secondes, soit 100 000 passagers par mois.
  • Contribution à l’attractivité du territoire : nouvelles opportunités de développement urbain, social, économique et touristique. Un ticket de voyage à 1€ par passager valable sur tout le réseau de transport de la CINOR.
  • Mobilité douce à bas carbone : alternative à l’utilisation de véhicules routiers et atténuation des émissions de GES.
01/01/2021
Date de début du projet
01/01/2046
Date de fin du projet
25 ans
Durée du financement
Saint-Denis, Réunion
Localisation
Outils de financement
Programme de financement
12 300 000
EUR
Montant du financement
CINOR (communauté intercommunale du Nord de la Réunion)
Bénéficiaires

Le contenu de cette fiche projet relève de la seule responsabilité de l’AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.