Au Togo, les banques ne répondent que partiellement aux besoins de financement des populations, en particulier dans le milieu rural. L'AFD apporte son soutien à la FUCEC, première institution de microfinance du pays, afin de l'aider à développer de nouvelles offres de produits financiers en faveur de l’agriculture et des PME.
Contexte

Le secteur de la microfinance au Togo est composé de 204 institutions de microfinance (incluant 23 institutions en situation de défaut) dont 8 réseaux représentant 112 institutions, 79 institutions indépendantes et 5 associations pour 434 points de services au total sur le territoire national. Il sert 1 500 000 bénéficiaires pour un total de 202 millions d’euros de dépôts et 161 millions d’euros de crédits à fin mars 2014. Malgré le développement du secteur financier, le taux de bancarisation sur la place togolaise reste faible (8,11%). Les besoins des populations, en particulier dans le milieu rural, sont très importants et les offres de produits des banques ou institutions de microfinance (IMF) ne répondent que partiellement à leurs besoins de financement. Elles sont également peu présentes sur le secteur des Petites et moyennes entreprises (PME), compte tenu des montants élevés qu’elles nécessitent et de la structure des IMF. Outre l’activité, la mise en place de norme prudentielle par la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) impose aux IMF de respecter un certain nombre de ratio à mi 2013. Le niveau de capitalisation de la FUCEC reste encore inférieur à la norme prudentielle fixée (15%). La question de la recapitalisation apparaît donc prioritaire pour les dirigeants du groupe FUCEC, comme pour les autorités de supervision.

Descriptif

La Faitière des unités coopératives d’épargnes et de crédits (FUCEC-TOGO) est la faitière d’un réseau de 39 mutuelles coopératives gérant 105 agences sur le territoire national. Au 31 mars 2014, la FUCEC servait 620 503 membres actifs pour un encours respectivement de 118 millions d’euros de dépôts et 83 millions d’euros de crédits, représentant environ 60% du marché togolais de la microfinance. Elle est la première IMF du Togo et la première institution financière du Togo en nombre de clients bénéficiaires. La finalité du projet est de contribuer au développement d’une offre de produits financiers diversifiée et pérenne au Togo, en particulier à destination des PME et du secteur agricole. Pour réaliser cet objectif global, le projet vise à : accompagner le plan de recapitalisation de la FUCEC-Togo, afin d’assurer la pérennité de ses activités soutenir le développement des activités de crédit d’investissement de la FUCEC à destination du secteur agricole soutenir le développement de l’offre de produits financiers de la FUCEC à destination des PME Le prêt subordonné, en monnaie locale, à long terme (8 ans dont 4 ans de différé), et concessionnel (4%), servira de levier par l'appui au plan de recapitalisation de la FUCEC ainsi qu'au développement des crédits d’investissement agricole La subvention aura pour objet le renforcement des capacités de la FUCEC par le biais de financement d’études de marché et d’assistance technique, sur les deux cibles prioritaires du projet : le secteur agricole et les PME.

Impacts

Les effets positifs de la microfinance sur le développement d’activités économiques par des populations n'ayant pas accès au système bancaire classique ne sont plus à démontrer pour autant que les financements soient majoritairement dédiés à des activités génératrices de revenus. Le projet participe directement à la lutte contre la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie des populations en milieu rural et urbain.

12/07/2013
Date de début du projet
31/12/2016
Date de fin du projet
4 ans
Durée du financement
Lomé
Localisation
Outils de financement
2 300 000
EUR
montant du programme
Faitière des unités coopératives d'épargnes et de crédits (FUCEC) Togo
Bénéficiaires