• logo linkedin
  • logo email

Initialement créé en 2000 par Conservation International (CI), le Fonds pour l’environnement mondial (FFEM) et la Banque mondiale, le Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques (CEPF) se distingue par son soutien à des organisations de la société civile internationales, régionales et locales pour la mise en œuvre d’actions et de projets de conservation dans des régions où la biodiversité est particulièrement riche et menacée (hotspots de biodiversité). À l’occasion de la reconstitution du Fonds, en 2007, pour la période 2008-2012 (CEPF2), la France, via l’Agence Française de Développement (AFD) est devenue un partenaire et nouveau bailleur du CEPF. Sa contribution financière s’est élevée à 19,5 millions d’euros, soit l’équivalent des contributions initiales des autres partenaires financiers. Par ailleurs, la France, via le ministère des Affaires étrangères (MAE), a financé, à partir de 2010, la mise à disposition d’un assistant technique auprès du secrétariat du Fonds à Washington.

Cette évaluation de la contribution française au CEPF intervient alors que la mise en œuvre du deuxième cadre stratégique d’intervention du CEPF 2008-2012 est arrivée à échéance. Cette évaluation stratégique pour la France, mais également pour les autres partenaires, s’inscrit donc dans une période charnière pour le CEPF, dont le nouveau cadre stratégique d’intervention 2013-2017 est en cours de finalisation, et vise une montée en puissance du fonds sur les prochaines années, grâce à l’intégration de nouveaux bailleurs, afin de multiplier ses interventions. Cet exercice permet d’apprécier globalement la pertinence, la valeur ajoutée, les synergies, les effets de retour et l’influence de la contribution de l’AFD au Fonds, sur la période 2008-2012.

pdf : 1.96 Mo
auteur(s) :
Alain LAFONTAINE
Arthur MITCHELL
Gaétan QUESNE
Olivier BEUCHER
issn :
1962-9761
pages :
180
numéro :
59
disponible aussi en : fr
1.96 Mo (pdf)
téléchargé 1535 fois