• logo linkedin
  • logo email
voiture, agriculture, voiture, projet agricole
La détérioration du réseau routier handicape l’activité économique dans les zones rurales du Nigeria. L’AFD soutient l’entretien et la construction de nouvelles infrastructures dans l’État fédéré d’Imo.
Contexte

Le Nigéria possède un réseau routier relativement dense mais fortement détérioré en raison du manque d’entretien. Ce réseau est composé de 34 000 kilomètres de routes fédérales, de 30 000 kilomètres de routes d’États fédérés et, surtout, de 130 000 kilomètres de pistes rurales.

La détérioration du réseau routier handicape fortement l’activité économique, en particulier dans le secteur agricole, qui représente 40 % du PIB nigérian et emploie plus de 50 % de la population active.

Dans les zones rurales, près des deux tiers de la population, soit 55 millions d’individus, vivent en dessous du seuil de pauvreté. Cette situation s’explique notamment par l’enclavement des communautés et par leurs difficultés à écouler leur production sur les marchés.

Le développement des routes rurales revient principalement aux États fédérés et aux gouvernements locaux. Mais les capacités des administrations sont faibles dans les États, et les gouvernements locaux manquent à la fois de savoir-faire et de ressources financières.

Descriptif

Le projet d’amélioration de la mobilité rurale II (RAMP II) vise à désenclaver les zones rurales et à y améliorer durablement la circulation des populations dans quatre États fédérés (Adamawa, Enugu, Niger et Osun). Ce nouveau projet (nommé RAMP Imo) en est une extension à l’État d’Imo.

L’objectif est triple :

  • Développer les infrastructures de transport rurales : ce volet prévoit notamment de réhabiliter des routes, de construire des ponts et d’autres ouvrages de franchissement de rivière.
  • Assurer l’entretien des routes réhabilitées et accompagner les États fédérés dans la mise en place de projets pilotes d’entretien. 
  • Renforcer les capacités de gestion de projet des administrations au niveau fédéral.
Impacts
  • Réhabilitation et entretien de 320 kilomètres de routes.
  • Construction ou réhabilitation de 15 à 20 ouvrages de franchissement de rivière. 
  • Renforcement des capacités institutionnelles de l'État d’Imo.
  • Dynamisation du secteur agricole.
  • Réduction de la pauvreté dans les zones rurales.
01/03/2018
Date de début du projet
31/08/2020
Date de fin du projet
État d'Imo
Localisation
Outils de financement
60 000 000
USD
Montant du financement
En cours
État
État d'Imo
Bénéficiaires
Banque Mondiale
Cofinanceurs