• logo linkedin
  • logo email
Cuba : une transition entre défis économiques, hostilité des États-Unis et incertitudes régionales

« La tâche fondamentale de la Révolution aujourd’hui est l’économie ». Prononcée le 17 juin 2019 dans son discours devant l’Association nationale des économistes et des comptables, cette phrase du nouveau président cubain Miguel Diaz-Canel, élu le 19 avril 2018 par l’Assemblée nationale du pouvoir populaire (ANPP) pour un premier mandat de cinq ans, résume, selon les autorités du pays, le principal enjeu de la période pour Cuba. Elle fait écho à celle formulée le 10 avril 2019, jour de l’entrée en vigueur de la nouvelle Constitution du pays, par le premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba (PCC), Raul Castro : « Il est nécessaire que nous soyons en alerte et conscients du fait que nous rencontrons des difficultés additionnelles et que la situation [économique] pourrait s’aggraver dans les prochains mois. »

Une note de conjoncture réalisée par l’IRIS pour le compte de l’AFD.

pdf : 854.19 Ko
disponible aussi en : fr es
854.19 Ko (pdf)
téléchargé 48 fois