• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Madagascar, aidé par la communauté internationale, a investi avec succès depuis dix ans dans la constitution d‘un réseau d‘aires protégées terrestres qui compte aujourd‘hui 41 aires protégées et couvre environ 1,5 million d‘hectares de superficie, soit 3 % du territoire national. Le bilan, après 10 ans, de cette initiative est globalement satisfaisant. Cependant, la durabilité de l’investissement dans le réseau d‘aires protégées est encore incertaine.

Ce texte présente une évaluation des coûts/bénéfices de l’existence du réseau d‘aires protégées à Madagascar, puis des gains/pertes des groupes sociaux concernés. Sur cette base, des pistes de réflexion sur la durabilité du financement du réseau d‘aires protégées et des alternatives à la déforestation sont proposées.
Malgré d‘importants efforts réalisés en direction de l’autonomie financière, le recours à l’Aide Publique au Développement reste nécessaire pour compléter les mécanismes redistributifs des bénéfices nationaux procurés par ces aires protégées.
pdf : 453.04 Ko
pays / région: Afrique Madagascar
auteur(s) :
Denis LOYER
Jean-Christophe CARRET
pages :
45
numéro :
4
disponible aussi en : fr